'JE FERAI TOUT POUR Y ARRIVER', FRANÇOIS-XAVIER BOUDANT

François-Xavier Boudant et Sultane des Ibis, victorieux du Critérium et du championnat des juments de six ans, l'année dernière à Fontainebleau. Photo Scoopdyga.

Dimanche 01 septembre - 12h39 | audreymangin4

'JE FERAI TOUT POUR Y ARRIVER', FRANÇOIS-XAVIER BOUDANT

Gagnant du Critérium et du championnat des six ans avec [Sultane des Ibis], cinquième du Grand Prix CSI 3* d’Hardelot, premier et deuxième des Coupes des nations de Drammen et Copenhague avec [Amadeus Z], [François-Xavier Boudant] jongle avec les épreuves Jeunes Chevaux et les internationaux. Présent à la Grande semaine de l’élevage de Fontainebleau du 31 août au 8 septembre, il  essaiera notamment d’ajouter le titre de championne des sept ans au palmarès de Sultane. Ce cavalier normand, qui travaille à la fois au haras des Brimbelles et au haras de Clarbec, a des journées bien remplies, mais il tient à prendre son temps avec ses chevaux. Même si former des jeunes chevaux lui plaît toujours autant, François-Xavier entend bien réussir son ascension au plus haut niveau.

 
 
GrandPrix-Replay : Avec quels chevaux participerez-vous à la Grande Semaine de Fontainebleau ?
François-Xavier Boudant : Cette année, j’emmène environ trois chevaux par génération. J’ai trois quatre ans, [Vivaldi de la Treille] ([Lux Z] x [Quidam de Revel]), [Viking des Embruns] ([Diamant de Semilly] x [Fusain du Defey]*HN) et [Vasco de Falère] ([Lord Calando] x [Le Tot de Semilly]) ; deux  cinq ans, [Ulmar Mail] (Eurocommerce [Berlin] x [Nacos II]) et [Ulgar Mail] ([Corrado] x [Elvira Mail]) ; trois six ans, [Treliza Mail] ([Iowa] x [Alligator Fontaine]), [Ciento] ([Vineto Uno W] x [Holland]) et [Alternext Z] ([Amadeus Z] x [Toulon]) ; ainsi que deux sept ans, [Chacco Rouge] ([Chacco Blue] x [Papillon Rouge]) et [Sultane des Ibis] ([Quidam de Revel]). Ce sont tous de bons chevaux avec un bon potentiel. J’espère que cela va bien se passer car la Grande semaine est un événement important dans la saison des chevaux.

 
GPR. : Fondez-vous un espoir sur un cheval en particulier ?
F-X.B. : Non. Il n’y en pas un qui se dégage davantage des autres. Ils ont tous du sang et un fort potentiel. Mais il est vrai que j’espère faire une bonne finale des sept ans avec Chacco Rouge et Sultane des Ibis, avec laquelle j’ai remporté le Critérium et le championnat des six ans l’année dernière.

 
GPR. : Comment a-t-elle évolué cette année ?
F-X.B. : Plutôt bien. Elle est arrivée au Portugal en début d’année pour participer à quelques épreuves à 1,25m (avec [Penelope Leprevost], ndlr) où elle s’est très bien comportée. Après un petit peu de repos, j’ai disputé quelques CSI 1* et 2* pour la remettre en route et la préparer à la finale de Fontainebleau. Je pense qu’elle est prête. Et si tout se goupille bien, je pense avoir mes chances. Après, cela reste un championnat, donc tout peut arriver.

 
GPR. : Sera-t-elle la relève d’Amadeus Z, votre cheval de tête ?
F-X.B. : Je l’espère. En tout cas, je prépare Sultane et Chacco Rouge pour cela. Ils ont le potentiel pour arriver au plus haut niveau, mais il reste encore du chemin à parcourir. Je ne veux pas aller trop vite.

