Vendredi 28 février - 10h31 | Daphné G

RETROUVEZ LES AMBITIONS DE MARC HOUTZAGER DANS LE NUMÉRO DE FÉVRIER DE GRAND PRIX MAGAZINE

À quarante-trois ans, Marc Houtzager poursuit une belle carrière au plus haut niveau international. Épaulé par un sponsor fidèle, le Néerlandais a eu la chance de rencontrer des chevaux qui ont changé sa vie et lui ont permis de participer deux fois aux Jeux olympiques.

Grand Prix Magazine s’est intéressé ce mois-ci  au colosse (1,90 m, 87 kg) timide et réservé, pour tenter de percer un peu le mystère.

'GRAND PRIX : Avec une telle carrure, on vous imaginerait plus aisément footballeur que cavalier professionnel. Comment vous êtes-vous passionné pour les sports équestres et comment en avez-vous fait votre métier ?
MARC HOUTZAGER : J’ai commencé à monter à poney à sept ans. Tout est devenu un peu plus sérieux à quinze ans. J’ai quitté l’école et travaillé pour un marchand de chevaux pendant sept ans, à mi-temps. Le temps qui me restait, je le passais à me faire un peu d’argent en débourrant moi-même des chevaux, un peu comme les cow-boys (rires). Depuis le début, je me suis concentré sur mon propre business en ne travaillant qu’une partie de la journée pour quelqu’un d’autre. Je montais les chevaux qui arrivaient, puis repartaient. Il n’y avait rien de vraiment construit pour se diriger vers le sport, il y avait trop de turnover. À vrai dire, je n’avais même pas le temps d’y penser. '

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le numéro du mois de février de Grand Prix Magazine avec le numéro un mondial, le Britannique Scott Brash en couverture!



Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici,
Ou achetez en ligne le numéro ici !

À lire également...

Réagissez