BRAM CHARDON CONSERVE SON TITRE À PAU

Olivier Thiriez, champion de France d’attelage à quatre poneys, a terminé à la douzième place du classement. © Pixels Visuel

Mardi 05 novembre - 18h52 | Daphné G

BRAM CHARDON CONSERVE SON TITRE À PAU

Les championnats du monde d’attelage poneys se sont achevés hier soir à l’issue de l’épreuve de maniabilité. Si les Français sont passés à côté de cette échéance, Pau a tout de même accueilli une belle compétition.


Pour sa sixième édition, les championnats du monde Poneys se sont tenus à Pau, au domaine de Sers. Les trois catégories (solo, paire et team) étaient représentées par soixante-dix attelages dirigés par des meneurs de seize nations. Les concurrents se sont affrontés sur trois épreuves : le dressage, le marathon et la maniabilité. Dans les attelages à un poney, le Hongrois Martin Holle, avec son poney Apache de la Licorne, a survolé la compétition en se hissant à la deuxième place de chaque épreuve, ce qui lui a conféré une avance confortable de huit points sur ses concurrents au classement final. Derrière lui, le classement était plus serré, quelques centièmes de points seulement séparent la Britannique Rosanna Walters-Symons et la Néerlandaise Els Broekman. Le premier Français, Ludovic Huet, a terminé à la dixième place. Maxime Maricourt a fini quatorzième, Laetitia Le Boucher vingt-quatrième et Claire Lefort, sacrée championne de France de la catégorie il y a deux semaines à Lisieux, a obtenu une décevante vingt-septième place.


Chez les attelages à deux poneys, le Néerlandais Boom Ewoud, premier dans le dressage, troisième dans le marathon et encore premier dans l’épreuve de maniabilité, est donc monté donc sur la première marche du podium. Neuf points derrière, l’Allemand Marco Freund a pris la deuxième place et a devancé la Britannique Anna Grayston. La première Française, Carine Poentis, a terminé à la dixième place. Axel Mancaux et Stéphane Toujas ont pris les dix-huitième et vingtième places.


Pour les attelages à quatre poneys, c’est encore une fois les couleurs des Pays-Bas qui sont représentées. Bram Chardon, déjà vainqueur l’année passée, n’a laissé aucune chance à ses concurrents en remportant chaque épreuve haut la main devant le Hongrois Jozef Dobrovitz Jr. et l’Allemand Tobias Bucker. Les attelages français sont passés à côté de la compétition. Le premier Français, Olivier Thiriez, champion de France de la catégorie, n’a pu se hisser qu’à la douzième place. Laurent Jelowicki a terminé seizième et Gilles Arriat, ne fait pas partie du classement après un abandon dans le marathon à cause d’un accident d’attelage qui a éjecté un groom.


Les Français n’ont pas brillé à domicile, mais il ne faut pas oublier, comme nous l’avait précisé Quentin Simonet avant la compétition (lire ici), que deux tiers des meneurs tricolores présents à Pau ont concouru pour la première fois aux championnats du monde. C’est le cas d’Axel Mancaux, Stéphane Toujas ou encore Laurent Jolowicki.


Morgane Kubicki

À lire également...

Réagissez