Nathalie zu Sayn-Wittgenstein, princesse du désert

Digby réussit sa tournée d'adieux. Photo Al Shaqab

Lundi 17 mars - 16h36 | Daphné G

Nathalie zu Sayn-Wittgenstein, princesse du désert

La reprise libre en musique du CDI 5* d’Al Shaqab a consacré ce samedi le même podium que le Grand Prix d’hier. La Danoise Nathalie zu Sayn-Wittgenstein, sur Digby, a devancé sa compatriote Lone Bang Larsen et le Suédois Patrick Kittel. Nouvelle déception en revanche pour Alizée Froment.

L’air du Qatar réussit bien à [Nathalie zu Sayn-Wittgenstein]. Déjà victorieuse l’an passé de la première édition du CDI 5* d’Al Shaqab, la princesse danoise a récidivé aujourd’hui. Énergique et volontaire, son fidèle [Digby] a répondu présent une fois de plus. « Il est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps », a fait savoir la neuvième mondiale, visiblement très émue à la fin de sa reprise, notée à 80,875%.

Quelques mois après avoir pris congé de l’équipe nationale lors des derniers championnats d’Europe, à domicile, le hongre de 17 ans sort toujours « pour le plaisir » jusqu’à sa retraite définitive à la fin de la saison. Son succès qatari n’y changera rien. « J’ai pu avoir quelques doutes ces derniers temps, mais il sera trop vieux l’an prochain, même s’il est encore très bon, a expliqué Nathalie zu Sayn-Wittgenstein, radieuse. C’est une de ses meilleures performances. Il a beau être Danois, il n’aime pas vraiment l’hiver et le dernier a été assez doux dans l’ensemble. Ça lui a permis d’arriver en forme ici. »

La nièce de la Reine du Danemark a retrouvé sur le podium les deux Scandinaves qui l’entouraient déjà hier à l’issue du Grand Prix. La Danoise [Lone Bang Larsen] a terminé une fois de plus, avec [Fitou L], sur les basques de sa compatriote, laissant la troisième place à [Patrick Kittel]. Vainqueur la semaine dernière du Master de Vidauban sur l’expérimenté [Watermill Scandic HBC], le Suédois avait emmené [Toy Story] cette semaine à Doha.

En difficulté hier avec son piaffer, [Alizée Froment] a eu l'impression d'avoir corrigé le tir ce matin lors du Grand Prix spécial. Les juges en ont décidé autrement, plaçant [Mistral du Coussoul] à la sixième et dernière place. « Personne n'a compris pourquoi, a regretté la Française, qui en avait gros sur le coeur. J'ai conscience d'avoir une équitation différente, mais je ne souhaite pas la changer. Je ne veux pas renier mes convictions et continuer pour tous ceux qui prennent du plaisir à voir Mistral évoluer. »

Un concours à oublier, donc, pour Alizée, qui a tout de même apprécié l’environnement qatari : « C’est magique, on ne vit ça qu’une fois dans sa vie. J’aime bien voyager loin et le lieu est magnifique. L’ambiance est plus détendue que d’habitude, sur les concours en Europe. Il y a beaucoup d’échanges entre les cavaliers et tout est parfaitement organisé. » C’est déjà ça de pris.

À Doha, Sébastien Duval

Les résultats

Reprise libre en musique

1. Nathalie zu Sayn-Wittgenstein (Danemark) et Digby, 80,875%

2. Lone Bang Larsen (Danemark) et Fitou L, 79,200%

3. Patrick Kittel (Suède) et Toy Story, 77,450%

4. Isabell Werth (Allemagne) et Der Stern Old, 75,075%

5. Claudia Fassaert (Belgique) et Donerfee, 75,000%

Grand Prix spécial

1. Mélanie Hofmann (Suisse) et GB Cazzago, 67,608%

2. Joyce Heuitink (Pays-Bas) et Wuo, 67,314%

3. Anna Louise Ross Davies (Grande-Bretagne) et Pegasus MK, 66,667%

…

6. Alizée Froment (France) et Mistral du Coussoul, 64,510%

À lire également...

Réagissez