NICK SKELTON ET BIG STAR, LES MAÎTRES DU MONDE

Nick Skelton et Big Star marchent indéniablement sur les traces d'Éric Lamaze et Hickstead. Photo Rolex/Kit Houghton

Mercredi 03 juillet - 10h18 | Léa Dall'Aglio

NICK SKELTON ET BIG STAR, LES MAÎTRES DU MONDE

Après leur succès à Rome et leurs podiums à La Baule et Londres, Nick Skelton et Big Star ont confirmé leur suprématie sur le jumping mondial en remportant le premier sommet de la saison extérieure, la fameux Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, cet après-midi au Parc des sports de la Soers. Unique triple sans-faute de cette épreuve dotée d’un million d’euros, le Britannique et son fils de Quick Star, un couple déjà mythique, devance la Suissesse Janika Sprunger sur Palloubet d’Halong et Patrice Delaveau sur Orient Express*HDC. L’été commence très fort!


 
Un rouleau compresseur. Une mécanique de précision en titane. Même le fameux Mur d’Hadrien ne résisterait pas au passage de dos de Big Star, piloté comme une voiture de rallye par Nick Skelton. Une paire de légende. Depuis la disparition brutale d’Hickstead, aucun couple, pas même l’exceptionnel duo formé par [Steve Guerdat] et [Nino des Buissonnets], paré d’or l’an passé à Londres, n’avait exercé une telle domination sur le jumping mondial. Troisième à La Baule, victorieux à Rome, deuxième à Londres et… désormais vainqueur du plus prestigieux Grand Prix du monde, cet après-midi à Aix-la-Chapelle. Des podiums auxquels il faut ajouter quatre sans-faute en Coupe des nations à La Baule et Rome. Le tout en six semaines. Le Britannique et son fils de Quick Star sont en train de bâtir une nouvelle légende en or massif. Cet après-midi, ils ont été les seuls à boucler trois tours sans faute, sur la pelouse de l’Hauptstadion, une arène pleine à craquer (49.000 spectateurs, en comptant le stade de dressage, 360.200 sur les dix jours de concours!) et enfin baignée de soleil.
Huit des quarante partants ont su se déjouer de tous les pièges proposés au premier tour par Frank Rothenberger, dont un double de verticaux sur bidets et un triple sérieux et court. À quelques exceptions près, les meilleurs chevaux du début de saison sont là : [Big Star], [Palloubet d Halong], [Cella], [Codex One], [Tamino], Exquis [Walnut de Muze] et [Cortes C], qui partait pourtant en numéro un avec [Beezie Madden]. Sans oublier [Patrice Delaveau], lauréat du Grand Prix de La Baule, crédité de surcroît du troisième meilleur temps avec [Orient Express]*HDC. Deux couples à cinq points, sept à quatre points et un à un point sont également invités à repartir en seconde manche.
Les autres Français n’ont passé le cut. [Kevin Staut] a concédé trois fautes avec [Quismy des Vaux]*HDC, qui s’est pourtant sortie aisément des plus importantes difficultés. Même constat pour [Penelope Leprevost] et [Nayana], qui ont fauté sur les obstacles suivants les combinaisons, l’oxer sept et le vertical dix. Enfin [Eugenie Angot] et [Old Chap Tame], piégés sur la sortie du double et l’entrée du triple, en ont terminé avec neuf points, tout en laissant une bonne impression.

 
Patrice et Orient échouent sur un maudit double...

 
À l’issue d’une deuxième manche moins piégeuse mais toujours aussi intense, trois couples seulement rééditent l’exploit de franchir sans encombre les quinze efforts demandés: [Janika Sprunger] sur [Palloubet d Halong], [Nick Skelton] sur [Big Star] et… [Patrice Delaveau] sur [Orient Express]*HDC. Grâce à leur sans-faute, qui s’est ajouté à leur point de temps dépassé de la première manche, [Daniel Deusser] et [Cornet d Amour] terminent quatrièmes, juste [Steve Guerdat] et [Nino des Buissonnets], auteurs d’une deuxième manche à couper le souffle de puissance, d’aisance et de vitesse. [Ludger Beerbaum] a fait presque aussi bien, battu seulement de quinze centièmes sur [Chiara 222]. Les septième et huitième places reviennent à [Beezie Madden] et [Christian Ahlman], fautifs à ce stade avec [Cortes C] et [Codex One].
Janika est la première à revenir en piste. Contrairement à certains barrages, cet hiver, où elle avait d’abord cherché à assurer des sans-faute et parfaire la formation de son exceptionnel fils de Baloubet du Rouet, la Suissesse a tout donné, signant le meilleur temps. Pour gagner, il lui aurait toutefois fallu soigner davantage le triple de la première manche, réduit en double. Le Selle Français vole sur l’entrée mais fauche en effet la sortie. Nick Skelton l’a bien vu. Il part relativement vite, sans prendre tous les risques puis assure cette combinaison, pour réussir le premier et donc le seul triple sans-faute de l’après-midi, certes trois secondes moins vite que Janika.
En position parfaite de dernier barragiste, Patrice Delaveau a son destin entre les mains. Il montre assez longuement l’entrée de ce maudit double, avant de s’élancer. Lui part sur les mêmes bases que la Suissesse, avant de reprendre Orient Express au début de la ligne fatidique. L’a-t-il trop coupé dans son élan? Difficile à dire. Le fils de Quick Star, auteur de deux premiers tours sublimes, avec quelques passages acrobatiques, à l’image du double final de la seconde manche, commet cette fois la faute et laisse le succès s’envoler.
Il avait battu Nick Skelton à La Baule, il doit cette fois s’incliner. On imaginerait bien un nouvelle épisode de ce duel au sommet en finale des championnats d’Europe de Herning, dans moins de deux mois. Meilleur cheval du concours, l’étalon du haras des Coudrettes a sans doute définitivement assuré sa place en équipe de France. Il a aussi dû faire la joie des éleveurs tricolores, qui apprécieront sûrement la présence de trois Selle Français dans le top 5 de ce Grand Prix à un million d’euros. La prochaine étape du nouveau Grand Chelem aura lieu à Calgary, début septembre. S’ils sont du voyage, Nick Skelton et Big Star seront le couple à battre.

 
À Aix-la-Chapelle, Sébastien Roullier

 
Le classement
01. Nick Skelton (G-B) & Big Star 0/0/0 56’’41
02. Janika Sprunger (SUI) & Palloubet d’Halong 0/0/4 53’’48
03. Patrice Delaveau (FRA) & Orient Express*HDC 0/0/4 53’’75
04. Daniel Deusser (ALL) & Cornet d’Amour 1/0 76’’95
05. Steve Guerdat (SUI) & Nino des Buissonnets 4/0 69’’34
06. Ludger Beerbaum (ALL) & Chiara 222 4/0 69’’49
07. Beezie Madden (É-U) & Cortes C 0/4 71’’27
08. Christian Ahlmann (ALL) & Codex One 0/4 73’’93
09. Shane Breen (IRL) & Balloon 4/0 74’’24
10. Harrie Smolders (P-B) & Exquis Walnut de Muze 0/4 74’’85
21. Pénélope Leprevost (FRA) & Nayana 8 79’’33
26. Eugenie Angot (FRA) & Old Chap Tame 9 81’’28
31. Kevin Staut (FRA) & Quismy des Vaux*HDC 12 80’’88

À lire également...

Réagissez