LA FRANCE CONQUIERT LA CATALOGNE ET LE MONDE

La France a conclu de superbe manière la saison extérieure en s'imposant à Barcelone. Photo Scoopdyga

Vendredi 04 octobre - 12h59 | Daphné G

LA FRANCE CONQUIERT LA CATALOGNE ET LE MONDE

La toute première finale de la Coupe des nations new look de saut d’obstacles s’est achevée cet après-midi sur une victoire de la France, au Real Polo Club de Barcelone. Emmenées par un Armitages Boy époustouflant, les "Vestes bleues" ont devancé les Brésiliens et les Irlandais.


 
Sensationnel! Il fallait voir le feu d’artifice émotionnel sur le visage de Jean-Maurice Bonneau pour se faire une juste idée de l’intensité dramatique de cette première finale mondiale, disputée cet après-midi sur une manche, sous un ciel estival et devant des tribunes archi combles. L’entraîneur français de l’équipe du Brésil n’est pas passé loin d’un authentique exploit, lui qui a permis aux Auriverdes de remporter leur première Coupe des nations, début septembre à Arezzo. Quitte à être battu, autant l’être par la France, a-t-il sûrement considéré, saluant très chaleureusement chacun des cavaliers tricolores au paddock au lieu de s’appesantir sur la faute d’[Alvaro de Miranda] et AD Rahmannhof’s [Bogeno] sur le vertical de sortie du double. Doda, dernier cavalier à s’élancer, avait le destin du Brésil entre ses rênes. Sa faute ajoutée à celle de [Rodrigo Pessoa] et Citizenguard [Cadjanine Z], ainsi qu’au crucial point de temps dépassé concédé par [Marlon Modolo Zanotelli] et l’exceptionnel [Clouwni], a barré la route de la meilleure nation émergente et offert la victoire à la France. "Attendez de voir l’année prochaine", a prévenu le Vendéen. "Vous allez voir!" Rendez-vous est pris.
Troisième cavalier à prendre le départ de l’épreuve, disputée sur un parcours digne de la finale des championnats d’Europe d’Herning, et avec de bien plus beaux obstacles, [Patrice Delaveau] a bien lancé l’équipe de France, sans toutefois assommer la concurrence. Associé à [Orient Express]*HDC, le Normand a réussi un très bon tour, franchissant la rivière, la pire ennemie du fils de Quick Star depuis quelques mois, avant de fauter sur la triple-barre d’entrée du double, placée après une grande courbe. Seuls Rodrigo Pessoa et François Mathy Jr ont été en mesure de lui répondre, le second butant sur l’oxer placé au milieu du triple avec une [Polinska des Isles] puissante et généreuse.

 
Armitages et Aymeric, esthétiques et sereins

 
Lors de la deuxième rotation, [Aymeric de Ponnat] est le premier à trouver la clé du parcours sur un [Armitages Boy] fabuleux. Le couple, qui avait dû attendre la dernière manche de la finale individuelle pour signer son premier sans-faute des championnats d’Europe, voici cinq semaines au Danemark, est pleinement récompensé de sa très belle progression. Aymeric a su prendre obstacle par obstacle, soignant tous les verticaux et abordant le triple le plus tranquillement du monde. La France prend alors la tête, quand la Grande-Bretagne, l’Ukraine, la Belgique et les Pays-Bas sont lâchés.
[Simon Delestre] peut déjà sceller la victoire française au début du troisième tour, avec [Qlassic Bois Margot]. Le Lorrain franchit sereinement la rivière, suivie d’un vertical assez piégeux, ainsi que le double, mais faute sur l’oxer numéro neuf qu’il aborde d’un peu trop près. Sans trembler, il assure sa fin de course pour rester à quatre points. À ce stade, seuls le Brésil et l’Irlande, qui regrettera longtemps la faute de [Shane Breen] et [Balloon] sur le vertical numéro un, peuvent encore jouer les trouble-fête, tandis que [Maikel van der Vleuten] et VDL Groep [Verdi] commettent celle de trop pour les Pays-Bas après deux tours à huit points.

 
Pénélope et Nayana, frayeur sans conséquence

 
Après le sublime double sans-faute (vendredi et aujourd’hui) du Canadien [Eric Lamaze] sur [Powerplay] et quelques minutes avant celui du Britannique [Scott Brash] sur [Ursula XII], ces deux-là se partageant la prime de 200.000 euros promise par le Fonds équestre Saoudien Furûsiyya, les Français ont d’un coup remis leurs adversaires dans la course. Juste après le vertical numéro un, que [Nayana] a poussé avec ses antérieurs, [Penelope Leprevost] a fait demi-tour vers le paddock, poursuivre le parcours ne pouvant plus rien apporter à son équipe. Les "vestes bleues" sont alors suspendues aux parcours de [Billy Twomey] et Doda. Malgré tout son courage, à seize ans passés, [Tinka s Serenade] ne peut éviter une franche touche sur le vertical suivant la rivière. L’Irlande reste tout de même sur le podium, devançant les Néerlandais de quatorze dixièmes. Auteur d’un tour certes pas assez rapide pour le podium, mais merveilleux lui aussi avec [Utascha] SFN, [Jeroen Dubbeldam] remporte le titre de meilleur cavalier, décerné par le pilote de moto Álex Crivillé et la joueuse de tennis Conchita Martinez.
La suite, Doda l’écrit aux détriments des Brésiliens et en faveur des Français, qui n’ont pas boudé leur plaisir, après leur frustrante quatrième place à Herning. Récompensé dès sa première saison à la tête de l’équipe de France, Philippe Guerdat peut désormais se tourner vers la finale de la Coupe du monde de Lyon et surtout vers les Jeux équestres mondiaux de Normandie. Il conclut cette saison extérieure de la plus belle des manières. Chapeau!

 
À Barcelone, Sébastien Roullier

 
Le classement

À lire également...

Réagissez