 
GPR. : Comment va Amadeus Z ?
F-X.B. : Amadeus a repris les concours cette année au Portugal en participant à trois Grand Prix de CSI 3*. Il en gagne un et s’est classé dans les deux autres. Il a donc réussi une très bonne tournée. À mon retour en France, j’ai participé au CSI 3* d’Hardelot où j’ai terminé cinquième du Grand Prix à 1,60m (meilleure performance française, ndlr) grâce à un joli sans-faute d’Amadeus qui avait superbement bien sauté. Philippe Guerdat l’avait déjà remarqué au Portugal et voulait à l’époque me faire participer à une Coupe des nations. Mon résultat à Hardelot l’a conforté dans son choix. C’est pourquoi, il m’a choisi pour les Coupes des nations de Drammen et Copenhague qui se sont très bien passées. Nous avons gagné celle de Drammen et avons terminé deuxième à Copenhague. J’ai ensuite participé au CSI 4* de Fontainebleau et cela ne s’est pas très bien passé (éliminé dans le Grand Prix à 1,45m et abandon dans le Grand Prix EADS, ndlr). Amadeus s’était blessé en rentrant de Copenhague, donc n’était pas au mieux de sa forme. Il est aujourd’hui en convalescence et je compte bientôt le ressortir dans quelques concours, en commençant assez bas. J’augmenterai le niveau en fonction de sa forme.

 
GPR. : Comment avez-vous vécu ces Coupes des nations ?
F-X.B. : Très bien, car j’étais très motivé. Avec Timothée (Anciaume), Nicolas (Delmotte) et Mathieu (Billot), nous formions une super équipe et l’ambiance était vraiment sympa. C’était formidable de participer à ces Coupes de nations, ça donne envie de recommencer.

 
GPR. : Quels sont vos objectifs ?
F-X.B. : Aller le plus haut possible. Il est vrai que ce n’est pas facile, car il faut des chevaux de haut niveau et surtout les garder. Mais si c’est possible, je ferai tout pour y arriver. Amadeus a le potentiel pour participer aux plus gros CSIO. Il l’a montré cette année où il a su répondre présent quand on le lui a demandé.

 
GPR. : Comment conciliez-vous le travail des jeunes chevaux et les compétitions internationales ?
F-X.B. : Par moment, le planning est un peu surchargé, mais il  suffit d’être bien organisé et bien entouré avec de bonnes équipes à la maison qui travaillent les chevaux quand je ne suis pas là. Je fonctionne comme cela depuis plusieurs années, donc cela ne me pose pas de problème. Un concours de quatre jours, en France ou à l’étranger, ne change pas grand-chose pour moi. J’ai la chance d'avoir des grooms qui conduisent le poids lourd pendant que je prends l’avion. Cela me permet de moins me fatiguer.

 
GPR. : Pour accéder au plus haut niveau, il vous faudra diminuer votre piquet de jeunes chevaux ?
F-X.B. : Oui, si j’ai la possibilité de le faire. Mais je suis conscient qu’il faut avoir plusieurs chevaux pour aller au plus haut niveau. Avec la blessure d’Amadeus, je me suis rendu compte qu’il ne fallait pas miser que sur lui. J’ai récupéré en juillet dernier [Armani V Overis Z] (vice-champion des sept ans avec Simon Delestre,ndlr), un huit ans qui évolue bien à 1,40-1,45m et qui, je l’espère, sera du niveau d’Amadeus. Je compte également sur mes sept ans Chacco Rouge, Sultane des Ibis et Stella Lyght pour assurer derrière.

 
GPR. : Pénélope Leprevost s’occupe également de Chacco Rouge, Sultane et Armanie. Les récupérera-t-elle à l’avenir ?
F-X.B : Rien n’est défini pour le moment.

 
GPR. : Que pensez-vous du titre de champion d’Europe de Bosty ?
F-X.B. :  C’est top ! C’est mérité car sur l’ensemble de sa carrière, c’est le titre qui il lui manquait. Donc je suis vraiment content pour lui. Cette victoire fait rêver et ça ne donne qu’une envie : en faire autant !
 

Propos recueillis par Audrey Mangin 

À lire également...

Réagissez