Jeudi 03 octobre - 11h36 | Daphné G

CATHERINE HENRIQUET ET PARADIESZAUBER S’IMPOSENT DE JUSTESSE À SAUMUR

C’est un championnat Pro Elite palpitant qui a conclu l’édition 2013 des Masters Pro de dressage, organisés à l’ENE tout au long du week-end. Plus serré que jamais, le classement des deux premières épreuves promettait une belle bataille sur la carrière d’honneur en fin d’après-midi. C’est donc à l’issue de la Reprise Libre en Musique que Catherine Henriquet a été sacrée championne de France.

 
 
Cette année, le championnat Pro Elite aura certainement été l’un des plus serrés de ces dernières années, puisque les trois cavalières qui composent le podium final n’ont rien lâché sur l’ensemble des trois reprises, se rapprochant même toujours plus les unes des autres. La Libre de dimanche promettait donc d’être passionnante et le public n’aura pas été déçu par la qualité des reprises présentées, même si de nombreux chevaux ont montré quelques signes de fatigue. Onze couples étaient donc au départ de cette ultime épreuve et rapidement [Jean-Philippe Siat] a déroulé une très bonne reprise avec un [Tarski van de Zuuthoeve] très en forme. Après un Grand Prix Spécial noté à plus de 67%, le fils de Weltmeyer, âgé de dix-sept ans, semblait reparti sur la même lancée dans la Libre. Mais une étourderie de Jean-Philippe coûtera très cher au couple qui sort de piste avec une moyenne de 63,325% et termine ainsi huitième du championnat. En effet, sur sa double pirouette au galop, le champion de France 2009 tourne un demi tour de trop forçant les juges à lui attribuer la note de 0 sur cet exercice. En selle sur Zenith de Pessel, [Pierre Volla] sort de piste avec une moyenne de 67,375%, lui permettant de se classer septième du championnat. Le cavalier présentait le plus jeune cheval de ce niveau (neuf ans, ndlr), qui a donc montré de bonnes choses tout au long des trois jours de compétition. [Alizee Froment] et [Laurence Sautet] ont elles aussi déroulé de bonnes reprises, avec cependant des chevaux un peu fatigués, commettant ainsi des fautes. Avec [Mistral du Coussoul], la chef d’équipe des poneys obtient une moyenne de 71,125% et termine donc à la cinquième place du classement général. Avec une faute dans le galop allongé et un cheval plus éteint, Laurence Sautet sort de piste avec une note de 69,225%. Avec [Ralo]*ENE-HN, la cavalière est finalement sixième. Sixièmes du Grand Prix, cinquièmes du Spécial et quatrièmes de la Libre (71,275%), [Ludovic Henry] et [After You] sont restés très constants à Saumur pour conclure aux pieds du podium avec un total de 206,831 points.

 
 
Catherine Henriquet au finish

 
 
La tension est alors montée d’un cran autour de la carrière d’honneur lorsque [Claire Gosselin] et [Karamel de Lauture] sont entrés en piste. Les représentants tricolores aux derniers championnats d’Europe de Herning, ont déroulé un bon travail au trot malgré un piaffer encore très timide. Un peu moins brillant que la veille, Karamel fait une faute dans les temps qui n’empêche pas sa cavalière de sortir de piste avec une moyenne de 73,400%, ne lançant pas le droit à l’erreur à ses concurrentes. Deuxième depuis le début des festivités, [Catherine Henriquet] a déroulé la reprise de championnat idéale. Calme et à l’écoute, [Paradieszauber] ne commet aucune faute et permet à sa cavalière d’obtenir une moyenne de 74,375%. A son entrée en piste, [Julia Chevanne] sait donc qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Impérial depuis le premier jour, Luciano 182 semble être le cheval le moins touché par la fatigue. Et pourtant, le couple va commettre la faute de trop sur les deux temps, ainsi que quelques petits accrochages, qui lui coûtent la médaille d’or. Avec une moyenne de 73,500%, Julia décroche donc la médaille d’argent avec un total de 213,847 points. « Je suis partie un peu trop vite au début de mon travail au trot car j’avais peur d’être en retard, mais finalement je me suis retrouvée en avance tout au long de ma reprise », souligne Julia Chevanne. « Je ne pouvais pas le ralentir plus pour essayer de me retrouver à nouveau dans le bon tempo, mais j’ai surtout fait trop de fautes et je ne pouvais pas me le permettre. Je vais maintenant digérer ma deuxième déception du week-end », confie celle qui n’a pas pu concourir jusqu’au bout dans le championnat des sept ans, après son abandon avec Swing de Hus le premier jour. Le couple partait pourtant favori au titre de champion de France. Après une saison en dent de scie, Catherine Henriquet s’impose donc pour la première fois en Pro Elite avec Paradieszauber, avec un total de 214,298 points. « Je suis vraiment très contente et Paradieszauber a été très constant tout au long du championnat. Je l’ai monté la nuque un peu plus haute et à la fois plus libre devant. Il était très léger et j’étais moi-même un peu plus cambrée alors qu’habituellement je suis un peu penchée en arrière lorsqu’il veut se sauver vers l’avant. J’étais plus avec lui. Cette Libre a été extraordinaire à monter mais je ne pensais pas gagner », sourit celle qui succède donc à [Jessica Michel] et [Riwera] de Hus. Comme les deux premiers jours, Claire et Karamel sont troisièmes de l'épreuve et montent donc sur la troisième marche du podium.

 
 
A Saumur, Elodie Muller

 
 

Retrouvez les résultats ICI 

À lire également...

Réagissez