DE LA HAUTE VOLTIGE À SAUMUR

Un grand nombre des meilleurs voltigeurs français se sont réunis à Saumur afin de continuer leur préparation en vue des JEM avec le staff de la fédération française d'équitation. Photo FFE

Dimanche 09 mars - 17h54 | Sébastien Roullier

DE LA HAUTE VOLTIGE À SAUMUR

Cette semaine, certains des meilleurs voltigeurs français se sont retrouvés au sein de l'École Nationale d’Équitation, à Saumur, dans le cadre d'un stage de préparation en vue des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie.


L'entraîneur national, Davy Delaire, ainsi que l'entraîneur du Pôle France de voltige, Samuel Dumont, ont pu travailler avec l'équipe de France venue des écuries de la Cigogne ainsi que les performants Nicolas Andréani et Ivan Nousse évoluant en individuel.


'Durant les stages nous nous sommes focalisés sur les imposés où nous avons encore du retard par rapport aux autres nations. Pour l'équipe le nouveau programme libre est en train d'être finalisé. En revanche, en individuel, la saison Coupe du monde nous a déjà énormément fait travailler sur les libres en début d'année. Nous pouvons donc désormais nous focaliser sur les imposés', explique l'entraîneur national.


Les deux voltigeurs individuels Ivan Nousse et Nicolas Andréani se sont accordés pour vanter les mérites de ces stages. Pour le premier d'entre eux, 'plus la cohésion est forte, plus nous serons performants individuellement. Le collectif se propage sur l'individualité des personnes.' Nicolas Andréani, apprécie également ces formats de stage, 'cela permet de travailler avec les entraîneurs et voir Romain Bernard, le chorégraphe. Il nous aide à recadrer nos programmes. À cheval nous sommes les acteurs et lui est le metteur en scène.'


Le programme des voltigeurs est déjà établi. Leur saison commencera à la Roche-sur-Yon pour une compétition nationale les 22 et 23 mars. Ils iront ensuite à Épinal les 29 et 30 mars. 'Ces concours vont déjà nous donner des indications pour organiser ou réorganiser la saison des uns et des autres', explique Davy Delaire. Les voltigeurs représenteront la France à Saumur lors du CVIO 3* du 18 au 20 avril, au CVI 3* d'Ermelo, aux Pays-Bas, du 2 au 4 mai. Ils se rendront également à Strasbourg à l'occasion d'un CVI 3* la semaine d'après et enfin ils présenteront leurs programmes à Moorsele en Belgique le dernier week-end de mai. Leur saison se conclura par les championnats de France au Mans du 10 au 13 juillet. Au mois de juillet et d'août, tous les voltigeurs se rassembleront lors de deux sessions de trois semaines d'entraînement avant les JEM. Il y aura alors une partie consacrée à la préparation physique. Tous se rendront normalement au Mont Blanc quelques jours. 'Nous voulons les sortir du manège. La préparation est longue et dure, il est important qu'ils puissent changer d'air', livre Samuel Dumont. Rien ne sera laissé au hasard. Les voltigeurs sont d'ailleurs suivis par un préparateur psychologique. Le but est de leur faciliter les choses afin qu'ils soient le plus performants possibles. En effet, les chances de médailles sont grandes puisque lors des derniers championnats d'Europe, l'équipe de France s'est adjugé la médaille de bronze et Jacques Ferrari celle d'or en individuel. De même, lors des JEM de Lexington, en 2010, Nicolas Andréani s'est emparé du bronze.

Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez