QUATRE ANS : UN MÂLE ET UN HONGRE POUR UN TITRE

Vigo Massuère et Stéphane Rage. Ph. MV

Jeudi 05 septembre - 17h25 | audreymangin4

QUATRE ANS : UN MÂLE ET UN HONGRE POUR UN TITRE

Comme hier, pour les juments, ils sont deux à se partager le titre de champion : Vigo Massuère et Vulcain de Chalusse.


L'élevage de Chalusse est décidèment à l'honneur en ce début de Grande Semaine, avec un titre chez les juments mardi, puis un autre titre pour le hongre Vulcain de Chalusse ce mercredi. Solange Planson était aux anges et n'en revenait presque pas : "Déjà un titre de champion, ça ne m'était jamais arrivée, alors deux, vous pensez... Je suis ravie et ça me fait bien sûr très plaisir", explique l'éleveuse de Chalusse, très émue. 


Comme Venus de Chalusse, championne des quatre ans mardi, Vulcain de Chalusse est également issu de la souche d'Ifrane, qui est son arrière-grand-mère. C'est un fils de Lando et Ifrane de Chalusse par Apache d'Adriers. Sa grand-mère, Nifrane, a eu une très belle carrière internationale.


Son cavalier, Sébastien Tencé était troisième la veille avec Venise du Salbey. Deux chevaux qu'il n'aurait cependant jamais dû monter à Fontainebleau : "Leur cavalier habituel, Jérôme Bonafons, qui est un copain, s'est fracturé le tibia et le péroné et, du coup, je monte ses chevaux au pied levé.", explique Sébastien Tencé.


Contrairement à Solange Planson, pour Bruno Chassaing, naisseur de Vigo Massuère, ce n'est pas le premier titre, puisqu'il avait déjà été mis à l'honneur avec Luccianno, champion des quatre ans en 2003. Vigo Massuère est d'ailleurs un petit cousin de Luccianno, puisque sa grand-mère est une soeur utérine de l'ex-partenaire de Nicolas Delmotte. Vigo Masuère est un fils de Nervoso (également né chez Bruno Chassaing) et Ragazza par Quite Easy. 


Champion du CIR de Pompadour avec Christophe Meslin, Vigo Massuère était monté à Fontainebleau par Stéphane Rage, tandis qu'il avait commencé sa saison avec Adrien Deveze, apprenti chez Jacques Grandchamp des Raux, propriétaire de Vigo. Ou plutôt ex-propriétaire, puisque le cheval vient d'être vendu et prendra la direction du Canada. Pour Stéphane Rage : "Vigo a vraiment la pointure d'un grand cheval et il ne serait pas étonnant de le retrouver sur des très grosses épreuves dans quelques années."


Sur les cent quarante-sept hongres et mâles au départ de ce championnat, ils auront été cinquante-cinq à réussir le double sans-faute, tandis que dix d'entre eux obtiennent le label Elite. 

Alors que les chevaux de sept ans disputent leur première épreuve ce mercredi en fin d'après-midi, les cinq ans rentreront en piste demain pour leur premier parcours.


Marc Verrier


Les résultats sont ici

À lire également...

Réagissez