LE DRESSAGE À L'HONNEUR À SAUMUR, AVEC LE MASTER PRO ET LA GRANDE SEMAINE

Claire Gosselin et Karamel de Lauture, qui ont participé au championnat d'Europe à Herning en août, tenteront de s'octroyer le titre national, ce week-end, à Saumur © Scoopdyga

Vendredi 27 septembre - 18h39 | Daphné G

LE DRESSAGE À L'HONNEUR À SAUMUR, AVEC LE MASTER PRO ET LA GRANDE SEMAINE

Dès aujourd’hui et jusqu’à dimanche, l’École nationale d’équitation de Saumur, en Maine-et-Loire, devient le lieu de rassemblement privilégié des cavaliers de dressage. En effet, deux manifestations majeures s’y tiennent : la Grande semaine de l’élevage et le Master Pro. Le programme s’annonce chargé.


Le dressage est mis à l’honneur dès aujourd’hui à Saumur, dans chaque coin de l’École nationale d’équitation, du Grand manège à la carrière olympique : jusqu’à dimanche se tiennent la Grande semaine de l’élevage et le Master Pro, deux manifestations de grande ampleur qui réunissent tous les acteurs de la discipline. Le sport commence fort dès la première journée avec la première épreuve du championnat de France Pro Élite, le Grand Prix, qui débutera à 16h30, tandis que les jeunes chevaux prendront part aux premières qualificatives.


Vingt cavaliers vont tenter d’obtenir le titre national. [Jessica Michel], victorieuse l’an passé avec [Riwera de Hus], ne s’est pas engagée pour défendre sa place. Parmi les prétendants à sa succession, quelques pointures de la discipline : [Arnaud Serre] avec son étalon de huit ans [Robinson de Lafont], [Catherine Henriquet] avec son [Paradieszauber], [Claire Gosselin] avec [Karamel de Lauture], [Julia Chevanne] avec [Luciano 182], [Ludovic Henry] avec [After You], ou encore [Laurence Sautet] avec [Ralo]*ENE-HN. Ils dérouleront le Grand Prix Spécial samedi en début d’après-midi, puis la Reprise Libre en Musique dimanche, vers 15h30.


Autre catégorie importante de ce Master Pro, le championnat pour les chevaux de sept ans. Le haras de Hus sera notamment représenté par l’étalon Hanovrien [Swing de Hus], sous la selle de Julia Chevanne, et par l’Oldenburg [For Every de Hus], montée par [Remy Issartel].


Du côté de l’élevage, les jeunes chevaux de quatre à six ans disputeront leurs finales respectives au cours de cette treizième édition de la Grande semaine, après s’être qualifié au cours de l’année grâce au circuit SHF. Ils s’affronteront lors d’épreuves de modèles, d’allures, et de saut monté ou en liberté. Les jeunes poneys seront également présents. Enfin, l’association France Dressage organise en parallèle ses finales nationales destinées aux chevaux de six mois à trois ans, permettant aux éleveurs de présenter leurs produits, issus des meilleurs croisements pour la discipline. Par ailleurs, le Gala des étalons sera présenté pour la première fois dans le Grand manège des écuyers, samedi soir à 20h.



Léa Dall'Aglio
 

À lire également...

Réagissez