MAXIME LIVIO JOUE SUR TOUS LES FRONTS

Pour la reprise, Maxime Livio s'est imposé au Grand National de Tartas. Photo Thomas Condom.

Jeudi 20 mars - 12h57 | Marie de Pellegars

MAXIME LIVIO JOUE SUR TOUS LES FRONTS

Maxime Livio, vingt-six ans, a débuté sa saison à Tartas en remportant l'épreuve Pro Élite Grand Prix en selle sur Opium de Verrières. Il s'est ainsi adjugé le titre qui revenait depuis plusieurs éditions aux mains de Nicolas Touzaint. Cette année le cavalier visera les JEM mais pas seulement. Il tient à former ses jeunes chevaux pour construire la relève.


PROGRAMME


Après sa victoire lors du Grand National de Tartas avec [Opium de Verrieres], [Maxime Livio] est très heureux d'avoir remporté cette épreuve avec ce cheval. 'Depuis sa blessure avant les Jeux olympiques en 2012, il était resté un peu dans l'ombre des autres.' Désormais, le couple peut à nouveau évoluer au plus haut niveau. Le fils d'Ultra de Rouhet, se rend ce week-end au CICO 3* de Fontainebleau. Ensuite, il ira soit au CCI 3* de Saumur soit au CCI 3* de Bramham, en Angleterre, afin de se qualifier pour les CCI 4*. 'Opium a une très grande classe de galop donc il ira sûrement à Bramham. Ce qui est intéressant sur ce concours c’est que le terrain est vallonné, comme celui du Pin. Ce sera un bon test pour lui, pour voir s'il est capable d'assumer une telle épreuve', a expliqué le cavalier de Bourgogne.


[Cathar de Gamel], quant à lui, reprendra la compétition au Master Pro de Pompadour, en avril. Il n'a pas concouru depuis le CCI 4* de Pau en octobre dernier. 'Il va avoir un programme un peu particulier afin de le préparer au mieux pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie'. Le fils de Quatar de Plape, fera le déplacement au CCI 3* de Bramham, 'ce sera la première épreuve où nous lui demanderons d'être au top.'


Le cavalier dispose également de [Pica d Or] et [Qalao des Mers] qui accompagneront Cathar de Gamel à Pompadour. Ils iront ensuite au CCI 3* de Saumur, « ce sont des chevaux maniables avec une foulée de galop pratique. Ils seront donc à l’aise sur le terrain sinueux de Saumur ».


Parallèlement à ces échéances internationales, Maxime Livio évoluera également sur le circuit du Grand National. Il fait équipe avec [Mathieu Lemoine] pour l'écurie GreenPex/Cavalassur. Ils ont déjà remporté la première étape à Tartas (lire ici). Le jeune complétiste disputera les épreuves destinées aux chevaux de sept ans avec [RNH MC Ustinov] et [Tina de Fieffe] qui ont respectivement été premier et troisième lors des championnats de France des six ans l'année passée.


OBJECTIFS


Comme la plupart des cavaliers français de haut niveau cette année, Maxime Livio a les yeux rivés sur les JEM, 'ce n'est pas mon seul but. J'ai d’autres chevaux qu'il ne faut pas que j'oublie'. Ayant fait preuve d'une grande régularité l'année dernière avec Cathar de Gamel, le cavalier devra réitérer ses performances cette année afin de s'assurer une sélection pour l'échéance normande. 'Il y a énormément de monde motivé pour aller aux JEM, je pense que ça va être un cross difficile. J'ai des atouts mais les autres en ont également ! D’ici là, je vais rester très concentré sur ce que je sais faire avec mon cheval et ce que je connais de lui afin d'être le plus performant possible.'


ARRIVÉES ET DÉPARTS


Trois jeunes chevaux sont arrivés dans les écuries Livio. [Vick du Gisors] et [Varennes du Salin] sont deux chevaux de cinq ans que le cavalier vient de récupérer afin de les former au concours complet.


[Uno de Pesrelle] est, quant à lui, un cheval de six ans que le cavalier a fait acheter à des propriétaires. Il n'a actuellement aucun métier puisqu'il a été débourré l'été dernier. 'Je pense qu'il sera opérationnel pour le haut niveau vers huit ou neuf ans, pas avant. Mon piquet de vieux chevaux est assez bien garni. Désormais il est important de préparer la relève. C'est la raison pour laquelle je m'intéresse aux jeunes chevaux.'


Pas de réels départs mais un changement de selle au sein de l'écurie. Maxime Livio a confié son cheval [Buster], avec lequel il a participé au Lion d'Angers l’année dernière, à une junior qui travaille avec lui, [Marie-Charlotte Fuss].

Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez