GREGORY COTTARD DEJOUE LES PRONOSTICS AU GRAND PARQUET

Avec Pepyt'des Elfes, la jument qu'il a fait naître, Grégory Cottard a réalisé un de ses rêves en devenant champion de France, cet après-midi au Grand Parquet de Fontainebleau. Photo PSV Morel

Jeudi 03 octobre - 11h36 | Daphné G

GREGORY COTTARD DEJOUE LES PRONOSTICS AU GRAND PARQUET

Épreuve la plus attendue du Master Pro de Fontainebleau, la finale du championnat de France Pro Élite a sacré le meilleur couple de ces trois jours de compétition. Au terme de deux manches pleines de suspense, Grégory Cottard a raflé le titre, devant les Hécart, père et fille, très en forme.


 
Philippe Guerdat avait prévenu hier. La finale était encore loin d’être jouée et tout pouvait arriver sur la piste. Le sélectionneur national avait raison ! [Marie Demonte], [David Jobertie] et [Benjamin Devulder], leaders après la deuxième épreuve, ont dégringolé dans le classement après avoir mis chacun plusieurs barres à terre cet après-midi. Ils n’ont pas été les seuls, tant et si bien que certains cavaliers, qui n’avaient a priori plus d’espoir de podium, se sont retrouvés propulsés en haut du classement.
En première manche, plusieurs chamboulements sont venus ébranler la finale. David Jobertie, deuxième au provisoire, se voit reléguer à la dixième place après un parcours de [Quastor de la Vallee] (Mr Blue) lourdement pénalisé de douze points. Toute chance de médaille s’envole. D’autres, en revanche, profitent de son infortune pour remonter et se repositionner. [Alexandre Fontanelle] ou encore [Frederic Busquet] remontent ainsi des quinzième et dix-septième places pour aller chercher respectivement les cinquième et quatrième. Marie Demonte, éblouissante de facilité hier avec [Rhune d Euskadi] (Dollar du Mûrier), concède huit points, mais reste sur le podium, à la troisième place. Benjamin Devulder, en bronze avant la finale, fait lui tomber une barre, en selle sur [Quebec Tame] (For Pleasure). Rien d’inquiétant pour le Normand qui remonte d’une place. [Gregory Cottard], en embuscade depuis le début de la compétition (deuxième après la Chasse, puis quatrième avant la finale), sort de ce premier tour sans faute et en profite pour prendre la tête.

 
"C’est un rêve que je réalise"

 
Rien n’est encore joué entre Gregory Cottard et Benjamin Devuder, séparés par à peine plus de deux points. Quant à la troisième place, elle sera aussi très disputée puisque les sept cavaliers suivants se tiennent à moins d’une barre. La moindre faute va coûter cher. C’est le prix que paient Marie Demonte et Frédéric Busquet, que des fautes relèguent loin du top cinq. D’autres saisissent leur chance et signent le sans-faute, remontant de manière incroyable. Marie et [Michel Hecart], respectivement sixième et septième, viennent ainsi prendre les médailles d’argent et de bronze. Inespéré pour le Champion de France 2012 : "Je m’attendais à ce que Marie monte sur le podium mais pas moi. Après la première manche, que je n’ai pas bien montée, je n’avais absolument aucun espoir de podium."
[Caroline Nicolas] et [Marc Dilasser] font de même et suivent père et fille au classement final. Quant à la première place, les barres tombées de Benjamin Devulder font les affaires de Grégory Cottard, qui franchit la ligne de départ avec l’autorisation de commettre deux fautes pour franchir l’arrivée avec le titre. Contrat rempli pour le Francilien, avec les quatre points de sa [Pepyt des Elfes]. "Je suis parti en me disant : une faute, mais pas deux ! Mais j’étais plus à l’aise qu’en première manche, j’avais moins de pression après les deux fautes de Benjamin." Le cavalier va avoir besoin de quelques jours pour se projeter sur l’après et notamment, sur les prestigieuses échéances qui l’attendent : les sélections promises par Philippe Guerdat pour les CSI 5* de Lyon, Villepinte, Paris et La Baule! "Je ne réalise pas encore. C’est un rêve que je réalise. Je vais pouvoir participer à des concours qui m’ont toujours fait rêver. C’est magnifique."

 
À Fontainebleau, Johanna Zilberstein

 
Le classement

À lire également...

Réagissez