Dimanche 29 septembre - 20h59 | Sébastien Roullier

ARNAUD PERRIN REMPORTE LES PRO 2 À SAUMUR

L’Ecole nationale d’équitation de Saumur accueille cette semaine et comme chaque année, les Masters Pro de dressage. Pour cette édition 2013, le premier titre de champion de France a été décerné vendredi en fin de journée, dans la catégorie Pro 2. A l’issue de deux jours de compétition, sur les reprises Saint Georges et Inter I, Arnaud Perrin s’est imposé avec son étalon Bonaparte, face à une concurrence particulièrement relevée.


 
 
Jeudi, les vingt couples engagés sur les épreuves Pro 2 se sont affrontés sur le Saint Georges et c’est le jeune Corentin Pottier, en selle sur Gotcha, qui a pris le meilleur départ. Le couple qui représentait la France cet été lors des derniers championnats d’Europe Jeunes Cavaliers à Compiègne, s’imposait avec une moyenne de 68,421%, juste devant le cavalier du Domaine équestre des Grands Pins, Serge Cantin. Avec Deborah 83, l’ancien garde républicain talonnait de près Corentin, grâce à une moyenne de 68,368%. Dés cette première épreuve, le niveau de compétition était affiché puisque les cinq premiers couples du classement définitif se tenaient dans un mouchoir de poche. Ainsi, la troisième place est revenue à Odile Van Doorn avec Wakensho (67,868%), tandis qu’Arnaud Perrin prenait la quatrième place avec Bonaparte (67,710%), juste devant Philippe Limousin en selle sur Rock’n Roll Star (67,552%). Un niveau qui se stabilise jusqu’à la onzième place avec des moyennes supérieures à 66%. Couru sur seulement deux épreuves depuis deux ans, le championnat Pro 2 restait donc très ouvert et tout allait se jouer le vendredi sur l’Inter I.

 
 
Premier championnat, première médaille

 
 
Sous un soleil radieux, les couples se sont donc retrouvés vendredi en début d’après-midi pour l’ultime épreuve de leur championnat. La pression était palpable à chaque entrée en piste des cinq derniers couples à s’élancer. Avec une moyenne de 68,921%, Philippe Limousin annonçait la couleur, mais se classe finalement quatrième du championnat avec Rock’n Roll Star. C’est ensuite Odile Van Doorn qui fait grimper d’un cran la tension sur les épaules de ses concurrents, en sortant de piste avec la bonne moyenne de 69,105%. La cavalière place une nouvelle fois Wakensho sur un podium national, en décrochant la médaille de bronze. C’est alors que Corentin Pottier et Gotcha entrent en piste et déroulent une reprise très propre, simplement entachée d’une transition galop-trot un peu difficile en fin de texte. Le couple sort de piste avec une moyenne de 69,237%, note cependant insuffisante pour permettre au cavalier de l'Isle Adam de grimper sur la plus haute marche, notamment en raison de divergences de classement. En effet, sur l’ensemble des cinq juges, quatre classent le couple entre la deuxième et la troisième place de l’épreuve, tandis que le dernier le rétrograde à la septième place. S’il prend donc la tête de l’épreuve au provisoire, c’est Arnaud Perrin et son étalon Bonaparte qui remporteront finalement l’Inter I et le championnat, grâce à une moyenne de 70,947%. En effet, dernier couple à s'élancer, Serge Cantin et Deborah commettent bien trop de fautes sur l’ensemble de la reprise pour prétendre au podium. Le couple termine à la sixième place finale (67,500%). « La veille dans le Saint Georges, mon cheval n’était pas très enclenché et s’arrête au pas en raison d’un crottin, ce qui me coûte assez cher. En revanche, aujourd’hui, il a été coopératif malgré les poneys qui chantaient autour de la piste. Il s’est alors mis à leur répondre, mais cela a finalement permis qu’il se tienne plus et qu’il soit plus allant. Je ne stresse pas beaucoup habituellement mais il est vrai qu’il y avait beaucoup de pression aujourd’hui », confie celui qui décroche donc le tout premier titre de sa carrière, dés sa première tentative à ce niveau d’épreuve. « L’année dernière nous sortions en Amateur 1 donc c’était vraiment la première fois pour tout. Je suis très content d’autant plus que je ne le monte que depuis trois ans. C’est grâce à mon amie proche, Lucie Schricke (propriétaire à 70% du cheval, ndlr), que j’ai la chance de monter un cheval tel que lui », poursuit celui qui ne fait pas encore de projets pour la saison prochaine. C’est donc Corentin Pottier qui s’empare de la médaille d’argent. « Je suis déçu », lâche-t-il, « ma transition difficile me coûte des points mais je me suis un peu relâché après la ligne de deux temps, dans laquelle je ne fais pas de faute », précise-t-il. 

 
 
A Saumur, Elodie Muller

 
 
Retrouvez les résultats ICI

À lire également...

Réagissez