LES BLEUETS SACRÉS CHAMPIONS DU MONDE D'ENDURANCE À TARBES!

Bien qu'aucun ne soit monté sur le podium individuel, les Français ont parfaitement rempli leur contrat à domicile. Photo Célie Péricone

Lundi 29 juillet - 15h06 | Léa Dall'Aglio

LES BLEUETS SACRÉS CHAMPIONS DU MONDE D'ENDURANCE À TARBES!

Les Jeunes Cavaliers d’endurance avaient rendez-vous à Tarbes ce week-end pour disputer leurs championnats du monde. Avec pugnacité, les Français y ont décroché une magnifique médaille d’or par équipes.


 
Le nouveau règlement des championnats du monde Jeunes d’endurance prévoit désormais que seuls les trois premiers résultats sont pris en compte pour établir le classement par équipes. Les Émiratis ont bien sûr mis la pression dès le début… et jusqu’à la fin ! Après avoir mené la course pratiquement de bout en bout, ils ont vu leur chance de médaille s’envoler après l’élimination de deux d’entre eux, ce qui a bien fait les affaires des Français ! Partis prudemment mais sans rien lâcher, le clan tricolore a couru groupé, en embuscade tout au long de la course, faisant preuve d’une belle maturité et d’une tactique payante. Ainsi, Roman Lafaure sur Petra Cabirat, sa sœur Morgane sur Rhial Cabirat et Robin Cornely sur Rusty James sont montés sur la plus haute marche du podium collectif!
"Les consignes étaient de courir au rythme de chaque cheval et d’évoluer en fonction de la course",explique la sélectionneuse Bénédicte Émond-Bon. "Tous se sont très bien comportés et cela a payé au final." C’est donc une sixième place pour Roman, suivie de Morgane, alors que Robin termine neuvième après un sprint final avec Léna Payen, qui se contente de la dixième place. Malheureusement, Marie Sapone n’est pas repartie pour la dernière boucle pour cause de boiterie d’Amurath Szonett P.
La médaille d’argent revient à la Belgique qui termine aux treizième, seizième et vingt-cinquième places et l’Espagne obtient la médaille de bronze avec les douzième, dix-septième et vingt-huitième places. L’Uruguay, tenant du titre, n’est pas parvenu pas à terminer la course à trois. Même sort pour l’Australie, troisième en 2011.
En individuel, l’Émirati Khalifa Ali Khalif Al Jahouri est devenu champion du monde en selle sur Niac Armor, un cheval Arabe né en Bretagne, qui a mené la course et qui a laissé ses poursuivants sur place avec une moyenne impressionnante de 19,969 km/h. La médaille d’argent revient à la Néerlandaise Marijke Visser sur son tout bon Eomer, remontant de la huitième place lors de la dernière boucle. La médaille de bronze récompense l’Australienne Erin Krahnen sur Emily Jones Te. Partie en tête pour la dernière boucle, elle n’a pas réussi à maintenir sa position. La quatrième place est pour un Uruguayen, la cinquième pour un Américain. Créée en France, l’endurance apparaît de plus en plus mondiale.

 
Célie Péricone

 
Le classement individuel
1. Khalifa Ali Khalif Al Jahouri (EAU) & Niac Armor 6h00’34 soit 19,969km/h
2. Marijke Visser (P-B) & Eomer 6h13’05
3. Erin Krahnen (AUS) & Emily Jones Te 6h21’10
6. Roman Lafaure (FRA) & Petra Cabirat 6h30’39
7. Morgane Lafaure (FRA) & Rhial Cabirat 6h30’40
 9. Robin Cornely (FRA) & Rusty James 6h43’30
10. Payen Léna (FRA) & Lollypop des Eymes 6h43’32

 
Le classement par équipes
1. France 19h44’45
2. Belgique 20h40’22
3. Espagne 20h50’32

 
Retrouvez les résultats complets ici
 

À lire également...

Réagissez