LE CSIO 5* DE BARCELONE, OU L'ÉPILOGUE DE LA COUPE DES NATIONS

Patrice Delaveau et Orient Express*HDC font partie des quatre couples de l'équipe de France qui tentera de s'imposer à Barcelone ce week-end © Scoodpyga

Vendredi 27 septembre - 20h00 | Sébastien Roullier

LE CSIO 5* DE BARCELONE, OU L'ÉPILOGUE DE LA COUPE DES NATIONS

Nous y sommes. L’événement tant attendu par les passionnés du monde entier prend ses quartiers aujourd’hui à Barcelone. L’arène olympique du Real Polo Club l’accueille pour la première fois. Les vingt-et-une étapes disputées cette saison, toutes ligues confondues, ont sélectionné les dix-huit équipes qui prendront le départ demain après-midi... dans la finale de la Coupe des nations !


D’aujourd’hui à dimanche, le monde du cheval va frissonner en suivant la finale du circuit de la Coupe des nations. Le Real Polo Club de Barcelone, qui organise de prestigieuses compétitions de saut d’obstacles depuis plus de cent ans, accueille pas moins de dix-huit nations, représentées par des équipes de quatre cavaliers. Pour l’occasion, le sol en herbe a été remplacé par du sable, tandis que tout a été mis en œuvre depuis quatre mois pour offrir aux compétiteurs les meilleures conditions possibles.


Ce soir, un tirage au sort déterminera l’ordre de passage des nations dans la première épreuve qualificative. Selon le règlement, ce parcours, qui verra les cavaliers de tous les pays s’affronter vendredi, à 14h, déterminera les huit équipes qui prendront le départ de la finale, dimanche, à 15h30. Celle-ci, dotée à 1,5 million d’euros, sera disputée en une manche, avec un barrage à trois cavaliers en cas d’égalité de points. Les dix pays restants concourront dans une consolante, samedi, à 14h30.


Ces pays ont été sélectionnés au cours des vingt-et-une étapes de la saison. Dix proviennent des deux ligues européennes : l’Espagne, qualifiée d’office en tant que nation hôte, la France, l’Autriche, la Grande-Bretagne, l’Irlande, les Pays-Bas, la Suisse, la Suède, l’Ukraine et la Belgique, les deux derniers se présentant comme les meilleurs de ligue 2. Les huit autres sont les États-Unis et le Canada pour l’Amérique du Nord, le Brésil et la Colombie pour l’Amérique du Sud, le Qatar et l’Arabie Saoudite pour le Moyen-Orient, et le Japon et l’Australie pour l’Asie/Océanie.


Sélectionnée par Philippe Guerdat mi-septembre, l’équipe tricolore peut espérer une belle réussite. L’absence de Castle Forbes [Myrtille Paulois], légèrement blessée, et de son champion d’Europe de cavalier [Roger-Yves Bost], n’enlève rien aux qualités des autres membres. [Penelope Leprevost] tentera sa chance sur [Nayana], avec laquelle elle s’est octroyé la troisième place au superbe CSIO 5* de Calgary. [Simon Delestre] mise sur [Qlassic Bois Margot], qui lui a offert la deuxième place dans le Grand Prix de Gijón. [Aymeric de Ponnat] et son [Armitages Boy] peuvent également briller, forts de leur expérience au championnat européen d’Herning. [Patrice Delaveau], auteur d’une fantastique saison, compte sur son crack [Orient Express]*HDC. Enfin, [Eugenie Angot] sera présente avec [Old Chap Tame] en tant que réserviste.


Mais les Bleus devront évidemment faire face à une forte concurrence. Avec cinq victoires au cours de la saison, les Pays-Bas se présentent comme les favoris ! Les Britanniques, quant à eux, se sont montrés en excellente forme à Herning, en remportant l’argent et le bronze ([Ben Maher] sur [Cella] et [Scott Brash] sur Hello [Sanctos]). Sans compter les autres nations fortes que sont la Suisse, l’Irlande, la Belgique et les États-Unis, tandis que l’Ukraine ou encore le Brésil pourrait bien en surprendre quelques-uns.



Léa Dall'Aglio
 

À lire également...

Réagissez