Jeudi 27 février - 09h22 | Marie de Pellegars

QUIDAM DE REVEL EST MORT

Annoncée dans le numéro de février de GP International, la mort de Quidam de Revel a été confirmée ce matin par RideHesten. L’élevage de chevaux de saut d’obstacles a perdu là l’un de ses plus grands sires.

Malgré l’impossibilité de joindre la famille Velin, propriétaire de l’étalon depuis plus de vingt ans, la mort de Quidam de Revel est désormais officielle. Cette annonce, parue dans l’article consacré au clonage paru dans le numéro de février de GP International est bien confirmée au terme de recherches menées conjointement par Grand Prix et son confrère danois RideHesten (lire ici). L’étalon serait mort de vieillesse, même si pour l’heure, les circonstances exactes, de même que la date (l'année 2008 avancée dans l'article de GP Internatiponal serait erronée) de la disparition de cet immense sire Selle Français restent ombrageuses.

Fils de Jalisco B et de Dirka par Nankin et Ondine de Baugy par le Pur-sang Harphortas, né en 192, Quidam a connu son heure de gloire au début des années 90, sous la selle d’[Herve Godignon]. Après sa sixième lors des inoubliables championnats d’Europe de La Baule, le couple avait remporté le Grand Prix et la Coupe des nations de Rome, ainsi que celle Kapellen, avant d’offrir à la France la médaille de bronze par équipes, puis de terminer aux pieds du podium individuel aux Jeux olympiques de Barcelone, à un cheveu de la médaille d’or. Après ces exploits, les J.O de 1992 ayant souvent été considérés comme les plus durs de l’histoire, Quidam avait été vendu à Flemming Velin, également propriétaire de Ténor de la Cour, qui l’avait confié à sa fille Charlotte, puis à son fils Thomas. Cinquième des championnats d’Europe Jeunes Cavaliers de Klagenfurt Messehalle, en 1996, il avait ensuite pris part avec le Selle Français aux championnats d’Europe Seniors de Mannheim, l’année suivante.

Né chez Amaury de Broglie et élevé par Fernand Leredde, Quidam de Revel, approuvé à la reproduction par les stud-books SF, Z, SI, SWB, BWP, Hanovrien, Holstein et KWPN, était un digne représentant de cette incroyable génération des 'Q' aux côtés de Quito de Baussy, Quat’Sous, Quinta C, Quick Star ou Quel Type d’Elle. Parmi sa production d’une qualité incroyable, on citera les cracks étalons Guidam, VDL Groep [Verdi], Nabab de Rêve, Dollar dela Pierre, Quantum, Quite Easy I, Hurlevent de Breka, New York et Quaprice Bois Margot. À travers eux, il continue donc à irriguer tout l’élevage de chevaux de sport mondial. Comme l’article de GP International le rappelait, Quidam a également été cloné au moins deux fois, en 2005, donnant Quidam de Revel II Z et Paris Texas Z, ce dernier étant approuvé à la monte à l’AES.

Daphné Godfroy et Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez