« FLORA NE DOUTE DE RIEN, C’EST UN LION ! », PENELOPE LEPREVOST

Pénélope Leprevost place beaucoup d'espoir en sa jeune génération de chevaux. Photo Crédit Sportfot

Vendredi 17 janvier - 16h40 | Daphné G

« FLORA NE DOUTE DE RIEN, C’EST UN LION ! », PENELOPE LEPREVOST

Que cela soit pour la course à la qualification en finale de la Coupe du monde ou pour l’objectif clef de 2014, les Jeux équestres mondiaux, la Française [Pénélope Leprevost] pourra compter sur Nice Stephanie et Flora de Mariposa, ainsi que sur Dame Blanche van Arenberg. L’hypothétique retour de Mylord Carthago remplie de joie la cavalière normande. Interview.

GrandPrix-Replay : Après Genève qui a été un concours difficile, vous avez réalisé de très bonnes performances à Londres. Que s’est-t-il passé entre ces deux concours ?

Pénélope Leprevost : Le problème ne s’est pas posé qu’à Genève. À Stuttgart et à Paris cela s’est également moins bien passé. À Londres, j’étais très contente d’avoir mis en avant mes deux plus jeunes juments. C’est un vrai soulagement d’avoir une relève pour épauler [Nayana]. 

GPR : C’est un concours qui vous va bien, comment vous y sentez-vous ?

Pénélope Leprevost : J’ai toujours beaucoup aimé Londres et c’est un concours qui me réussit bien à chaque fois. [Nice Stephanie] y a couru son premier Grand Prix CSI 5* en 2012 et avait fini quatrième. Nayana y avait décroché son premier classement dans un Grand Prix Coupe du monde en terminant cinquième.

GPR : Vous avez beaucoup travaillé avec Nice Stephanie. Êtes-vous satisfaite de ses progrès ? Pensez-vous qu’elle puisse encore s’améliorer ?

Pénélope Leprevost : Oui, j’ai toujours cru en Nice Stephanie. C’est une jument timide qui a besoin de gagner en assurance. Stephanie a réalisé de bonnes performances à Londres où elle a fini quatrième du Grand Prix Coupe du monde.

GPR : Flora de Mariposa a remporté un Grand Prix à 1,50m et s’est classée troisième d’un Grand Prix à 1,60m : pensez-vous qu’elle deviendra une vraie jument de Grand Prix ?

Pénélope Leprevost : Rien ne dit le contraire mais les chevaux ont la fâcheuse tendance de nous faire mentir…(rire) C’est difficile à dire mais elle a déjà fait ses preuves à Aix-la-Chapelle où elle a terminé troisième de l’épreuve à 1,50m. Contrairement à Nice Stephanie, Flora ne doute de rien, c’est un lion ! Elle n’a pas vraiment de problèmes techniques, mais a besoin de prendre de la maturité. J’espère qu’elle gagnera des Grands Prix et qu’elle continuera à progresser !

GPR : Avec toutes ces juments de Grand Prix, la place de numéro un mondial vous tend les bras !

Pénélope Leprevost : Je crois que j’ai encore de la marge ! J’ai vécu une année difficile. Nayana a beaucoup donné en assurant la saison intérieure et extérieure. Désormais, je peux aborder l’année 2014 différemment. [Nice Stephanie] et [Flora de Mariposa] vont prendre le relais, ainsi que peut-être [Vagabond de la Pomme], mais cela est moins sûr. Quand à [Dame Blanche van Arenberg], elle va revenir pour la saison extérieure.

GPR : Pourquoi avez-vous décidé de ne plus participer au concours de Bâle alors qu’il était prévu dans votre planning ?

Pénélope Leprevost : Nous avons décidé de changer le programme, car nous estimions que ce n’était pas la peine d’aller sauter à Bâle.

GPR : Avec quels chevaux allez-vous participer aux CSI 5* de Leipzig et de Zurich ?

Pénélope Leprevost : J’y emmène Nice Stephanie et Flora de Mariposa. J’irai à Bordeaux avec Nayana.

GPR : Avec quatorze points, votre participation à la finale de la Coupe du monde reste-t-elle envisageable ? Est-ce une priorité ?

Pénélope Leprevost : J’estime que si je parviens à me qualifier, c’est que je le mérite. Dans le cas contraire, cela voudra dire que je n’ai pas le niveau. Mais une qualification serait évidemment géniale.

GPR : L’idée reste donc de terminer la saison indoor avec Nayana avant que Dame Blanche ne prenne le relais à l’extérieur ?

Pénélope Leprevost : C’est exactement ce qui est prévu. Dame Blanche a une bouche difficile, je n’ai donc pas voulu me bagarrer avec elle sur des petits terrains couverts. Elle reprendra la compétition au Sunshine Tour en Espagne. Bien sûr, nous allons tout faire pour aller aux Jeux équestres mondiaux de Normandie 2014. Après ses bons résultats en 2013, c’est elle qui a les meilleures chances de m’y emmener.  

GPR : Comment va le crack [Mylord Carthago]*HN ?

Pénélope Leprevost : Il va très bien, il a ressauté des cavaletti aujourd’hui. Mylord devrait faire son retour sur les terrains de concours au Sunshine Tour …

Propos recueillis par Valentine Cinier

À lire également...

Réagissez