LA BRABANÇONNE RÉSONNE À EQUITA’ LYON

La Belge Cira Baeck a établi une performance absolument exceptionnelle pour un concours européen. Photo Marie Lyan

Lundi 04 novembre - 16h46 | valentinecinier

LA BRABANÇONNE RÉSONNE À EQUITA’ LYON

Face aux dix meilleurs cavaliers mondiaux, la Belge Cira Baeck a remporté le Grand Prix Open de Reining de Lyon (37.500 dollars), cet après-midi à Eurexpo, avec un score établi à 231,5 points ! Un record pour une compétition disputée en dehors des circuits américains!


 
Les tribunes étaient en délire. Pressentie favorite pour les qualifications de son pays aux Jeux équestres mondiaux de Normandie 2014, la Belge Cira Baeck a remporté cet après-midi la première place du Grand Open de Lyon au terme d’un parcours très audacieux frôlant la perfection. Gagnant des bonus (+1) sur des spins parfaitement exécutés, la reiner a su abattre toutes ses cartes avec Colonel Shining Gun, un étalon de six ans. "Ses stops étaient tout simplement magiques et son parcours très relevé et spectaculaire. Elle a osé une prise de risque énorme, mais qui paie !", salue le sélectionneur français, Guy Duponchel.
La cavalière, émue, n'a pas hésité à féliciter plusieurs fois son cheval sur la piste : "Je ne l'ai que depuis le mois d'août, mais il devient meilleur à chaque fois!", a affirmé Cira Baeck à la sortie de la remise des prix. "Le niveau était si haut que nous avons dû prendre des risques. Mais je crois que le secret, c'est la confiance qui réside des deux côtés", a-t-elle ajouté.

 
Un podium dominé par la Belgique

 
Hormis l'Allemand Dominik Reminder, qui est parvenu à décrocher la troisième place (228,) avec GR JFB Boy, grâce à un parcours très bien mené et à de belles montées sur les stops, ce Grand Open a été marqué par la domination de la Belgique, qui a aussi remporté les deuxième et quatrième places, grâce au champion du monde en titre, Bernard Fonck. Celui-ci confirme ainsi sa mainmise sur les classements internationaux en remportant 229 points lors de son second passage avec l'étalon Sail On The Top Whizard, et 227,5 points avec la jument de six ans, Gunna Be Magestic.
La championne, Cira Baeck, occupe également la cinquième place ex-aequo avec Whizasunnysailor BB, aux côtés de son ex-entraîneur, la Belge Ann Fonck-Poels, avec 226 points sur sa jument de cinq ans, Ebony Spook. "On dirait que l'élève a même dépassé le maître", constate Guy Duponchel, qui précise que la compétition est de plus en plus rude : "Les spectateurs ont pu assister à une épreuve du même niveau que les championnats du monde, car on ne voit pas des scores de 231,5 tous les jours!", rappelle-t-il. Une épreuve de haut niveau dans laquelle les deux tiers des participants ont repoussé les limites en dépassant la moyenne établie autour de 213 points.

 
Deux Français en lice

 
Côté français, Cédric Guerreiro s’est classé seizième avec 216 points sur Smart Furys Remedy, juste devant la seconde cavalière française, Valérie Arnaud Coste avec Peppys Ruf Sailor (214,5). Après être arrivé aux pieds du podium vendredi avec une quatrième place au CRI 3* FEI, Cédric Guerreiro se dit "forcément déçu" mais relativise : "Je sais que j'ai commis une erreur qui m'a coûté cher sur le spin à droite. C'est un peu dommage, car le reste allait bien, mais j'étais quand même avec les vingt meilleurs Européens. Cela m'a permis d'apprendre à gérer la pression", affirme-t-il. Avec sa deuxième qualification obtenue vendredi, le Français est bien placé pour faire partie de la future équipe de France de reining aux Jeux équestres mondiaux. "Nous allons réunir les cavaliers français fin janvier pour préparer la prochaine étape qui aura sûrement lieu en Allemagne, en avril. On va leur dire ce que l'on attend d'eux afin qu'ils se préparent le mieux possible en vue de constituer une équipe de quatre couples et d'un réserviste", annonce Guy Duponchel. En attendant, la Belge Cira Baeck se prépare pour une épreuve qui se déroulera à Oklahoma City (États-Unis), le mois prochain.

 
À Lyon, Marie Lyan

 
Les résultats

À lire également...

Réagissez