Dimanche 18 août - 10h57 | Sébastien Roullier

LE HORSE-BALL TRICOLORE, GRAND FAVORI DES CHAMPIONNATS D'EUROPE

Depuis mardi, le Normandie Horse Show se fait le théâtre des championnats d’Europe de horse-ball, organisés par l’association Coup d’envoi. Quatorze équipes venues de six pays différents s’affrontent dans trois catégories, Pro Élite, Féminines et Cadets de moins de seize ans, afin d’accumuler un maximum de points d’ici la fin des épreuves, samedi soir.
Pour le Centre de promotion de l’élevage de Saint-Lô, l’organisation de ces championnats représente un enjeu de taille, puisque c’est également sur ces infrastructures que seront organisées les démonstrations de horse-ball lors des prochains Jeux équestres mondiaux 2014.


L’équipe de France Pro Élite se compose du chef d’équipe Mikel Le Gall, du meilleur joueur de la saison, Benoît Lévêque, de Nicolas Thiessard, Clément Haby, Florian Moschkowitz, Arthur Schwob et des frères Jean-Baptiste et Benjamin Depons. Coachés par Raphaël Dubois et Christophe Desormeaux, les Tricolores se montrent jusqu’à maintenant invincibles.
Amenés à affronter l’Espagne, leur principal concurrent, dès leur premier match de mardi, les Français se sont imposés par 17 buts à 6, lors d’un match qualifié d’ "assez facile" par Nicolas Thiessard. La deuxième rencontre a eu lieu en cette fin d’après-midi, contre le Portugal, où les Bleus ont vaincu par 10 à 5. "Ce match était un peu plus physique", confie Nicolas, "Nous avons eu quelques blessés". À l’heure qu’il est, Mikel Le Gall et Arthur Schwob se trouvent en effet à l’hôpital, et doivent respectivement passer une radio du pied et du nez. "Ce n’était pas un match particulièrement violent, bien que très engagé. Nos deux joueurs se sont juste trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment ! Nous sommes huit dans l’équipe et censés pouvoir pallier ce genre d’accidents, mais nous ne sommes pas sereins non plus. Lors du premier match, Benoît Lévêque s’est aussi claqué l’adducteur… Trois joueurs en moins, nous n’avons vraiment pas de chance cette année ! C’est vraiment rare que des joueurs partent à l’hôpital à l’issue d’un match."
Pas de chance, certes, mais dans l’ensemble les championnats semblent se dérouler plutôt bien. "Nous sommes habitués à jouer tous ensemble, l’ambiance est très bonne, et tous les chevaux vont bien."


Nicolas Thiessard explique aussi l’invincibilité des Tricolores à ce niveau. "L’équipe de France Pro Élite n’a jamais perdu aucun match, parce que notre cavalerie est meilleure que celles des autres nations, mais aussi parce que nos championnats nationaux sont bien plus développés que dans les autres pays. Cela nous donne une petite longueur d’avance. Il faut aussi souligner qu’au sein de l’équipe, la moyenne d’âge est d’environ trente ans, et nous avons tous pas mal d’expérience. Dans les autres nations, les joueurs sont un peu moins âgés."
Après leur match contre l’Espagne, les Français disposent, une fois encore, du statut de grands favoris. "Demain, nous rencontrons l’Autriche. Cela devrait bien se passer, ce ne sont pas les plus forts habituellement. Ensuite, nous jouerons contre la Belgique, samedi, et leur niveau est assez correct. Il faudra être présents, le match s’annonce aussi plutôt physique."


Côté Féminines et Cadets, la France règne également en maître. Les filles ont vaincu la Belgique et le Portugal avec deux scores de 8 à 3, tandis que les Cadets ont terrassé la Belgique à 14–0, puis triomphé de justesse du Portugal avec 6 à 5.



Claire Jankowiak

À lire également...

Réagissez