LA FRANCE MÈNE LES CHAMPIONNATS D'EUROPE APRÈS LA CHASSE

Personne n’a pu aller aussi vite et sans faute que le Britannique Ben Maher sur Cella, en tête du championnat individuel. Photo Ridehesten.com/PSI FEI European Jumping Championships

Jeudi 22 août - 12h16 | ClaireJ

LA FRANCE MÈNE LES CHAMPIONNATS D'EUROPE APRÈS LA CHASSE

L’équipe de France pointe en tête des championnats d’Europe de saut d’obstacles, à l’issue de l’épreuve de Chasse, qui s’est déroulée cet après-midi et ce soir au cœur de la MCH Arena d’Herning, au Danemark. Avec trois couples parmi les huit premiers, les "Vestes bleues" comptent plus de cinq points d’avance sur tous leurs poursuivants. De bon augure avant la première manche de la finale par équipes, demain matin.


 
Comme à Madrid, la France a pris un excellent départ dans ces championnats d’Europe de saut d’obstacles. Il y a deux ans, la Chasse avait été remportée par [Olivier Guillon] et [Lord de Theize]. Cette fois, les Bleus ont pu compter sur la vitesse naturelle de [Roger-Yves Bost] et Castle Forbes [Myrtille Paulois]. Bosty ne l’a certes pas emporté, mais n’a pas non plus pris tous les risques. "Nous courons par équipes, pas question de faire de bêtises!" Aisément sans faute, il n’a été devancé que par le Britannique [Ben Maher] sur [Cella], très impressionnante, et le champion olympique [Steve Guerdat] sur [Nino des Buissonnets], puissant et aux ordres.
La France a réussi un joli tir groupé avec à la cinquième place, exactement comme il y a deux ans ans, [Kevin Staut] et [Silvana]*HDC, qui ont adopté le même compromis que Bosty et Myrtille : un bon train, mais pas de folies. "Deux grandes journées nous attendent. Au-delà des bons chronomètres, nos chevaux ne sont pas allés dans le rouge, ce qui est essentiel", retient le numéro trois mondial. La quatrième place est pour l’heure occupée par la Portugaise [Luciana Diniz] sur [Winningmood].

 
Premier départ français pas avant 10h30

 
Le troisième Français, [Patrice Delaveau], pointe au huitième rang avec [Orient Express]*HDC, très à son aise sur le parcours, mais fautif sur la sortie du triple, comme un nombre conséquent de concurrents. "Je suis arrivé très près des deux verticaux, donc j’ai dû ralentir mes deux foulées avant l’oxer. Les deux foulées étant courtes, je n’ai pas pu lancer mon cheval. Il nous a manqué un peu de place pour bien nous en sortir. C’était le piège du parcours", commente tranquillement le cavalier, idéalement placé tout de même.
Parti en éclaireur, avec peu de repères, [Aymeric de Ponnat] a dû faire face aux ruades répétées d’[Armitages Boy], dès ses premières sollicitations. Il ne l’a heureusement pas payé trop cher, terminant avec une faute d’antérieurs sur l’oxer sur bidet numéro onze, un bon temps et surtout une grande marge dans tous ses sauts. "C’est de bon augure pour la suite, pour moi comme pour l’équipe." Il occupe la vingt-septième place à un poil plus d’une barre de la tête.
Largement devant, la France compte cinq points d’avance au moins sur un paquet de six équipes composé dans l’ordre de la Grande-Bretagne, de la Suisse, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Irlande et de la Suède.
Demain matin, les dix-neuf équipes en course seront divisées en deux groupes. La France évoluera dans le deuxième groupe et n’entrera a priori pas en piste avant 10h30. Patrice Delaveau sera le premier à s’élancer, suivi d’Aymeric de Ponnat, Roger-Yves Bost et Kevin Staut. Rien n’est joué bien sûr, mais les Français ont pris le meilleur départ possible.

 
À Herning, Sébastien Roullier

 
Les classements

À lire également...

Réagissez