ET DE TROIS POUR GERCO SCHRÖDER ET LONDON!

Gerco Schröder a affiché son plus beau sourire, hier soir à Vienne, où il s'est brillamment imposé avec London. Photo Stefano Grasso/LGCT

Lundi 23 septembre - 18h15 | Daphné G

ET DE TROIS POUR GERCO SCHRÖDER ET LONDON!

Gerco Schröder et London ont remporté leur troisième victoire de la saison, hier soir à Vienne, lors de la onzième étape du Global Champions Tour de saut d’obstacles. Il s’agit aussi de leur deuxième succès sur ce circuit, après leur flamboyante chevauchée cannoise, en juin 2012. Neuf cavaliers, parmi lesquels on ne retrouve aucun Français, peuvent encore prétendre à la victoire finale, dans deux mois à Doha.


 
Après le très bien doté CSI 5* de Doha fin mars et la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle, lors de laquelle ils avaient signé le seul double sans-faute de la soirée, [Gerco Schroder] et [London] se sont offert un nouveau Grand Prix huppé, hier soir à Vienne, comptant pour la onzième étape du GCT. Le Néerlandais et son fils de Nabab de Rêve ont ainsi succédé à [Penelope Leprevost] et [Mylord Carthago]*HN, la Normande ayant fait l’impasse sur ce concours, sans doute pour mieux préparer la finale de la Coupe des nations, le week-end prochain à Barcelone.
Chacun ses choix. Pénélope, ainsi que [Patrice Delaveau] et [Simon Delestre], sélectionnés tous les trois pour le grand rendez-vous catalan, étaient absents. Cette saison, ils se sont toujours concentrés sur leur préparation, misant d’abord sur les grandes échéances. Peut-être poussé en ce sens par les administrateurs de l’écurie Eurocommerce, rattachée au groupe éponyme en faillite, Gerco, lui, comme son compatriote [Marc Houtzager] d’ailleurs, a rayé de ses plans les championnats d’Europe d’Herning, certes indignement mal dotés, ainsi que la finale de la Coupe des nations, préférant tout miser sur les épreuves les plus lucratives. Chacun ses choix.
En Autriche, où le plateau était nettement moins relevé que la semaine passée à Lausanne, onze couples ont trouvé la clé du premier tour, accompagnés en seconde manche par quatre paires à un point et les trois plus rapides à quatre points. Ni [Kevin Staut], crédité d’une faute avec [For Joy van t Zorgvliet]*HDC, ni [Roger-Yves Bost], deux fautes avec [Colombo van den Blauwaert], n’ont pu poursuivre l’aventure viennoise. Au second tour, les sans-faute ont été moins nombreux et le chronomètre a encore joué son rôle, privant de barrage le Danois [Soren Pedersen] et Tailormade [Esperanza de Rebel], cinquièmes. La victoire s’est jouée entre quatre doubles sans-faute.

 
Belle opération pour Edwina

 
Triple clear en signant le meilleur temps des quatre, Gerco est l’incontestable vainqueur avec son Carembar de Muze. Son compatriote [Harrie Smolders] a préféré assurer avec [Jackson Hole], son très prometteur fils de Quite Easy. Bien lui en a pris, puisqu’il a terminé à une très belle deuxième place. Avec un très bon temps mais respectivement quatre et huit points, le Suédois [Rolf-Goran Bengtsson] et la Portugaise [Luciana Diniz] ont terminé troisième et quatrième sur [Casall] Ask et [Winningmood].
Au classement général, l’Américaine [Laura Kraut], dont les vingt-et-un points inscrits hier soir n’ont même pas compté, puisque seules les six meilleures performances sont retenues – elle s’est classé huit fois en neuf Grands Prix ! – reste en tête. Elle devance de deux points [Christian Ahlmann], absent hier soir en raison de la concomitance des championnats du monde Jeunes Chevaux à Lanaken, chez son beau-père, et de six l’Australienne [Edwina Tops-Alexander], septième hier soir en ayant dépassé deux fois le temps imparti avec le puissant [Ego van Orti].
L’épilogue de la saison 2013 du GCT est programmé dans deux mois à Doha, au Qatar. Cette étape finale richement dotée s’annonce palpitante puisque neuf cavaliers peuvent encore prétendre remporter le circuit. Pour mémoire, un million d’euros est reparti entre les dix-huit meilleurs pilotes de la saison. Les neuf lauréats potentiels sont : Laura Kraut, Christian Ahlmann et la tenante du titre Edwina Tops-Alexander bien sûr, mai aussi Luciana Diniz, Rölf-Goran Bengtsson, les Britanniques [Scott Brash] et [William Funnell], Harrie Smolders et le Brésilien [Alvaro de Miranda]. Quatorzième et meilleur Français de ce classement, [Patrice Delaveau] peut encore espérer entrer dans le top dix final, ce qui lui octroierait une jolie prime de fin d’année.

 
Sébastien Roullier

 
Les classements

À lire également...

Réagissez