LES JAPONAIS ET TRÈVE DOMINENT LES PRÉPARATOIRES Á L'ARC DE TRIOMPHE

Trève ici au Qatar Prix Vermeille avec Lanfranco Dettori, est l'une des favorites au Prix de l'Arc de Triomphe. Photo Scoopdyga

Mardi 17 septembre - 09h52 | Léa Dall'Aglio

LES JAPONAIS ET TRÈVE DOMINENT LES PRÉPARATOIRES Á L'ARC DE TRIOMPHE

A trois semaines du grand week-end du Prix de l'Arc de Triomphe, les champions répétaient leurs gammes dimanche à Longchamp, avec trois épreuves, les Prix Niel, Foy et Vermeille servant de mise en jambes pour le championnat du monde des Pur-sang. Quelques-uns des meilleurs Pur-sang mondiaux, entraînés en Irlande, en Angleterre, au Japon, au Brésil et en France bien sûr effectuaient leur dernière mise au point en vue de la réunion de gala du premier dimanche d'octobre.

 
Cette année au fil des épreuves de sélection la génération des trois ans mâles s'est révélée de bonne qualité et dans le Qatar Prix Niel (trois ans, mâles, 130.000 euros, 2.400 m, G.P.) on attendait avec impatience la rencontre des quatre représentants de l'entraîneur tête de liste en France, André Fabre, Flintshire, Vancouverite (deux fils de Dansili), Ocavango et Triple Threat (tous deux par Monsun) avec le lauréat du Derby Japonais Kizuna (Deep Impact) et celui du Derby d'Epsom, Ruler of the World (Galileo). Favori du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe avant ce Prix Niel, Flintshire qui n'apprécie que le bon terrain n'a pas été à la fête sur la piste du Bois de Boulogne devenue souple ces derniers jours. La phase finale de cette "préparatoire" a mis aux prises le japonais Kizuna qui a résisté de justesse au bon retour de Ruler of the World (une courte tête), suivi tout près par Ocovango. En remportant cette course de haute lutte sous la poigne du jockey vedette Yutaka Take, Kizuna a validé son ticket d'entrée pour l'Arc, mais c'est un poulain qui doit attendre longtemps avant de prononcer son effort. Il lui faudra un parcours heureux le jour J et surtout que le tirage au sort lui offre un bon numéro de corde pour pouvoir tirer son épingle du jeu. En tout cas, ravi de cette victoire Také qui vient souvent en France expliquait : " Le poulain n'avait pas couru depuis fin mai et il va monter en puissance après cette course. Il s'est bien acclimaté à Chantilly où il s'entraîne depuis fin août et le tracé de Longchamp ne lui pose aucun probléme. Cette victoire et celle d'Orfèvre vont inciter de nombreux Japonais à venir à Longchamp dans trois semaines et je m'en réjouis."
 

 
Deuxième de l'Arc de Triomphe l'an dernier, titulaire de onze millions d'euros de gains, le cinq ans alezan japonais Orfèvre (Stay Gold) était le grand favori du Prix Foy (Groupe II - 130.000 euros- quatre ans et au-dessus - 2.400m) qu'il avait enlevé en 2012. Il n'a pas manqué sa cible pour la seconde fois et il a largement dominé son sujet l'emportant littéralement au canter après avoir perdu en route Very Nice Name (Whipper) et Pirika (Monsun). Monté par Christophe Soumillon (qui a remporté sa deux millième victoire cette année), Orfèvre a effectué une véritable démonstration ravissant les spectateurs et son pilote belge qui déclarait : " C'est formidable de retrouver un grand champion comme lui en pleine forme. L'an dernier nous sommes passés à deux doigts de la victoire dans l'Arc et nous allons cette fois tenter de faire mieux encore. Je suis ravi car aujourd'hui il a montré qu'à 5 ans, il avait encore vraiment envie de galoper" Orfèvre a laissé une très forte impression et il sera sûrement très appuyé par les parieurs début octobre.
 

 
A la fin du printemps, à Chantilly, Treve (Motivator) avait ébloui dans le championnat des pouliches de trois ans, le Prix de Diane, produisant une accélération peu commune dans la phase finale de ce classique. Mise au repos à la suite de ce succès et vendue par l'écurie Head au Cheikh Joan Al Thani, elle effectuait sa réapparition dans le championnat d'automne des femelles, le Qatar Prix Vermeille (groupe I - 350.000 euros - 2.400m) épreuve de haut niveau et également  course préparatoire au Prix de l'Arc de Triomphe qui réunit jeunes et chevaux d'âge, mâles et femelles, les poids attribués dépendant de l'âge et du sexe des participants. Treve n'a pas déçu et produit de nouveau une belle accélération après une longue course d'attente pour "aller chercher" son aînée anglaise Wild Coco (Shirocco) qui avait pris la poudre d'escampette à l'entrée de la ligne d'arrivée et lui prendre un peu moins de deux longueurs dans les cent derniers mètres. La troisième place à distance des deux premières était pour Tasaday (Nayef). Trève qui n'avait pas été engagée dans l'Arc au printemps sera bien évidemment supplémentée pour participer à l'épreuve reine moyennant 100.000 euros.

 
Trève devrait être l'une des favorites de l'épreuve avec Orfèvre et l'allemand Novellist (Monsun) que l'on n'a pas vu à l'oeuvre dimanche à Longchamp, mais qui s'est montré exemplaire tout au long de la saison.

 
Jean-Noël GONTIER

  

À lire également...

Réagissez