SCOTT BRASH, ENCORE ET TOUJOURS!

En selle sur Bon Ami, Scott Brash a de nouveau fait parler la poudre, ce soir à Villepinte. Photo Scoopdyga

Dimanche 08 décembre - 00h33 | Sébastien Roullier

SCOTT BRASH, ENCORE ET TOUJOURS!

Scott Brash a remporté sa quinzième victoire internationale, ce soir à Villepinte, où la deuxième journée du CSI 5* de Villepinte s’est achevée avec le toujours aussi spectaculaire Speed Challenge. En selle sur Bon Ami, le nouveau numéro un mondial a mis tout le monde d’accord.

 

[Scott Brash] n’est pas numéro un mondial par hasard. Tel Attila, là où il passe, l’herbe ne repousse pas! Dès sa première participation au Gucci Paris Masters, et dès son premier Speed Challenge, cette épreuve si spectaculaire jugée au barème C et où chaque faute est convertie en deux secondes de pénalité, l’Écossais a planté son drapeau sur la piste cinq étoiles de Villepinte.

Vingt-neuvième des trente-trois partants à entrer en piste, il a pleinement profité de ce tirage au sort pour apprécier les difficultés du parcours et envisager toutes les options possibles. En selle sur [Bon Ami], le Britannique à qui tout réussit n’a certes pas battu le record établi l’an passé par [Roger-Yves Bost] et Castle Forbes [Cosma] sur le même tracé, mais il a réussi un superbe sprint final! Même si le bien nommé Bon Ami l’a touché, l’ultime obstacle a tenu bon. 'Cette épreuve est fantastique par sa configuration, mais aussi parce qu’elle met en avant les chevaux de vitesse. Je suis très heureux. J’ai beaucoup de chance avec tous mes bons chevaux en pleine forme. J’espère évidemment que ça va continuer.'

Trois hommes sont allés plus vite que lui, mais leurs fautes les ont privés de succès. Avec une faute sur [Cheyenne 111 Z]*HDC, [Kevin Staut] a pris la septième place. Avec deux fautes, le couple tenant du titre, livrant un tour plus heurté que l’an passé, a dû se contenter de la douzième place. Le meilleur temps scratch est en fait à mettre à l’actif d’un jeune Belge qui est en train de faire son trou au plus haut niveau : [Constan van Paesschen] sur Citizenguard [Rioso van de Kape], huitièmes avec deux fautes.

 

Simon Delestre deux fois deuxième

 

Les Français n’ont pas démérité, loin s’en faut! Ils ont même été les principaux animateurs de cette épreuve définitivement plaisante. Le meilleur d’entre eux a sans aucun doute été [Simon Delestre], déjà deuxième de l’épreuve précédente derrière Kevin Staut et [Silvana]*HDC. Associée à la grande [Whisper], il a touché deux barres, mais bouclé son tour très vite et sans faute, s’adjugeant une très bonne deuxième place. 'C’est une très bonne journée pour moi. Cette épreuve est vraiment géniale pour le public et les cavaliers. En plus, pour nous Français, régaler nos supporters à domicile est un vrai plaisir!'

Longtemps leader de l’épreuve grâce à un excellent tour sur [Zafir], [Jerome Hurel] a terminé à une bonne quatrième place, juste derrière le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] sur VDL Groep [Eureka]. Les deux anciens numéros un mondiaux, le Britannique [Ben Maher] et l’Allemand [Christian Ahlmann] se sont suivis aux cinquième et sixième places sur [Kavanagh IV] et [Little Lady Z].

La neuvième place a récompensé un autre couple particulièrement rapide, mais fautif lui aussi sur le dernier obstacle : [Julien Epaillard] et [Mister Davier]. Enfin, juste devant Bosty, la onzième place est tombée dans l’escarcelle de [Philippe Rozier] et [Akita]. Il y a deux ans, le cavalier de Bois-le-Roi s’était imposé dans cette épreuve avec l’incroyable [Ideal de Roy]. Ce soir, l’alezan a tiré sa révérence juste avant le coup d’envoi, recevant du public une ovation à la hauteur de sa carrière, marquée par près de cent victoires internationales.

Demain, outre le déguisé et humoristique Style et Competition for AMADE, trois plats sportifs sont au menu: un Petit Grand Prix à 1,50m, une Vitesse à 1,45m et la Guerre des Sexes, une épreuve en deux manches où il s’agira dans un premier temps de défendre son genre, puis de jouer sa carte individuelle, dans un second tour ouvert aux dix meilleurs couples.

 

À Villepinte, Sébastien Roullier

 

Le classement

Le classement du Speed Challenge ici

À lire également...

Réagissez