LES STARS ET LES CRACKS S'ÉCLATENT POUR LA BONNE CAUSE!

Inutile de dire que Thierry Rozier a fait un tabac en Freddy Mercury travesti en femme! Photo PSV Morel

Mercredi 11 décembre - 18h05 | valentinecinier

LES STARS ET LES CRACKS S'ÉCLATENT POUR LA BONNE CAUSE!

Des tribunes combles, des cavaliers de Grand Prix de plus en plus impliqués, des amateurs célèbres, et des stars, dans le jury, dans l’espace VIP et au bord de la piste. Le Style & Compétition pour l’Association mondiale des amis de l’enfance est chaque année plus attrayant et plus drôle. Cette épreuve loufoque a surtout permis à l’association caritative de recevoir un chèque de 180.000 euros.

Les cavaliers ont rivalisé d’inventivité et d’audace pour divertir le public dans ce qui constitue désormais l’un des rendez-vous les plus attendus de ce Gucci Paris Masters. Une parenthèse loin des sans-faute, des gains et du classement mondial. Au profit de l’enfance défavorisée, dix duos se sont ainsi produits sur la piste aux étoiles du Salon du cheval, ce soir à Villepinte.

Sportivement, la victoire est revenue aux tout premiers partants, les chevaliers médiévaux Julien Épaillard et François Tanguy. Un peu plus tard, les pirates Tamara Zahid, douze ans depuis le 11 septembre (!), et Rodrigo Pessoa ont tout tenté pour effacer ce chronomètre, mais le passage de relais des lauréats était imbattable! Le podium a été complété par Edwina Tops-Alexander et Guillaume Canet, l’un des plus célèbres amateurs du saut d’obstacles.

Du point de vue du style, autrement dit du costume, du maquillage, de la musique et de la mise en scène, le jury composé de Marina Hands, la femme de Pierre Durand dans Jappeloup dans le film éponyme, la sublime Noémie Lenoir et l’animateur Nikos Aliagas, a primé le dernier duo qui s’est produit sur la piste, composé de Thierry Rozier et Electra Narchos! L’entrée en scène de la paire, sur le thème d’'I want to break free' de Queen, devrait faire un buzz énorme sur internet, de même que le parcours de Thierry, accompli en talons aiguilles! Hilarant.

Mention spéciale à l’acolyte de Nikos sur TF1, Nicolas Canteloup. Feignant la blessure de son cheval au paddock, l’humoriste a profité de la confusion pour se faufiler discrètement et incognito sur la piste avec son coéquipier Vincent Bartin. Les deux hommes, couverts d’un bonnet rouge, ont déployé une banderole devant un obstacle, avant de réclamer le micro à André-Jacques Le Goupil, l’un des speakers de l’épreuve, qui n’avait pas été mis dans la confidence. Tout le monde croit alors l’invasion de la piste par des manifestants anti-écotaxe. Vincent Bartin, chef d’entreprise installé en Belgique, s’est alors fait passer un paysan breton en colère, avant de laisser la parole à l’imitateur d’Europe 1 qui, parlant avec l’accent du sud, a vite été démasqué avec des propos loufoques à l’endroit des invités de l’espace VIP, parmi lesquels on a aperçu Bruce Springsteen et Bernard Tapie. Petit ouf de soulagement du côté des officiels, grand éclat de rire dans les tribunes. S'en est suivi une inoubliable course de 'poneys rouges' que le personnel de piste a eu toutes les peines du monde à faire sortir du rectangle de sable! Les deux sales gosses ont réussi leur coup! 

Dans quelques minutes, le sport reprend ses droits avec la Guerre de Sexes, une compétition opposant, comme son nom l’indique, dix cavaliers à dix cavalières.

À Villepinte, Sébastien Roullier

Le classement

Les classements du Style & Compétition pour AMADE ici

À lire également...

Réagissez