'JE CONTINUE L'AVENTURE JUMP FIVE, MAIS JE RESTE CHEZ MOI', OLIVIER GUILLON

On reverra bien Olivier Guillon et son fidèle Lord de Theizé, cette saison, mais le cavalier ne compte plus lui imposer de gros Grands Prix à 1,60m. Photo Scoopdyga

Jeudi 13 mars - 17h08 | Marie de Pellegars

'JE CONTINUE L'AVENTURE JUMP FIVE, MAIS JE RESTE CHEZ MOI', OLIVIER GUILLON

Tandis que Kevin Staut et Patrice Delaveau sont désormais bien installés au haras de la Forge, Olivier Guillon, lui, est resté, et restera établi dans ses magnifiques écuries de Breuilpont, dans l’Eure. Cela ne l’empêche pas de rester partie prenante de Jump Five. S’il ne compte plus qu’un seul cheval HDC dans ses écuries, le très prometteur Silver Deux de Virton, le Normand n’est pas démuni, loin de là. Il se fixera des objectifs plus précis après les concours d’Auvers et Neufchâtel-Hardelot. Il espère évidemment être au rendez-vous de La Baule.

GRANDPRIX-REPLAY.COM : [Salto des Nauves]*HDC et [Poete de Preuilly]*HDC sont engagés ce week-end avec Franck Schillewaert à Auvers. Où en est votre collaboration avec Jump Five et le Haras des Coudrettes?

OLIVIER GUILLON : Notre collaboration se poursuit. Ces deux chevaux sont repartis au haras de la Forge, mais je conserve Silver Deux de Virton*HDC (Kashmir van Schuttershof x Heartbreaker), un cheval en qui je crois énormément. Je continue l’aventure Jump Five. Je vais d’ailleurs aller régulièrement donner des stages, comme Kevin Staut et Patrice Delaveau. J’estime vraiment exceptionnel pour des jeunes de pouvoir bénéficier des conseils de cavaliers de haut niveau en cours de saison. C’est un concept génial. Je vais également aller faire sauter mes chevaux à La Forge, dès que possible, afin de pouvoir échanger avec Kevin et Patrice, qui sont solidement installés au très haut niveau. En revanche, je reste chez moi.

GPR. : Vous ne vous êtes jamais fait à l’idée de déménager?

O.G. : J’ai très sérieusement réfléchi à mettre mes structures en location pour aller m’installer à la Forge. Nous avons longuement parlé avec ma femme, Monika. Mais nous avons finalement décidé de rester ici. Breuilpont, c’est mon endroit (un cadre absolument idyllique niché dans les méandres de l’Eure, ndlr). Je m’y suis beaucoup investi. J’ai des clients, des stagiaires, des propriétaires, qui sont aussi des amis. Tout ce que j’ai construit en vingt ans. À mes yeux, c’est essentiel. Nous y sommes bien. Le haras de la Forge est également un endroit magnifique, mais je préfère fonctionner ainsi.

GPR. : Quels sont vos objectifs avec Silver?

O.G. : C’est un cheval exceptionnel. Il n’avait pas beaucoup couru à six ans, c’est pourquoi ses résultats ont été un peu en dents de scie la saison dernière. Il a bien terminé l’année avec des sans-faute à 1,40m. À mon sens, il n’a même pas encore montré le quart de ses possibilités. Il a des moyens énormes, beaucoup de sang, mais du mal à répéter les bonnes performances en piste, où il me domine encore un peu. Ça avance bien. À la maison, je commence à l’avoir vraiment bien avec moi. Le but est d’aborder les épreuves à 1,45m et 1,50m d’ici deux à trois mois. La hauteur ne sera absolument pas un problème pour lui!

GPR. : Après Centino du Ry (Cento x Caretino), vous venez de recevoir le renfort de Neuf decoeur Tardonne (Apache d’Adriers x Tancarville), l’autre cheval de Grand Prix d’[Igor Kawiak] (lire ici). Avec Lord de Theizé (Donald Rouge x Tolbiac des Halles), cela vous fait un piquet de trois chevaux de Grand Prix!

O.G. : Cela me fait un très beau piquet de CSI, oui. Lord va bien. Il va poursuivre sa carrière, mais sans objectif de sauter de gros Grands Prix. Je sens bien qu’il n’a plus la même aisance qu’il y a encore un an et demi. En revanche, pour les Grands Prix à 1,50m ou les qualificatives des CSI 5*, il sera parfait. J’ai sauté mes premiers parcours avec Centino en fin d’année dernière. Là, je vais l’emmener avec Lord à Auvers, puis à Neufchâtel-Hardelot. En fonction de leurs résultats, je verrai comment peut s’articuler la suite de la saison. Évidemment, mon premier objectif majeur est d’être sélectionné au Jumping de La Baule. Je suis très content de récupérer Neuf Decoeur. Il sort de quatre mois de convalescence au cours desquels [Jerome Ringot] s’est très bien occupé de lui. Il devrait reprendre les concours dans trois semaines. J’ai une qualité de chevaux homogène, avec beaucoup de nouveaux, donc j’y verrai plus clair dans un mois.

GPR. : Avez-vous conservé Norman Pré Noir (Carthago x Trésor de Cheux) et Othello Mouche (Grenat de Grez x Lou Piguet, Ps)? Y a-t-il d’autres petits nouveaux?

O.G. : Oui, Othello et Norman sont bien là. Norman est revenu de la saison de monte. Ce sont deux bons chevaux pour épauler mes chevaux de tête. Je vais aller en concours tous les week-ends! Vu le nombre de concours qu’il y a sur le calendrier, autant avoir des écuries bien remplies! Outre Silver, j’ai une très bonne huit ans, Serise du Bidou (Gin Tonic Star x Fusain du Defey, AA, confiée par Édith Mézard, la propriétaire de Lord), que j’adore. Je ne sais pas si elle pourra sauter les Grands Prix, mais je pense qu’elle sera hyper compétitive à 1,45m, voire 1,50m. J’ai également trois sept ans : Tygar Mail (Quidam de Revel x Fergar Mail) et Treliga Mail (Iowa x Alligator Fontaine), qui m’ont été confiés par Bernard Le Courtois, ainsi que Tam Tam du Valon (Ogrion des Champs x Quidam de Revel), confié par Jean-Pierre Herpin. Monika, elle, a récupéré Soquette de Troteval (Nectar des Forêts x Dandy du Plapé), confiée par Jean-Pierre, et [Sheena Mail] (Iowa et Katchina par Calvaro), par Bernard.

GPR. : Avez-vous tiré un trait définitif sur les Jeux équestres mondiaux?

O.G. : Non, j’y vais! Pour mettre de l’ambiance et encourager l’équipe! Même si Centino du Ry a déjà sauté un championnat, je ne crois pas qu’on puisse intégrer l’équipe comme cela, à trois mois des JEM, en tout cas pas en France et en Allemagne. Mais ce n’est pas grave, je ne vais pas m’ennuyer cette année!

Propos recueillis par Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez