Lundi 30 septembre - 12h34 | Léa Dall'Aglio

MATHIEU LAVEAU, 'UN BEAU CHAMPION'

La FFE a distribué titres et médailles tout le week-end à Fontainebleau. Chez les Pro 1, un Mathieu Laveau impérial de bout en bout s’est imposé. Les "anciens" veillent, puisque Thierry Rozier a manqué le titre de pas grand-chose, tandis que Jacques Bonnet a rappelé qu’il reste un compétiteur stupéfiant.


 
Il n’y a pas qu’en Pro Élite que l’on trouve de grands noms de la discipline. [Laurent Goffinet], [Bruno Rocuet], [Jacques Bonnet], [Thierry Rozier]… Tous ont pris part au championnat Pro 1. "Personnellement, le Critérium est une épreuve que j’adore. J’y prends part avec beaucoup de plaisir, il me convient à merveille", confie Thierry Rozier. Visiblement, il y en a un à qui le championnat Pro 1 a particulièrement bien convenu, c’est [Mathieu Laveau]. Déjà premier avant la finale, le jeune Normand a fait fi de ses expérimentés concurrents et s’est imposé avec une déconcertante facilité. En selle sur [Lambre du Chene] (Le Tot de Semilly), le cavalier de vingt-huit ans est sorti sans faute des deux manches, malgré un difficile début de tour et un chronomètre parfois un peu serré, qui ont occasionné bien des bouleversements dès la première manche.

 
Ahurissant de sang froid

 
La deuxième a ensuite joué à merveille son rôle de juge de paix, causant quelques déboires à certains cavaliers. C’est ainsi que Laurent Goffinet, gagnant de la Chasse jeudi, a perdu trois places après deux fautes, tout comme Bruno Rocuet, sur le podium avant la seconde manche et qui doit finalement se contenter d’une médaille en chocolat pour une barre à terre et un quart de point de temps dépassé. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Jacques Bonnet, dixième avant la finale avec un compteur affichant 5,72 points en a profité pour signer une spectaculaire remontée, qui le conduit jusqu’à la troisième marche du podium. "Mon objectif aujourd’hui était d’être double sans-faute. Même dixième, je savais que si je remplissais le contrat, je pouvais prétendre à un bon classement. Toutes les fautes sont pénalisantes dans un championnat. Celle que j’ai commise le deuxième jour était pour moi. Elle me coûte aujourd’hui la deuxième place. Mais je suis très content de mon cheval."
Deux compétiteurs acharnés se sont disputé la première place. Ahurissant de sang froid, Mathieu Laveau l’a emporté devant Thierry Rozier, conservant son avance acquise depuis le début de la compétition. "À aucun moment je ne me suis focalisé sur le titre. Je me suis concentré, obstacle par obstacle, sans trop surveiller le chronomètre", avoue Mathieu Laveau. Une performance que salue, bon joueur, le vice-champion de France : "C’est impressionnant de voir à quel point il a gardé son sang froid. C’est un beau champion." Un champion qui a rendu hommage à sa jument. "Elle est très tonique et impressionnante de respect. Elle a toujours envie de bien faire et a beaucoup de qualités." Une monture de qualité, mais avec laquelle il faut parfois composer : "Elle est très sensible, ce qui se répercute parfois sur sa santé. Elle est souvent arrêtée pour des ulcères, par exemple. Tout ce qu’elle ressent passe par son ventre. Il faut en profiter car tout cela est éphémère."

 
À Fontainebleau, Johanna Zilberstein

 
Le classement

À lire également...

Réagissez