MICHAEL JUNG CONSERVE SON TITRE, LES FRANÇAIS EN BRONZE

Les Français peuvent se satisfaire de leur médaille de bronze par équipes (Scoopdyga).

Jeudi 05 septembre - 10h23 | audreymangin4

MICHAEL JUNG CONSERVE SON TITRE, LES FRANÇAIS EN BRONZE

Sans surprise, Michael Jung a conservé son titre européen ce dimanche à Malmö. Il devance sa compatriote Ingrid Klimke et le Britannique William Fox-Pitt. La France a décroché la médaille de bronze par équipes, derrière la Suède et les intouchables Allemands.


Le concours complet est un sport qui se dispute sur trois jours, par tous les temps, et à la fin, c’est toujours [Michael Jung] qui gagne. Rien, ni la pluie, ni le vent, ni une barre tombée sous les sabots de [Halunke FBW] dès le premier obstacle du CSO, n’a pu empêcher l’Allemand d’être le premier cavalier à conserver son titre européen depuis la Britannique Pippa Funnell (1999 et 2001). Le champion olympique, champion du monde et désormais double champion d’Europe rentre un peu plus chaque été dans l’histoire de la discipline, qu’il domine aujourd’hui avec une forme d’arrogance.


Il y a dans sa façon d’être et de gagner une précision mécanique et un manque de romantisme certain. Avec un dressage noté à plus de 80,93%, il a assommé le concours dès la première journée. Tant pis pour le suspense. En conférence de presse, quelques minutes après être descendu du podium, le Michael Schumacher du concours complet se forçait presque à sourire. "J’étais un peu nerveux après ma faute au premier obstacle, mais la suite s’est nettement mieux passée. Je suis content d’avoir à disposition un très bon cheval pour l’avenir", a-t-il déclaré, sans aucune trace d’émotion dans la voix.


Celle de sa compatriote [Ingrid Klimke] faisait en revanche plaisir à voir devant des tribunes presque entièrement acquises à la cause allemande. Malheureuse il y a deux ans à Luhmülhen, où elle était passée à travers de l’hippique alors qu’elle s’y présentait en leader, l’Allemande a pris cette année une revanche éclatante avec [FRH Escada JS]. Quatrième hier soir, elle a profité d’un sans-faute, le seul du quinté de tête provisoire, pour aller chercher la médaille d’argent devant [William Fox-Pitt], encore passé à côté d’une consécration individuelle sur son [Chilli Morning].


Encore du travail en dressage


"Le sport fonctionne par cycles et les Allemands ne gagneront pas éternellement", a relativisé le dandy britannique, qui a sauvé les meubles de la Grande-Bretagne, repartie de Malmö sans médaille collective pour la première fois depuis 1993. Malgré l’absence de [Sandra Auffarth], l’Allemagne évoluait de toute façon sur une autre planète cette semaine. Elle a placé quatre cavaliers dans les six premiers du classement individuel et relégué par équipes son premier poursuivant, la Suède, près de vingt points derrière. Un monde.


Troisième avant le CSO, [Ludwig Svennerstål] a perdu son sourire ravageur aujourd’hui. Deux fautes l’ont écarté du podium individuel, mais le jeune homme, pas vraiment consolé par la médaille d’argent des Suédois, a pris rendez-vous pour l’avenir avec [Shamwari 4] : "L’équipe est encore jeune et on va continuer à travailler jusqu’à ce qu’on puisse battre les Allemands."


La France aussi sait ce qu’il lui reste à faire pour rattraper le temps perdu avant les Jeux équestres mondiaux 2014 à la maison. Sa troisième place par équipes permet de relancer la machine à médailles après le désastre des JO de Londres, mais il faut instaurer chez les Français une vraie culture du dressage s’ils veulent être en mesure de rivaliser avec les meilleures nations mondiales.


Le DTN adjoint Michel Asseray aurait tout de même "signé" pour un tel résultat avant de partir en Suède. Il permettra au clan français de pouvoir préparer dans la sérénité le rendez-vous de l’an prochain et marque aussi le retour aux affaires de Thierry Touzaint, qui a eu le nez creux en écartant de l’équipe [Lionel Guyon] et [Nemetis de Lalou], passés au travers cette semaine.


L’autre cavalier français engagé en individuel, [Arnaud Boiteau], a confirmé, lui, avec une belle quinzième place, les espoirs placés dans son jeune cheval, [Quoriano] ENE-HN. [Donatien Schauly MCH], onzième, a tenu son rang sur [Seculaire]*Mili, qu’il connaît par cœur, et l’indéboulonnable [Nicolas Touzaint] espérait sûrement mieux que sa dixième place avec [Lesbos]. [Karim-Florent Laghouag] a parfaitement joué son rôle d’ouvreur avec [Punch de l Esques]. Il finit même devant [Astier Nicolas], touché dans son orgueil après avoir fait tomber trois barres aujourd’hui sur son [Piaf de B Neville]. Sans doute un mal pour un bien pour le jeune Français. C’est le métier qui rentre.


À Malmö, Sébastien Duval


Lire les réactions des cavaliers:

Nicolas Touzaint

Donatien Schauly

Astier Nicolas

Karim Laghouag

Arnaud Boiteau


Les classements

Classement individuel

Classement par équipes

À lire également...

Réagissez