LANCEMENT DES CHAMPIONNATS DU MONDE D’ATTELAGE PONEYS À PAU

Le champion du monde d'attelage à quatre poneys, le Néerlandais Bram Chardon tentera de conserver son titre, ce week-end, à Pau © Rinaldo de Craen/FEI

Samedi 02 novembre - 15h08 | Sébastien Roullier

LANCEMENT DES CHAMPIONNATS DU MONDE D’ATTELAGE PONEYS À PAU

Le domaine de Sers à Pau accueillera, du 31 octobre au 3 novembre, les championnats du monde d’attelage poneys. Soixante-dix meneurs de seize nations ont fait le déplacement pour s’affronter lors de trois épreuves : dressage, marathon et maniabilité. Les attelages seront constitués de un, deux ou quatre poneys.


La sixième édition des championnats du monde Poneys se déroulera à Pau, au domaine de Sers. Trois catégories s’affronteront, solo, paire et team, autour de trois épreuves, le dressage, le marathon et la maniabilité. En attelage, les poneys ne sont pas réservés aux enfants. Lors des derniers championnats à Lipica, en Slovénie, la Danoise Kristina Klindt avait gagné l’épreuve solo, en paire, l’Allemand Dieter Baackmann s’était imposé et en team le Néerlandais Bram Chardon l’avait remporté. Dans la catégorie solo, deux français avaient pris le départ de ces championnats, Maxime Maricourt et Sophie de Longcamp. Ils avaient repectivement terminé à la treizième et vingt-cinquième place. Dans la catégorie paire, là encore, deux Français étaient présents, Karine Poentis et Estelle Dubuisson. Elles avaient obtenu les septième et neuvième places. Aucun meneur français n’avait fait le déplacement pour la team. Cette année, la localisation aidant sûrement, la France est bien plus représentée. En solo, Laeticia Leboucher, Claire Lefort, championne de France en titre, Ludovic Huet et Maxime Maricourt courront sous les couleurs tricolores, il en est de même pour Karine Poentis, le champion de France Axel Mancaux et Stéphane Toujas dans la catégorie paire, et pour Gilles Ariat, Laurent Jelowicki et Olivier Thiriez, le champion de France 2013, dans la catégorie team. "Les Français sont très motivés par cette compétition. Deux tiers des meneurs participent pour la premère fois aux championnats du monde comme Axel Mancaux, Stépahne Toujas ou encore Laurent Jelowicki. Pour les Français, l'enjeux est de taille : " On ressent une petite pression supplémentaire du fait que cela se passe en France. Il y a une forte progression des attelages français et l'objectif reste donc de continuer dans cet élan", s'est livré Quentin Simonet, le sélectionneur national de l'équipe de France d'attelage. 


70 attelages pour 16 nations


  

En tout, soixante-dix attelages sont attendus dont vingt-neuf en solo, vingt-deux en paire et dix-neuf en team. Seize nations seront présentes : Argentine, Autriche, Australie, Belgique, Danemark, Finlande, France, Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Norvège, Suède, Suisse et États-Unis. Les gagnants de 2011 seront bien entendus au rendez-vous. Mais, ils devront affronter d’autres meneurs comme les Français mais aussi le Néerlandais Jan Boer deuxième dans la catégorie team en 2011 ou encore l’Italien Johan Weitlaner troisième en paire aux derniers championnats. Aujourd’hui les poneys passent le contrôle vétérinaire. "Tous les poneys français ont passé parfaitement le contrôle et sont en pleine forme physique", a assuré Quentin Simonet. Demain et vendredi se dérouleront les épreuves de dressage. Samedi débuteront les épreuves de marathon. Il faudra alors attendre dimanche pour connaître les noms des nouveaux champions à la suite des épreuves de maniabilité.


Daphné Godfroy 

À lire également...

Réagissez