DEUX MATCHS SERRÉS À APREMONT POUR LES FINALES DES OPENS DE FRANCE

l'équipe La Quinta et les joueurs de Tom Taylor se sont disputé un match serré pour la finale de l'Open de France © R&B Presse / P. Renauldon

Mercredi 25 septembre - 12h12 | Léa Dall'Aglio

DEUX MATCHS SERRÉS À APREMONT POUR LES FINALES DES OPENS DE FRANCE


Samedi 21 septembre, les finales de l’Open de France et de l’Open de France Chopard se sont déroulées à Apremont, près de Chantilly clôturant trois semaines de tournois intensifs durant lesquelles six équipes masculines et sept féminines se sont affrontées. Chez les femmes, la victoire est revenue à Why Not suite à un combat serré, tandis que les hommes ont été dominés par La Quinta permettant ainsi à Edouard Pan de devenir le premier Français à gagner deux fois de suite l’Open.


La deuxième édition de l’Open de France Chopard, qui s'est tenue hier à la ferme d'Apremont, près de Chantilly, a été remportée par l’équipe Why Not composée de Hana Grill, Gaelle Gosset, Hazel Jackson et Anna Kates-Davis face à la formation Tom Tailor Roissy Porsche menée par l’Argentine Lia Salvo. La Sud-Américaine l’avait remporté l’année passée en compagnie de l’équipe Centre Porsche Roissy avec Tahnee Schröder, Naomi Schröder et Lavinia Fabre. Le combat entre les deux équipes a été rude et ce n’est qu’à la fin du tournoi que l’équipe d’Hazel Jackson a réussi à faire la différence : 0/0 – 2/2 – 3/3 et 4/3. Cette dernière a reconnu que le match avait été serré : « Tom Tailor méritait tout autant que nous de remporter cette finale. Lìa a été meilleure que moi, mais j’ai eu la chance que mes trois joueuses aient été excellentes aujourd’hui, elles m’ont beaucoup aidée. »


Du côté des hommes, La Quinta General-Levalle d’Alexandre Sztarkman, Facundo Llorente, Darion Musso et Edouard Pan, a réussi à tirer son épingle du jeu et à remporter la treizième édition de l’Open de France. Le début de match a été calme avec un score nul à la fin de la première période puis progressivement La Quinta a su faire la différence. L’équipe Tom Taylor, composée d’Uwe Schröder, Tomas Garbarini, Eduardo Anca et Gaston Maiquez n’aura pas réussi à déstabiliser les favoris de la compétition. « Nous nous connaissons bien, j’ai joué toute la saison avec Dario (Musso, le pilier argentin de La Quinta) et le fait de bien nous connaître a certainement fait la différence avec le fait également que notre capitaine, Alexandre Sztarkman, a été très efficace et nous a énormément aidé cet après-midi. » a confié Edouard Pan à la fin du match. Ce dernier a de quoi être comblé puisqu’il est devenu le premier Français à gagner pour la deuxième année consécutive l’Open de France. En effet, l’année dernière, il l’avait remporté avec l’équipe Body Minute composée de Jean-Christophe David, Edouard Pan, Tomas Reinoso et James Beim.


Daphné Godfroy (avec communiqué)

À lire également...

Réagissez