Dimanche 01 décembre - 20h49 | ElodieM

SHARBATLY, SIMPLEMENT IMBATTABLE!

Le jeune Abdullah Sharbatly a remporté les deux épreuves du jour à Riyad. D'abord sur Chicago 84 qu'il a acheté il y a quelques semaines, il a devancé tous ses concurrents du jour. On était déjà habitué à voir Chicago 84 briller sous la selle de l'Italien Emanuele Gaudiano. Pas plus tard qu'en octobre, lors de la tournée marocaine, l'Italien avait remporté trois épreuves avec le fils de Chambertin. C'est peut-être d'ailleurs ce qui avait déclenché l'achat de Sharbatly puisqu'il participait aussi à cette tournée de concours.

Derrière lui, on retrouve Zorro Z, un cheval débuté à haut niveau par Edwina Tops Alexander et rapidement vendu à l'équipe du Qatar. Monté depuis 2 ans par Faleh Al Ajami, il alterne hauts et bas mais a rappelé ce week-end que de talent il ne manquait pas. A la 3e place, on retrouve un habitué des podiums ce week-end: Kamal Bahamdan sur Cezanne 30. Frédéric David toujours aussi régulier prend une prudente 6e place avec le jeune Baloussini. 

Dans le Grand Prix en 2 manches, c'est encore Abdullah Sharbatly qui a mis tout le monde d'accord. Déjà vainqueur hier avec Little Pezi, il a réédité sa performance sans trembler. Sur un parcours dessiné par Bob Ellis, raisonnable techniquement mais qui terminait tout de même avec deux verticaux à 1,60m, le jeune saoudien a tout d'abord fait partie des 6 cavaliers sans faute ayant pu terminer dans le temps. En effet, 7 cavaliers se voyaient pénalisés pour temps dépassés. On retrouvait également en seconde manche Frédéric David sur Equador Van't Roosaker qui prendra finalement la 5e place, les jumeaux Khalid et Salman Al Emadi, le Sheik Ali Al Thani et Bassem Mohammed sur la fantastique Rosalia La Silla. 

A noter les contreperformances de Richard Spooner et Cristallo et Nicola Philippaerts sur Quenzo de la Roque qui tous les deux fautaient dés le numéro 1 et restaient à 4 points. Dommage! 

Au final, le chaud bouillant Abdullah Sharbatly règlait la 2e manche, devant le Shk. Al Thani sur Vienna Olympic. Cette jument de 8 ans par Cassini I était jusqu'à cet été montée par Edwina Tops Alexander. Jan Tops confiait lui même que cette jument qu'il avait achetée à 6 ans était proche de la perfection et qu'il souhaitait la garder pour sa femme. Apparemment, il n'a pu résister plus longtemps aux demandes de son premier élève.

À lire également...

Réagissez