Dimanche 04 août - 22h12 | Léa Dall'Aglio

UNE COUPE DES NATIONS RICHE EN REBONDISSEMENTS À HICKSTEAD

Sous un soleil rayonnant, l’avant-dernière étape de la Ligue 1 européenne de Coupe des nations s’est courue cet après-midi à Hickstead, au Royaume-Uni. Si la Suisse, la France et les Pays-Bas ont échappé à la pression, déjà qualifiés pour la finale, l’enjeu était crucial pour l’Ukraine, mais surtout la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Celle-ci devait en effet impérativement arracher une victoire à ses adversaires pour espérer encore se rendre à Barcelone, fin septembre, et se maintenir dans cette ligue.


Alors que les équipes de seconde division se disputaient la Coupe des nations de Bratislava (lire ici), les États-Unis, invités, et les sept équipes de Ligue 1 (l’Espagne était absente) avaient rendez-vous dans cet ordre, en première manche, pour l’avant-dernière étape avant Dublin et la finale de Barcelone.


La Mannschaft peut toujours croire au maintien et à la finale



Lors de cette première manche, l’Allemagne montre immédiatement ses intentions. La Mannschaft sort avec zéro point, la barre de [Meredith Michaels-Beerbaum] et [Bella Donna 66] ayant été effacée par ses compatriotes. En seconde manche, Otto Becker n’a même pas eu besoin de demander au Kaiser, [Ludger Beerbaum], de mener à nouveau [Chiara 222] au sans-faute, son équipe étant déjà victorieuse après le passage de ses trois premiers couples !


La France démarre aussi sur les chapeaux de roue, grâce aux sans-faute de [Penelope Leprevost] et sa guerrière [Nayana], puis [Marie Hecart] et [Myself de Breve], épatantes de facilité. Malheureusement, [Marc Dilasser] et [Obiwan de Piliere]*JO ont fait tomber le vertical juste avant la rivière, faute que [Kevin Staut] ne parviendra pas à rattraper puisqu’il en termine lui aussi avec quatre points. Durant la seconde manche, Pénélope concède une faute, suivie de Marie, malchanceuse sur le vertical avant la rivière. Obiwan s’effondre complètement, sanctionné de douze points qui accentuent la pression sur les épaules de Kevin. [Estoy Aqui de Muze]*HDC, fautive sur la rivière en première manche, se montre magistrale, offrant à l’équipe un sans-faute qui lui assure la deuxième position au classement.


Les États-Unis, après les débuts difficiles de [Richard Spooner] et [Cristallo], seize points, rejoignent la France grâce aux parcours sans pénalité des phénomènes [Reed Kessler] et [Beezie Madden], auxquels ne s’ajoutent que quatre points de [McLain Ward] sur [Rothchild]. Cristallo se montre à nouveau difficile au second tour, et Richard Spooner en termine avec huit points. Reed Kessler, associée à [Cylana], peine à son tour et fait également tomber deux barres. Heureusement, McLain Ward et le noir [Cortes C] de Beezie réalisent un finish impeccable, permettant aux Américains de coller aux basques de la France à la deuxième place.


L'Irlande sauve la mise, les Pays-Bas et l'Ukraine s'épuisent


Un peu inquiétante en première manche, après les neuf et douze points de ses cavaliers intermédiaires, le capitaine [Michael Kelly] et [Niall Talbot], l’Irlande est sauvée par [Billy Twomey] qui, comme [Shane Breen] et [Cos I Can], obtient un double sans-faute sur le dos de [Diaghilev]. L’équipe, pénalisée de neuf points en première manche, n’y ajoute que quatre points en deuxième partie.

Les Pays-Bas sont aussi dans la course en première manche, grâce aux clear rounds d’[Albert Voorn] et son coéquipier [Jur Vrieling], sur [Tabalio] et [VDL Bubalu]. Seule la barre de [Timothy Hendrix], monté sur [Very Nice], compte pour leur score en première manche. Cependant, l’équipe s’effondre en deuxième manche, qui les alourdit de douze points.

Belle première manche pour les Ukrainiens également, pour qui ne comptent alors que la faute de [Katharina Offel] sur [Pour le Poussage] et le point de temps dépassé d’[Oleg Krasyuk] sur [Nobylis]. Les couples font toutefois tous tomber au moins une barre en seconde partie, ajoutant douze points à leur compteur.


Déception dans le camp britannique


La Grande-Bretagne, pourtant à domicile, passe complètement à côté de sa Coupe des nations. [Tripple X III] n’est résolument pas au meilleur de sa forme, et réalisent les scores les plus lourds de l’équipe avec [Ben Maher] ! Seul [Scott Brash] sauve l’honneur, en obtenant un double sans-faute aux commandes d’[Ursula XII]. Les quatre puis zéro points de [Peter Charles] sur Murka’s [Odie de Frevent] ne parviennent pas non plus à effacer les cinq et huit de [William Funnell] sur [Billy Congo]. Dépités, les Britanniques doivent se contenter de la sixième place, ex-æquo avec l’Ukraine. Ils devront absolument performer vendredi prochain pour ne pas risquer la relégation, ce qui constituerait un sacré camouflet pour l’équipe championne olympique.


La Suisse, en tête du classement général, avait envoyé une équipe B à Hickstead et en termine avec le score le plus lourd, trente-deux points. [Christina Liebherr], associée à LB [Eagle Eye], parvient néanmoins à terminer sur une bonne note, en signant un sans-faute après ses huit points en première manche.


Grâce à cette victoire, la Mannschaft se maintient de justesse dans la course pour le maintien et la qualification en finale. Cela dit, son sort ne dépend désormais plus d’elle : seule une contre-performance des Britanniques et des Espagnols à Dublin, le week-end prochain, lui permettrait de rester en Ligue 1.


Claire Jankowiak


Classement de la Coupe des nations d'Hickstead
1. Allemagne 0 point
2. France, États-Unis 12 pts
4. Irlande 13 pts
5. Pays-Bas 16 pts
6. Ukraine, Grande-Bretagne 17 pts
8. Suisse 32 pts


Classement général de la Ligue 1 européenne après sept étapes
1. Suisse 320 points (4 étapes courues)
2. France 318 pts (4)
3. Pays-Bas 309 pts (4)
4. Allemagne 282 pts (4)
5. Ukraine 233 pts (3)
6. Irlande 220,67 pts (3)
7. Grande-Bretagne 211,67 pts (3)
8. Espagne 192 pts (3)

À lire également...

Réagissez