Lundi 26 août - 12h20 | audreymangin4

CHARLOTTE DUJARDIN NE S’ARRÊTE PLUS!

Déjà double championne olympique à Londres l’été dernier, Charlotte Dujardin quitte Herning et le Danemark avec deux nouvelles médailles d’or autour du cou, cette fois européennes. Intouchable, la protégée de Carl Hester n’a pas tremblé sur la reprise libre en musique.


 
Seuls quinze couples étaient qualifiés pour s’affronter une dernière fois sur la piste de la MCH Arena de Herning, ce dimanche. Face à sept juges, les cavaliers ont encore élevé leur niveau pour proposer au public des reprises en musique de grande qualité. Le petit dernier de l’équipe britannique, [Michael Eilberg], ouvrait le bal cet après-midi, en selle sur sa très prometteuse jument grise, [Half Moon Delphi]. Avec un passage impressionnant et un piaffer très dynamique, le couple déroule une reprise encore une fois très soignée, avec quelques fautes dans les changements de pied. Et c’est sous les applaudissements du public, en rythme avec la musique du passage, que Michael Eilberg en termine avec une moyenne de 74,232%, qui lui vaut une quinzième place. Le premier groupe était aussi l’occasion d’apprécier la toute dernière reprise du couple maison, [Nathalie Zu Sayn Wittgenstein] et [Digby]. Fidèle partenaire de la Princesse du Danemark sur les plus gros championnats internationaux, Digby a donné, à seize ans, sa toute dernière représentation. Le couple sort sous une standing ovation avec une note de 79,554%. Quelques minutes plus tard, le public assistera officiellement aux adieux émouvants du hongre bai.
APrès la pause, le niveau monte encore d’un cran avec l’entrée en piste de la Suédoise Tinne Vilhelmson-Silfven avec [Don Auriello]. Très brillant, le couple sort de piste avec une note de 80,71%. Et les notes ne cesseront de grimper. Pour ce qui sera certainement leur véritable dernière reprise ensemble, [Carl Hester] et [Uthopia] décrochent une note de 81,696%, avec encore quelques soucis sur le piaffer. Ils sont sixièmes.

 
Charlotte proche du record du monde

 
Devant un public survolté, près à accompagner sous les applaudissements tous les couples de cette ultime épreuve des championnats d’Europe, [Adelinde Cornelissen] et [Parzival] déroulent une reprise très active, qui se termine sur une magnifique pirouette au piaffer. Le couple s’assure le podium avec 86,393%. Privé de podium dans le Spécial, [Edward Gal] pouvait lui aussi prétendre à la médaille de bronze dans la Libre, mais Glock’s [Undercover] manque encore trop d’amplitude pour dépasser ses concurrents. Le couple termine quatrième (84,911%). « Je suis de nouveau extrêmement contente de Parzival qui n’a eu que quelques semaines d’entrainement avant d’arriver au Danemark. C’est un cheval extraordinaire. Je suis venue avant tout pour l’équipe et nous repartons avec deux médailles individuelles, c’est fantastique. Je voudrais pour cela remercier toute l’équipe qui m’entoure et qui a tant donné pour nous », confie une Adelinde toujours aussi émotive. Le titre allait donc se jouer entre [Charlotte Dujardin] et [Helen Langehanenberg]. Avec [Valegro], la Britannique rend une nouvelle copie parfaite sur sa Libre des Jeux olympiques. La note tombe, 91,250% et s’approche de plus en plus du record d’Edward Gal et [Totilas] (92,3%). Dernière à s’élancer, Helen prend des risques et ne peut empêcher [Damon Hill] de commettre quelques fautes. Avec une moyenne de 87,286%, l’Allemande s’empare de l’argent. « Valegro m’a encore donné le meilleur de lui-même aujourd’hui et je crois que je ne pouvais pas lui en demander d’avantage. Il était très frais car nous l’avons complètement laissé au repos hier et ça lui a très bien réussi », explique Charlotte avant d’ajouter : « Je me suis finalement décidée à dérouler ma reprise de Londres car beaucoup de monde me le demandait, alors j’ai cédé ». « A Londres, j’étais très proche du podium alors c’est un sentiment incroyable d’y monter deux fois cette semaine », sourit Helen. « J’ai encore eu un super sentiment malgré mais deux petites fautes. Damy a été brillant et m’a donné tout ce qu’il avait ».
 

A tout juste un an des Jeux équestres mondiaux de Normandie, le dressage mondial est de plus en plus palpitant et promet une saison 2013/2014 des plus passionnante.

 
Retrouvez les résultats ICI

 
A Herning, Elodie Muller
 
 

À lire également...

Réagissez