CÉDRIC GUERREIRO AUX PIEDS DU PODIUM DU CRI 3* DE LYON

Cédric Guerreiro et Smart Fury ont laissé une très belle impression au jury et au public d'Equita' Lyon. Photo Marie Lyan

Samedi 02 novembre - 20h11 | Sébastien Roullier

CÉDRIC GUERREIRO AUX PIEDS DU PODIUM DU CRI 3* DE LYON

Les gradins étaient quasiment pleins cet après-midi pour le CRI 3* de Lyon, dans le hall 6 d’Eurexpo. Vingt cavaliers ont pris le départ de cette épreuve qualificative pour les Jeux équestres mondiaux de Normandie 2014, sur un parcours technique (pattern n°10) où l'accent était mis sur la fluidité et le contrôle des allures en tout temps.


 
Grand vainqueur de cette épreuve, Rudi Kronsteiner a empoché une enveloppe de 10.000 dollars ! Le cavalier autrichien a en effet signé un très beau parcours avec Whizoom en totalisant 227 points grâce à un cheval aux allures déliées, effectuant de belles montées sur ses stops. En deuxième position, on retrouve l'Allemand Grischa Ludwig, avec Shine my Gun (221, 5 points) talonné par la belge Ann Fonk-Poels et son Whizdom Shines, qui enregistre elle aussi un très bon score (220 points) grâce à ses spins et son engagement sur les cercles.
Premier reiner français, Cédric Guerreiro a décroché une belle quatrième place avec son fidèle Smart Furys Remedy. Il obtient, par la même occasion, sa qualification aux prochains Jeux équestres mondiaux, avec un total de 219,5 points. "J'étais venu chercher une seconde qualification et pour préparer mon cheval à l’Open de demain. Je suis content, car après avoir enregistré les meilleurs résultats français en Allemagne et de très bons scores à la finale des championnats de France, nous avons tous les deux pu démontrer une certaine régularité", a affirmé Cédric Guerreiro, quelques minutes avant la remise des prix.
Parmi les autres français qualifiables, Gregory Legrand s’est classé neuvième avec BHB Mr Wimpys Royal (215 pts), suivi de près par Franck Perret et son Ghost Buster Chex (213,5 pts) et Bastien Bourgeois sur ARH Lucky Whiz Dunit (213 pts). Très attendu depuis son échauffement au Any Horse Any Rider de jeudi, Bernard Fonk a finalement terminé huitième (216 points) avec Sail On Top Whizard. Le Belge, champion du monde en titre, a notamment payé cher sa prise de risque sur ses spins, mais présente toujours un travail de qualité avec de belles montées en allure et des arrêts (slidding stops) bien gérés.

 
Une épreuve de haut niveau

 
Parmi les cinq juges internationaux présents sur le terrain, la Québécoise Lyne Laforme a tenu à souligner la qualité des parcours présentés. "Nous avons pu voir d'excellentes performances. La majorité des cavaliers étaient au-dessus de 210 points, ce qui signifie que les chevaux ont performé avec un degré de difficulté important, en effectuant même des manœuvres supplémentaires. Il y a d'ailleurs eu très peu de pénalités", souligne-t-elle. Seul le reiner français Alain Giraud a été disqualifié avec SA Frozen Django à la suite d'une erreur d'enchaînement sur ses cercles. "La difficulté dans une épreuve internationale comme celle-ci est que les cavaliers doivent gérer l'expérience et donc l'anticipation de leurs chevaux", a ajouté la juge. Car en reining, le cavalier doit à tout moment savoir contrôler les mouvements de sa monture, sans que celle-ci ne fasse preuve d'aucune résistance apparente. Reconnue en 2000 par la FEI, le reining est une discipline en plein essor qui séduit de plus en plus de spectateurs chaque année à Equita’ Lyon.
Tous les regards sont désormais tournés vers le grand Open Bronze Trophy, qui se déroulera demain après-midi avec une dotation de 37.000 dollars.

 
À Lyon, Marie Lyan

À lire également...

Réagissez