ATTELAGE : TOUS LES PRÉTENDANTS AU TITRE MONDIAL SERONT À MINDEN

La Danoise Kristina Klindt, championne du monde 2011 d'attelage poneys solo. Photo Patrick Crasnier

Vendredi 16 août - 15h24 | Léa Dall'Aglio

ATTELAGE : TOUS LES PRÉTENDANTS AU TITRE MONDIAL SERONT À MINDEN

Les 15, 16, 17 et 18 août, le dernier concours international d'attelage Poneys aura lieu à Minden, en Allemagne, et tous les prétendants au titre à Pau en novembre 2013 y sont engagés. Un rendez-vous de première importance à ne pas manquer.

 
Les Allemands reçoivent ce week-end tous les attelages Poneys dans un CAI de très haut niveau. Les championnats du monde se profilent à l’horizon et tous les pays voulant qualifier leurs attelages y sont engagés. Il n'y a pas moins de 112 participants, un record dans cette discipline, les Allemands ayant à eux seuls la moitié des engagés.

 
Il va falloir suivre de près ce qui va se passer à Minden car le champion du monde de chaque catégorie sera parmi ceux qui y brilleront à n’en pas douter. Côté français, les meilleurs bien sûr seront de la partie. Quentin Simonet, sélectionneur de l’équipe de France, a affirmé que la sélection française ne sera connue qu’après le concours de Breda en Hollande, début septembre. Du côté des attelages solo, la concurrence est rude : 50 engagés à Minden dont 7 Français seront sur la ligne de départ demain. En attelage paires, 3 Français sont engagés devant un parterre de 35 concurrents dans cette catégorie. Enfin, sur 27 engagés en team, 2 Français seulement ont fait le déplacement. Pour les autres nations, outre l’Allemagne qui est majoritaire sur ses terres, il faut citer une très belle représentation belge, danoise et autrichienne.

 
Il va donc y avoir du très beau sport en France. À ne pas oublier que l’attelage Poneys est une discipline à part entière pratiquée par des champions de haut niveau. Le sélectionneur national  le sait bien, la sélection française à Pau ne sera pas facile tant la concurrence internationale est féroce. Aujourd’hui, deux attelages ([Claire Lefort] en solo et  [Karine Poentis] en paire) ont les performances nécessaires imposées par la FEI pour être dans la qualification. Pour les autres, tout reste à faire et cela ne sera pas facile.  Le concours complet d’attelage impose de briller dans les trois disciplines de façon régulière pour prétendre à un titre international. Pour figurer dans les meilleurs, il est impératif de terminer à moins de cinquante points au dressage. Le marathon et la maniabilité ensuite doivent être réalisés sans faute(ou presque)  pour prétendre rester en haut du classement.

Patrick Crasnier 

À lire également...

Réagissez