LA FRANCE LIMITE LES DÉGATS À MALMÖ

Astier Nicolas et son Piaf de B'Neville pointent à la sixième place à l'issue de la première journée de dressage.

Samedi 31 août - 23h19 | Sébastien Roullier

LA FRANCE LIMITE LES DÉGATS À MALMÖ

La première journée des championnats d’Europe de concours complet s’est achevée ce jeudi avec un petit goût d’inachevé dans le clan français, cinquième du classement provisoire par équipes. Les trois premiers cavaliers passés sur le carré de dressage ont tout de même limité la casse. Les tenants du titre allemands, favoris, ont marqué d’entrée leur territoire, grâce notamment à une superbe reprise d’[Ingrid Klimke] sur [FRH Escada JS].


 
Le pont de l’Öresund, trait d’union majestueux entre le Danemark et la Suède, barre l’horizon du front de mer de Malmö, théâtre des championnats d’Europe de concours complet. Quelques jours après le triomphe de Roger-Yves Bost chez le voisin scandinave, à Herning, trois des six Français engagés cette semaine ont pu enfin goûter à la compétition ce jeudi. "Globalement satisfait" de cette première journée de dressage, pas vraiment la spécialité de la maison, Michel Asseray voulait surtout retenir "l’état d’esprit" affiché par sa troupe, cinquième du classement provisoire par équipes. 
 

 
Le DTN adjoint en voulait pour preuve la reprise d’[Astier Nicolas], auteur de deux grosses fautes dans la première partie de son passage avec [Piaf de B Neville]. Le jeune français a pourtant réussi à corriger le tir pour terminer juste en dessous des 70%, à la 6ème place. "Dans un monde idéal, sans ces grosses fautes, je pouvais faire 72 ou 74%. Le cheval a bien progressé au trot, qui n’est pas son allure favorite, et je me suis régalé au galop. C’est là que je reprends des points."
 

 
Tout l’inverse d’[Arnaud Boiteau], qui est sorti du carré de dressage, un peu plus tôt, partagé entre la "satisfaction" du potentiel montré par son jeune [Quoriano] ENE-HN (9 ans) et la "frustration" d’avoir laissé échapper des points sur les dernières figures. Le champion olympique 2004 a longtemps navigué au-delà des 70%, avant de perdre le fil de sa reprise sur les passages au galop. "J’ai senti le cheval se remonter un petit peu, on était moins en connexion tous les deux. Je savais que j’allais subir à partir de ce moment-là."
 

 
Engagé en individuel, le couple pointe provisoirement à la 9ème place, devant [Karim Florent Laghouag] et [Punch de l Esques], partis en éclaireur, le matin, avant que les nuages ne viennent noircir le ciel de Malmö. Avec ses 62,93%, le Français, 24ème, a terminé légèrement en deçà de sa feuille de route – "on visait les 64%" – mais le cross-country de samedi devrait davantage convenir à son cheval.
 

 
Les Allemands tirent les premiers

 
Devant, sans surprise, l’Allemagne a posé ses premiers jalons, grâce notamment à une reprise plein de maîtrise d’Ingrid Klimke sur FRH Escada JS. L’Allemande s’est dite "très satisfaite" du comportement de sa jument de 9 ans. "Elle a fait un travail formidable aujourd’hui et montré un potentiel très intéressant pour l’avenir." À domicile, le Suédois [Nikklas Lindbäck], sur [Mister Pooh], pointe pour l’instant à la deuxième place, devant un autre couple allemand, [Dirk Schrade] et [Hop and Skip], premier à s’élancer ce matin.
 

 
Le reste du contingent français entrera en lice demain. Dans l’ordre : [Donatien Schauly] et [Séculaire] ; [Lionel Guyon] et [Nemetis de Lalou] et [Nicolas Touzaint] et [Lesbos], qui tenteront de rapprocher la France du podium avant le cross de samedi. Son "tracé tournicotant" devrait favoriser les chevaux maniables, à en croire les premières observations d’Arnaud Boiteau. "Il n’est ni trop facile, ni trop difficile. La fin de parcours est un peu surréaliste, notamment l’avant-dernier l’obstacle, avec un contrat de foulées qui pose question."  Il aura tout le temps demain d’aller se promener encore un peu en bord de mer.
 

 
À Malmö, Sébastien Duval
 

 
Les classements

Classement par équipes

À lire également...

Réagissez