Mardi 19 novembre - 10h58 | mkubicki2

EQUIDIA LIFE TERMINE SUR UNE VICTOIRE À SAINT LÔ

La dernière des six étapes du Grand National de dressage se tenait ce samedi en Normandie, dans les installations du Pôle hippique de Saint Lô. Huit écuries se sont donc retrouvées dans un manège rajeuni pendant l’été, pour tenter d’accumuler les derniers points nécessaires pour prétendre à la victoire finale.

Dix-sept couples étaient au départ du Grand Prix, support du Grand National, samedi après-midi, mais seules huit écuries ont répondu présentes pour cette ultime étape. Victorieuse de la première étape de l’édition 2013 du circuit au Mans, en mars, l’écurie Equidia Life récidive en s’imposant sur la dernière étape. Piliers de cette écurie, [Claire Gosselin] et [Karamel de Lauture] ont déroulé une très bonne reprise pour s’imposer devant les vainqueurs de l’année dernière, [Catherine Henriquet] et [Paradieszauber]. « Je suis contente de la reprise que nous avons déroulée ici car nous sommes déjà rentrés dans le travail d’hiver et nous abordons donc un peu différemment quelques petites choses. L’objectif est de travailler un maximum sur les points faibles et donc le piaffer et cela peut un peu perturber le reste », explique Claire Gosselin avant d’ajouter : « Le but est de prendre plus de risques, de plus chercher les points. De ce fait, les points forts sont forcément renforcés avec un cheval plus compacte qui continue de progresser sur ce qu’il fait déjà très bien. Je dois maintenant trouver mes repères et c’est pour cela qu’aujourd’hui les pirtouettes étaient un peu moins bonnes que d’habitude ». Sous les couleurs de l’écurie Equitechnic-Cavaldress, Catherine Henriquet a bien failli s’imposer pour la deuxième année consécutive dans le grand manège de Saint Lô. Avec un Paradieszauber plus décontracté qu’à Lyon, Catherine Henriquet présente un Grand Prix propre et sans faute majeure, mais qui manquait par moment de brillant. « J’aurais aimé avoir plus d’expression au trot, mais dans le premier allongement il était un peu fermé et je ne suis pas intervenue pour éviter la faute. Je suis encore trop concentrée sur les figures pour penser à l’expression dans l’allure », souligne Catherine Henriquet. Le couple sort de piste avec une moyenne de 68,574% et surclasse donc le leader provisoire, [Jean-Philippe Siat]. Avec [Tarski van de Zuuthoeve], le cavalier de l’écurie Verneuil Dressage avait la lourde tâche d’ouvrir le bal de cette dernière étape. Vainqueur à Jablines, le couple semble plus en forme que jamais et annonce la couleur dès le début de l’épreuve avec une moyenne de 68,383%.

Du suspens jusqu’au bout

Depuis le Master Pro de Saumur, Tarski, âgé de dix-sept ans, semble vivre une deuxième jeunesse au meilleur moment. En effet, après sa victoire à Jablines, l’écurie Verneuil Dressage a pris la tête du classement général provisoire (61 points) avant l’étape de Saint Lô. Avec une moyenne de 67,894% et une reprise active, Bernard Bosseaux et Acropolis permettent à l’écurie Toubin Clément de prendre la quatrième place de cette dernière étape normande. En terminant donc à la troisième place à Saint Lô, Verneuil Dressage accumule neuf points supplémentaires, en plus d’un point participatif grâce à la présence du co-équipier de Jean-Philippe, [Ludovic Henry]. Cependant, rien n’est encore joué puisque seuls les quatre meilleurs résultats sur les six étapes seront pris en compte pour définir le classement final, sachant que les écuries doivent participer à quatre étapes pour entrer dans le classement général. Avec cette nouvelle victoire, Equidia Life, dont les deux cavalières seront au départ dimanche du Grand Prix Spécial et de la Libre, relance la compétition. En effet, ces deux épreuves apportent elles aussi de précieux points aux cavaliers des écuries. L’heure sera donc aux calculs dimanche soir pour connaître le nom de l’écurie qui remportera le Grand National 2013.

A Saint Lô, Elodie Muller

Retrouvez les résultats de l’étape de Saint Lô ICI

À lire également...

Réagissez