MICHEL ROBERT FAUTE, MAIS S'ADJUGE LE GRAND PRIX DE MEGÈVE

Michel Robert et Nénuphar'Jac ont eu droit à un véritable triomphe romain. Photo Sportfot

Mercredi 31 juillet - 11h28 | Léa Dall'Aglio

MICHEL ROBERT FAUTE, MAIS S'ADJUGE LE GRAND PRIX DE MEGÈVE

Si pas un couple n’est parvenu à signer un double sans-faute, la victoire dans le Grand Prix s’est jouée au chronomètre entre cinq barragistes, cet après-midi à Megève, où s’est achevé le CSI 3*. Le plus rapide a été [Michel Robert], succédant à l’Américaine Brianne Goutal, en selle sur Nénuphar’Jac.

[Nenuphar Jac] ne craint pas l’altitude, loin de là. Vainqueur l’an passé du Grand Prix CSI 3* de Verbier, une autre belle station alpine, située de l’autre côté de la frontière suisse, le fils de Cumano n’a cessé de progresser grâce au travail de long terme entamé par [Michel Robert], il y a deux ans.

Victorieux d’une belle épreuve de vitesse à Bordeaux, puis d’un Grand Prix CSI 2* à Oliva, en Espagne, le beau gris s’est classé deux fois à La Baule, deux fois à Bourg-en-Bresse, deux fois à Franconville, avant de connaître un léger coup de moins bien entre le 15 juin et le 15 juillet. De nouveau bien sur ses fers la semaine passée à Chantilly, il n’a pas boudé sa joie de retrouver les Alpes et leur beau paysage. Cet après-midi, il a offert à Michel Robert le beau Grand Prix du CSI 3* de Megève, apparaissant comme une très bonne doublure d’[Oh d Eole], particulièrement sur les pistes ne comportant pas de rivière, un exercice que le petit-fils de Pidayack n’affectionne guère.

Quatre secondes et demie dans la vue!

Une fois n’est pas coutume, le public mégevan n’a pas vu un seul double sans-faute dans ce Grand Prix à 1,50m (36.535 euros) ouvert à soixante couples. Il faut dire qu’à la technicité du premier tour s’est ajoutée une grande difficulté représentée par le chronomètre imposé par Frédéric Cottier. Cinq cavaliers seulement sont parvenus à boucler l’exercice sans faute alors que huit autres ont été pénalisés d’un point de temps dépassé. Trente des soixante engagés ont terminé hors délai, un ratio assez rare.

Favori sur le papier, Michel Robert, qui est un peu le régional de l’étape, lui le Rhônalpin, part avec les faveurs des pronostics au barrage. Il ne déçoit pas les espoirs placés en lui. Bien qu’il faute, le vétéran franchit la ligne en 41’’53, soit quatre secondes et demie de mieux que ses quatre adversaires, tous pénalisés, à une reprise pour l’Américain [Alec Lawler], deuxième sur [Agamemnon], le Lorrain [Simon Delestre], troisième sur [Valentino Velvet], et la Candienne [Vanessa Mannix], quatrième sur [Nirvana de Terlong], un fils de Rox de la Touche formé autrefois par [Gilbert Doerr] ; à deux reprises pour la Suissesse [Celine Stauffer], cinquième donc pour [Uprise].

Les Français se sont plutôt bien comportés, à en juger par les sixième, huitième et neuvième places [Nils Candon], [Mathieu Noirot] et [Olivier Robert] sur [Annahof s Lawello], [Otello du Grasset] et [Raia d Helby].

Sébastien Roullier

Le classement
01. Michel Robert (FRA) & Nénuphar’Jac 0/4 41’’53
02. Alec Lawler (E-U) & Agamemnon 0/4 46’’03
03. Simon Delestre (FRA) & Valentino Velvet 0/4 46’’97
04. Vanessa Mannix (CAN) & Nirvana de Terlong 0/4 48’’97
05. Céline Stauffer (SUI) & Uprise 0/8 45’’46
06. Nils Candon (FRA) & Annahof’s Lawello 1 69’’34
07. Jane Richard Philips (SUI) & Quister de Guldenboom 1 69’’40
08. Mathieu Noirot (FRA) & Otello du Grasset 1 69’’63
09. Olivier Robert (FRA) & Raia d’Helby 1 69’’80
09. Perry Geryl (BEL) & Doree van de Moskifarm 1 69’’80

Revivez en vidéo le premier tour de Michel Robert et Nénuphar’Jac

 

À lire également...

Réagissez