SHARBATLY EN SON JARDIN

Sharbatly sourit après sa victoire du jour

Dimanche 01 décembre - 10h51 | Sébastien Roullier

SHARBATLY EN SON JARDIN

Riyad accueille ce week-end pour la deuxième année consécutive un CSI 5*. Organisé par HRH Prince Abdullah Bin Metab Al Saud que l'on a l'habitude de voir en Europe puisqu'il est installé au Haras de Bory (78) depuis plusieurs années, le concours a lieu dans un domaine équestre de plusieurs dizaines de kilomètres carrés, à une centaine de kilomètres de la capitale. Ce lieu appelé NOFA Horse Resort accueille un magnifique hippodrome et un stade équestre, dans un décor d'exception, où la végétation luxuriante et l'herbe verte tranchent avec les dunes désertiques et arides.

Deux épreuves seulement se tiennent chaque jour pour un peu moins de cinquante cavaliers par épreuve. Les spectateurs, relativement nombreux, peuvent ainsi profiter du village d'art traditionnel et des baptêmes en chameaux.

En ouverture cet après-midi, c'est l'élève de Jan Tops, [Bassem Hassan Mohammed] qui l'a emporté sur le crack de huit ans [Anyway II]. Le cheval débuté en international par [Robert Whitaker] puis [Denis Lynch] a rejoint les écuries du Qatari il y a quelques semaines à peine. Bassem Mohammed fait partie des cavaliers sur lesquels Jan Tops compte pour former l'équipe du Qatar qui tentera de se qualifier pour les J.O 2016 à Rio.

Derrière Mohammed, on retrouve le Saoudien [Suleiman Alambar] sur [Natal de St Martin] (Surcouf de Revel x Le Condeen) né chez Marie-Jeanne Legoupil, et [Mubarak Al Rumaihi], montant pour l'armée du Qatar. [Frederic David], cavalier français expatrié à Abu Dabi depuis six ans, est quatrième avec [Baloussini].

L’épreuve majeure du jour s’est ensuite courue en deux manches. Dix-sept couples se sont qualifiés pour la seconde manche. On a retrouvé entre autres le très en forme [Kamal Bahmadan], vainqueur hier de l'épreuve principale et médaillé de bronze par équipes à Londres avec l'équipe saoudienne, l’Américain [Richard Spooner] avec l'incomparable [Cristallo], plus frais que jamais à quinze ans, les frères Al Eid (Khaled et Fahad) ou encore [Abdullah Sharbatly] (médaillé d’argent en individuel à Lexington en 2010).

Little Pezi, la nouvelle arme de Sharbatly

C'est finalement la jeune tête brûlée saoudienne, Abdullah Sharbatly, qui l'a emporté. Parti en dernier avec [Little Pezi], il a abaissé de plus de six secondes le chronomètre de Mubarak Al Rumaihi jusqu'alors en tête. Ce n'est que le premier concours international que Sharbatly engage avec ce hongre de douze ans qui a 'tout' gagné avec l'Allemand [Mario Stevens]. Sous la selle du Saoudien depuis quelques jours, ce Westphailen continue de faire de véritables étincelles et se positionne comme un sérieux prétendant pour la victoire dans le Grand Prix de samedi.

[Khaled Al Eid], médaillé de bronze individuel à Sidney et que l'on voit moins depuis la fin de la carrière sportive du formidable [Presley Boy], a pris la troisième place sur [Moustic des Flayelles]. Le hongre de treize ans s'était révélé sous la selle d'[Aymeric Azzolino] avant d'être vendu à l'Arabie Saoudite en 2011. Après quelques parcours sous la selle de HRH Prince [Abdullah Bin Metab Al Saud] en 2011 et une saison blanche en 2012, il a été récupéré en 2013 par Khaled Al Eid qui semble avoir trouvé la bonne alchimie. Frédéric David, seul Français engagé à Riyad prend la sixième place de cette épreuve préparatoire au Grand Prix.

Samedi, le Grand Prix a lieu à 18h, heure locale, soit 16 heures en France. Pour être plus en phase avec le monde occidentale, l'Arabie Saoudite a en effet modifié les jours de repos hebdomadaires. On ne se repose plus le jeudi et le vendredi mais le vendredi et le samedi désormais.

À lire également...

Réagissez