GUY WILLIAMS NE S’EST PAS POSÉ DE QUESTION!

Guy Williams a fait rententir God Save The Queen pour la seconde fois cette année à Bordeaux, grâce à la fougue de Zaire. Photo Scoopdyga

Mardi 11 février - 13h23 | Daphné G

GUY WILLIAMS NE S’EST PAS POSÉ DE QUESTION!

Guy Williams et Zaire ont remporté le second Grand Prix de Bordeaux, cet après-midi au Parc des expositions. Dernier à partir au barrage, le Britannique a tout tenté et son cheval a tout donné. Pénélope Leprevost, Ludger Beerbaum et Kevin Staut ont regardé l’Eurostar passer!

Il ne faut jamais laisser la porte ouverte à un Anglais! Tous les cavaliers le savent bien. Dès qu’il s’agit d’aller vite, les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté sont les meilleurs challengers des Français et autres Allemands. Cela s’est une fois encore vérifié à Bordeaux où [Guy Williams] s’est imposé cet après-midi dans le second Grand Prix à 1,60m du CSI 5*-W. En selle sur [Zaire], dernier à prendre le départ au premier tour, et de nouveau au barrage, le Britannique a pris tous les risques, à commencer pour un contrat des foulées plus ambitieux, dès la première ligne. Généreux, le fils d’Indoctro âgé de dix ans s’est livré sans compter, faisant preuve d’un grand respect des barres. Ce couple n’a pas volé sa deuxième victoire internationale. La première datait… d’hier, dans une Vitesse à 1,45m. Guy Williams ne dispute pas si souvent de CSI 5*, mais quand on le sélectionne, il rentre rarement bredouille!

D’habitude, il compte sur [Titus], [Bijou van de Vijfheide], [Depardieu van t Kiezelhof]. Cette fois, c’est donc avec [Zaire] qu’il a brillé, un peu par surprise. 'Il a tout pour être un grand cheval. Il progresse et prend confiance en lui. Je ne pensais pas pouvoir gagner avec tous ces très bons couples, et encore moins après le barrage de Pénélope. Zaire a une très grande foulée. Il est resté très froid. Quand je lui demande des efforts un peu tôt, il peut facilement se manifester, mais pas cette fois. Il fallait un peu de chance, j’ai tenté, et ç’a marché!'

Rêveur est de retour !

La différence s’est très probablement faite dans cette fameuse première ligne. Avant-dernière à partir dans ce barrage, [Penelope Leprevost] a pris un bon galop avant de sauter le premier obstacle avec [Nice Stephanie], victorieuse vendredi soir du Petit Grand Prix à 1,50m. Au dernier moment, elle a cependant demandé une neuvième foulée à la fille de Cardento, craignant peut-être que le virage en épingle imposé par Uliano Vezzani après ce vertical ne devienne trop périlleux. La cavalière ayant couru pour attraper son avion, la question n’a pu lui être posée.

Un peu plus tôt, [Ludger Beerbaum] lui avait montré la voie en demandant au beau [Chaman] de produire huit belles foulées. Cependant, le couple vainqueur de tant et tant d’épreuves n’a pas trouvé la parfaite fluidité dans un milieu de barrage à nouveau très sinueux et a dû se contenter de la troisième place. La quatrième récompense [Kevin Staut], ouvreur de ce barrage et double sans-faute très probant avec [Reveur de Hurtebise]*HDC, qu’on a désormais hâte de revoir à l’extérieur et sur herbe, pour la série des Coupe des nations. Physiquement, sa blessure et son convalescence semblent n’être plus que des mauvais souvenirs. Tant mieux.

Trois autres chevaux belges, tous doubles sans-faute, suivent au classement : [Donatella-N], une fille de Vigo d’Arsouilles, fort bien conduite par [Nicola Philippaerts], Belge de son état, [Utamaro d Ecaussines], un fils de Diamant, piloté par un autre Britannique en grande forme, [Joe Clee], déjà sixième hier avec [Diablesse de Muze], et [Dundee vd Dwerse Hagen], sous la selle du miraculé irlandais [Cameron Hanley].

Huitième avec une faute au barrage et un bon temps, [Philippe Rozier] a démontré qu’il avait juste en misant sur le jeune [Rahotep de Toscane], propre frère de Jadis de Toscane, avec lequel il a gagné un paquet d’épreuves. Ce barrage s’est hélas moins bien passé pour le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] et l’Allemand [Christian Ahlmann]. VDL Groep [Arera C] a encaissé huit point tandis qu’[Aragon Z] s’est arrêté tout net devant le double, puis devant l’antépénultième obstacle, un oxer assez large.

Ainsi s’achève donc ce CSI 5*-W de Bordeaux. La belle capitale d’Aquitaine, qui a reçu cette année les finales des Coupes du monde d’attelage (épreuve en cours) et de voltige, sera très certainement de nouveau inscrite sur le circuit 2014-2015 pour le saut d’obstacles. Recevra-t-elle un jour la finale, que Lyon, étape bien plus récente, a obtenu d’organiser cette année? 'Bien sûr que oui, nous aimerions', sourit Alain Juppé en conférence de presse. 'Que nous manque-t-il?' 'De l’argent', souffle l’assistance. 'Je vous voyais bien venir…', a répondu l’édile en campagne. Pour être clair, il faudrait au moins un million d’euros, ce qui ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval…

À Bordeaux, Sébastien Roullier

Le classement

Le classement du Grand Prix

À lire également...

Réagissez