LA COUPE DU MONDE DE VOLTIGE DE PARIS RÉUSSIT À JACQUES FERRARI ET IVAN NOUSSE

Jacques Ferrari a remporté ce soir l'étape de la Coupe du monde de voltige à Paris

Lundi 02 décembre - 13h03 | Daphné G

LA COUPE DU MONDE DE VOLTIGE DE PARIS RÉUSSIT À JACQUES FERRARI ET IVAN NOUSSE

C’est devant une tribune comble que les voltigeurs ont évolué en ce début de soirée au Salon du cheval de Paris-Villepinte. Ils y ont à nouveau présenté leur Libre, pour la seconde et dernière manche de cette étape de la Coupe du monde. Les Français se sont montrés en bonne forme, notamment Jacques Ferrari, qui s’est adjugé cette compétition prestigieuse. À moins d’un an des Jeux équestres mondiaux, les programmes se dessinent lentement et les trios se forment doucement : la préparation de cette échéance capitale est bien lancée.

 

Ils étaient quatre Français, sur huit concurrents, à se présenter devant le public de l’étape Coupe du monde qui s’est tenue hier et aujourd’hui au Salon du cheval de Paris-Villepinte. Et ils ont su lui faire honneur ! En effet, à l’issue de la deuxième manche, deux d’entre eux sont montés sur le podium. La victoire est revenue à Jacques Ferrari, champion d’Europe en titre, grâce à une note globale de 8.765. Sa monture, Poivre Vert, a également obtenu le meilleur résultat (7.875): « Il s’est très bien comporté », a souligné Sébastien Langlois, préparateur des chevaux. Le Charentais, qui a progressé de manière fulgurante la saison dernière, est parvenu à se maintenir au meilleur niveau. Encore une fois, il a présenté son désormais bien connu Kyrie. Tandis que les Jeux équestres mondiaux approchent, son prochain programme est fort attendu. « J’espère pouvoir le présenter lors de la finale de la Coupe du monde », a répondu celui qui nous a habitué à des thèmes des plus artistiques.

 

Sur la deuxième marche, avec un score de 8.401, Ivan Nousse a prouvé qu’il était bel et bien de retour en grande forme en compétition ! Il a évolué de manière très légère et avec une technique maîtrisée. « Il s’agissait du programme que je devais présenter aux championnats d’Europe cet été, a-t-il expliqué (son cheval, Carlos 190, étant tombé malade à la veille de l’échéance, le voltigeur n’avait finalement pas pu y prendre part, ndlr). Pour les Jeux, je vais le faire évoluer, en modifiant notamment la circulation. Et peut-être changer de thème ». Ce week-end, l’ostéopathe présentait pour la première fois son nouveau cheval, Ramazotti 155, qui vient épauler, voire remplacer Carlos. « Carlos est âgé de dix-neuf ans, et il connaît tous les terrains. Il n’a pas besoin de plus de préparation, alors il faut le ménager », a-t-il soutenu.

 

Quant à Nicolas Andréani, vainqueur du circuit l’an dernier et toujours très attendu, il a fini à la quatrième place, derrière le Tchèque Lukas Klouda. Bien que très convaincant en Albert Einstein, thème de son nouveau Libre pour lequel il s’est laissé pousser les cheveux, il a subi la mauvaise prestation de son cheval provisoire, Tjekko. En effet, sa cadence trop rapide n’a pas permis au champion de voltiger comme à son habitude. S’il a su déjouer une chute, il n’a pas pu exécuter ses figures phares avec la fluidité qu’on lui connaît.

 

Enfin, Rémy Hombecq a terminé en sixième position. Malgré une exécution maîtrisée aujourd’hui, le voltigeur paye sa chute en sortie d’hier. Évoluant sur un cheval qu’il ne connaît pas, Flash Back 2, en l’absence de Dyronn, sa monture habituelle, il a préféré présenter un programme qu’il était sûr de pouvoir réaliser convenablement.

 

Chez les femmes, c’est l’Union Jack qui a flotté au-dessus du podium. La Britannique Joanne Eccles, qui avait remporté le circuit l’an dernier, s’est offert la victoire avec une note totale de 8.231, succédant ainsi à la Néerlandaise Carola Sneekes. Elle devance largement sa sœur, Hannah Eccles, qui obtient un résultat final de 7.759. Les deux jeunes filles évoluaient sur W H Bentley, longé par leur père, John Eccles. La troisième place revient, à quelques centièmes d’écart, à leur compatriote Lucy Phillips. La seule représentante française, Manon Noël, termine la compétition en cinquième position, après avoir exécuté deux prestations sans bavure, évaluées à 7.175. Elle présentait pour la dernière fois le thème de Charlie et la chocolaterie, qui l’a accompagnée toute la saison.

 

Le Pas-de-deux s’est vu remporter par le duo germanique, composé de Torben Jacobs et Pia Engelberty, avec une note globale de 8.548. Comme hier, les Britanniques puis les Américaines les suivent dans le classement.  

 

Seuls six voltigeurs par catégorie gagneront leur place pour la finale du circuit Coupe du monde, qui aura lieu en février à Bordeaux. Ils seront sélectionnés en fonction du nombre de points qu’ils auront accumulé lors des deux manches nécessaires à leur qualification. Cette étape de Paris semble offrir à Jacques Ferrari et Ivan Nousse de bonnes chances d’y être présent. 

 

Place maintenant à la Nuit du cheval, où le public va retrouver les athlètes français qui présentent à cette occasion pour la première fois Noroc, spectacle équestre imaginé par le vainqueur du jour ! 

 À Villepinte, Léa Dall’Aglio

À lire également...

Réagissez