ATTENTION, PATRICE DELAVEAU DONNE LE TON !

Patrice Delaveau a remporté le Grand Prix de Leipzig avec une facilité déconcertante. Photo Karl-Heinz FRIELER/FEI

Jeudi 23 janvier - 18h38 | Daphné G

ATTENTION, PATRICE DELAVEAU DONNE LE TON !

Patrice Delaveau et Lacrimoso HDC ont brillamment remporté le Grand Prix Coupe du monde du CSI 5*-W de Leipzig, en Allemagne. Même privé de son crack Orient Express, le Normand a montré qu’il fallait compter sur son talent en 2014 ! Il a devancé un autre Français, Roger-Yves Bost deuxième avec sa Myrtille Paulois. L’Allemand Lars Nieberg a complété le podium avec Leonie W.

À l’issue de la première manche, onze cavaliers dont trois Français se sont disputés la victoire. Pour beaucoup, cette étape de la Coupe du monde de saut d’obstacles rouvrait la course au point pour la qualification en finale. Le Grand Prix à 1,55m proposait un parcours délicat avec un tracé difficile. 

Dès la première manche, les Allemands ont démontré leur talent devant un public réjoui. À l’image de [Lars Nieberg], auteur du premier sans faute avec [Leonie W] et de son compatriote, [Markus Renzel], qui a suivi l’exemple avec [Cassydy]. Dans un parfait équilibre, [Carsten-Otto Nagel] a mené [Holiday by Solitour] sans embûche au bout du parcours et sous les applaudissements de la foule. Un qualifié de plus pour le clan allemand.

Les Français en très grande forme !      

Grâce à un bon rythme, [Roger-Yves Bost] a réussi à boucler son parcours sans pénalité. Il a pu compter sur la qualité de saut de Castle Forbes [Myrtille Paulois] même si la jument a bien failli se faire piéger au dessus du bidet. Il s’agit du premier couple français à se qualifier et non du dernier… Le Normand [Patrice Delaveau] faisait son grand retour sur le circuit après une période de repos hivernal. En selle sur Lacrimoso pendant que [Orient Express] se remet d’une légère entorse (lire ici), Patrice Delaveau a fait des étincelles. Il est entré en piste avec beaucoup d’amplitude et de facilité. Il finit sans faute. Enfin, le couple gris, [Kevin Staut] et [Silvana] HDC, a donné une leçon d’équitation à Leipzig. Son pilote a anticipé et détourné toutes les difficultés du parcours dont la ligne brisée en fin de parcours. Un tour exemplaire.

Moins chanceux, [Simon Delestre] a fait tomber une barre avec [Napoli du Ry]. Le reste du parcours était impeccable, c’est dommage ! L’élégante Française [Penelope Leprevost] a payé cher le petit écart de [Nice Stephanie] avant l’oxer où elle faute. Pas de barrage pour la jolie Normande. Elle finit à la treizième place juste devant Simon Delestre.

Rentrée 2014 difficile

Même parmi les meilleurs, peu de cavaliers ont réussi à résoudre l’équation du parcours du Grand Prix de Leipzig. Avec quarante-sept points, [Edwina Tops-Alexander] est assurée de participer à la finale de la Coupe du monde. Elle est l’auteur d’une petite faute étonnante avec [Old Chap Tame] et s’arrête là. L’Allemand [Marco Kutscher] sur [Cornet s Cristallo] a fait une faute dès le numéro deux, puis deux autres qui l’ont encouragées à abandonner. Cet oxer très large et collé à la tribune a beaucoup surpris.

Très en forme après sa victoire à Bâle (lire ici), le Suédois [Rolf-Goran Bengtsson] avec [Quintero Ask] s’est qualifié pour le barrage à Leipzig. Mais, quatre points de pénalité l’ont écarté du podium. Ce n’est pas passé non plus pour la Suédoise [Malin Baryard-Johnsson] et H&M [Tornesch] 1042. Le dernier obstacle, un double, a mis à rude épreuve les chevaux éprouvés en fin de parcours. [Zinedine], le magnifique étalon de l’Allemand [Ludger Beerbaum] était plutôt indiscipliné aujourd’hui. Pas assez concentré, le bel alezan s’est désaxé sur les barres et a fini avec huit points de pénalité. La beauté ne fait pas tout… Le couple 100% néerlandais composé de [Maikel van der Vleuten] et de VDL [Groep Verdi] n’était pas très en forme. Il termine avec seize points de pénalité et un chronomètre à la traîne.

[Marcus Ehning] a fait son retour ce week-end avec [Sabrina]. Malheureusement, la jument a échoué dans la dernière ligne droite délicate de ce Grand Prix. Pas d’inquiétude pour l’Allemand qui est presque assuré de participer à la finale avec trente-six points.

Le clan allemand a collectionné les éliminations. Le jeune [Daniel Deusser], vainqueur du Grand Prix de Malines, est revenu en piste avec [Evita van de Veldbalie]. Très respectueuse, la jument a pourtant douté et fait tomber l’entrée du double, dernier obstacle du parcours.

Même le numéro un mondial, l’Écossais [Scott Brash], s’est fait piéger. Il a déroulé son parcours en emmenant Hello [Sanctos] avec une efficacité remarquable jusqu’au dernier obstacle blanc et orange. Cette petite faute ne lui a pas permis de continuer.

Deux Français sur le podium

Dix cavaliers dont une femme se sont affrontés dans le barrage du Grand Prix de Leipzig. Le trio allemand a fait le job sans vraiment prendre de risque. [Lars Nieberg] a donné le ton en terminant sans encombre. Même scénario pour [Markus Renzel] qui suscite sifflements et applaudissements du public pour sa bonne prestation. Ils sont classés respectivement à la troisième et à la quatrième place. L’équitation irréprochable de [Carsten-Otto Nagel] n’a tout de même pas pu éviter une petite faute. L’Irlandais [Denis Lynch] a essuyé un refus d’[Abbervail van het Dingeshof] au barrage. Il a fallu attendre que Bosty entre en piste pour que les choses sérieuses commencent. Le champion d’Europe a mis une claque au temps à battre avec un chronomètre à 40,78 ! Toujours très rapide, Myrtille Paulois a donné du spectacle au public du parc des expositions. C’était avant que [Patrice Delaveau] fasse un retour en fanfare sur la piste. Confiant, il a signé le meilleur chrono en toute simplicité avec Lacrimoso (40,13). Le Normand a remporté son premier Grand Prix CSI 5* de l'année et ça ne devrait pas être le dernier...Kevin Staut a lui aussi joué le jeu mais une petite prise de risque a débouché sur une faute. Silvana HDC s’est aplatie sur le vertical numéro six. Il finit à la sixième place.

Les Français ont réalisé un grand week-end de performances à Leipzig. Chacun a eu sa part du gâteau. Une belle promesse pour l’année 2014 !

Les résultats ici.

Valentine Cinier.     

À lire également...

Réagissez