EDDY SANS MET LE FEU AU DEVOUCOUX INDOOR DERBY

Nankin de la Hurie et Eddy Sans dominent Bordeaux (P. Chevalier)

Dimanche 09 février - 19h23 | Daphné G

EDDY SANS MET LE FEU AU DEVOUCOUX INDOOR DERBY

Pour cette première édition d’une épreuve découverte du concours complet indoor lors d’un grand évènement français, les meilleurs de la discipline étaient présents et ont donné une ambiance nouvelle dans le hall de Bordeaux. [Eddy Sans] toujours showman n’a pas failli et a déroulé un parcours exemplaire sur un [Nankin de la Hurie] bouillonnant mais respectueux.


Dix neufs obstacles sur un parcours à la fois sur la piste principale mais aussi sur le paddock de détente afin d’allier un peu de galopade. Toutes les stars françaises étaient enthousiastes à l’idée de faire découvrir leur discipline et pour le sport, la volonté des organisateurs et du staff technique a été de reconstituer l’équipe championne olympique d’Athènes en demandant à [Didier Courrèges] de venir courir cette première. Sur un barème C le parcours, construit par [Pierre Michelet], alliait obstacle fixes amenés spécialement par [Christian Achard] et obstacles de cso. Toutes les barres rajoutaient six secondes de pénalités. Passé dans les premiers, le Maréchal des Logis [Donatien Schauly] et son cheval [Quercioso d’Aurois], appartenant au syndicat Complétons Nous, a longtemps tenu la pôle position avec un parcours rapide et un cheval très volontaire et ce malgré deux barres. [Sydney Dufresne], venu juste avant son départ pour l’Angleterre, avec son anglo-arabe [Looping de Buissy], a mis la pression mais n’a pas pu détrôner son collègue d’Île de France. Il a fallu attendre l’avant dernier parcours et un Eddy Sans remonté à bloc et persuadé de gagner pour vibrer intensément et détrôner le leader : j’ai choisi Nankin spécialement car cela lui correspond bien. Il est réactif, joueur et volontaire et aime la vitesse. J’avoue que j’étais presque sur de gagner…au moins dans ma tête. Confie le cavalier des Ecuries de Pontarmé avec sourire et humour. Juste après lui, le cavalier estampillé Devoucoux, [Thomas Carlile], avait à cœur de se battre mais  échoue à quelques secondes seulement avec son fils de L’Arc de Triomphe, [Quiro Hoy]. Tom commence la saison 2014 en fanfare, un peu comme il a terminé celle de 2013. Toujours joueur et enjoué, [Karim Laghouag] a lui aussi fait un beau spectacle avec le cheval de sa compagne [Maestro de Glain]. Le cavalier de Gambais termine à une belle cinquième place, juste devant [Nicolas Touzaint] et [Crocket 30] qui a montré un super mental.

De l’avis de tous, cette première était une réussite avec un spectacle chaleureux et une démonstration de la discipline de complet qui ravi les cavaliers présents et le public nombreux.

RESULTATS


A Bordeaux, Pauline Chevalier

À lire également...

Réagissez