Vendredi 01 novembre - 23h29 | ElodieM

LYON : MARC BOBLET CONTINUE SON ASCENSION

Après trois années passées dans le calendrier de la Coupe du monde de dressage, Equita’Lyon ne fait pas partie cette année des étapes du circuit international. En effet, le salon réputé pour sa double organisation d’une étape Coupe du monde de saut d’obstacles et de dressage, organise en avril 2014 les réputés finales de ce même circuit. C’est donc un plateau moins relevé mais de qualité qui a fait le déplacement à Lyon pour ce CDI 4*.


 
Quatorze partants étaient initialement prévus au départ d’un Grand Prix très matinal. Malheureusement, le clan français a perdu en route la toute récente vice championne de France Pro Elite, [Julia Chevanne], après le refus à la visite vétérinaire de son cheval [Luciano 182]. Coup dur pour le couple qui a effectué une saison quasi parfaite. Cependant, trois autres cavaliers français restaient au départ du Grand Prix, [Laurence Sautet], [Catherine Henriquet] et [Marc Boblet]. C’est donc à 8h15, devant des tribunes vides, que la première cavalière de l’épreuve s’est élancée, la Suédoise Caroline Bonde avec Deela Mae. Si les stars ont boudé Eurexpo pour la première fois, certaines têtes de séries étaient quand même au rendez-vous. La bataille pour la première place allait logiquement se jouer entre l’Italienne [Valentina Truppa] et le Néerlandais [Patrick van der Meer]. Ce dernier a déroulé une très bonne reprise avec son fils de Lancet de douze ans, [Uzzo], malgré une petite faute au milieu du premier piaffer et une grosse faute en entrée de première pirouette au galop. Très expressif, ce hongre bai qui accompagnait Patrick à Londres l’année dernière, sort de piste avec une moyenne de 73,085%. Une moyenne à la portée de son adversaire italienne. Cependant, déjà moins brillant à Herning l’été dernier, Fixdesign [Eremo del Castegno] commet des fautes qui coûtent la première place à sa jeune cavalière. Des fautes que le clan tricolore aurait aimé notées plus sévèrement puisque Marc Boblet se tenait à la deuxième place au provisoire. En effet, la cavalière faute sur la ligne de changements de pieds au temps et termine sa pirouette au galop à droite au trot. Le couple sort quand même de piste avec une moyenne de 72,277% et prend donc la deuxième place.

 
Du bon chez les Français

 
Premier couple français a entrer en piste, la cavalière du Cadre Noir de Saumur, Laurence Sautet, a présenté une reprise énergique et sans faute avec son Lusitanien de quinze ans, [Ralo]*ENE HN. Une prestation notée à 68,468% pour une septième place finale. « Ralo a fait son travail, il n’y a pas eu de faute au galop et le cheval a bien trotté. Le pas lui a fait perdre des points et il peut mieux piaffer mais c’était bien », souligne l’entraineur national Jan Bemelmans. Juste derrière, la jeune Morgan Barbaçon Mestre présentait sa jument hanovrienne Heimliche Liebe mais le couple sera éliminé dés le premier trot allongé. Catherine Henriquet et [Paradieszauber] ont eux aussi montré de bonnes choses avec un cheval techniquement au point mais toujours un peu tendu. Le couple se classe huitième avec plus de 66%. « C’est la première fois que nous venons à Lyon et il s’agit de notre premier indoor de l’année, il donc était un peu tendu. Il s’est beaucoup contracté dans le pas et n’a donc pas marché et il a aussi trébuché dans le premier trot allongé. On ne peut pas tout contrôler », confie la championne de France contente de son travail au galop. C’est donc Marc Boblet et [Noble Dream]*Concept Sol qui prennent une belle troisième place. Avec une jument toujours en progrès et plus stable, le Français sort de piste avec une moyenne de 70,681%. « Cela progresse dans le bon sens. C’est vraiment dommage pour le pas où elle regarde beaucoup ce qui nous fait perdre des points. Nous devons encore progresser sur les deux temps où elle se balance mais je suis assez content du zig zag au galop, elle est plus à l’aise, ainsi que des appuyers au trot. Elle était super dans le contact et se grandissait toute seule au trot. C’était son premier indoor depuis longtemps et c’est la première fois que nous prenons des points dans cette configuration ». Les progrès sont donc bien présents depuis les championnats d’Europe et de bon augure pour Normandie 2014. Demain soir, le couple déroulera pour la première fois une reprise en musique en concours. « On verra bien », lance en souriant Marc Boblet.

 
A Lyon, Elodie Muller
 

Retrouvez les résultats du Grand Prix ICI

À lire également...

Réagissez