BEN MAHER RANIME LA FERVEUR BRITANNIQUE

Le public et les organisateurs britanniques ne pouvaient pas rêver mieux qu'un tel podium! Photo LGCT

Mardi 11 juin - 11h59 | Mathilde.Pichot

BEN MAHER RANIME LA FERVEUR BRITANNIQUE

Signant un barrage absolument époustouflant sur Cella, Ben Maher a remporté ce soir le Grand Prix du CSI 5* de Londres, quatrième étape du Global Champions Tour. Il devance Nick Skelton et Big Star ainsi que deux autres compatriotes barragistes, rappelant à un public bien plus nombreux qu'hier que les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté ne sont pas champions olympiques par équipes pour rien. Le premier Français, Patrice Delaveau, a pris une très bonne septième place avec Lacrimoso 3*HDC.

 
Un barrage assez court, pas vraiment d'option folle, ni de possibilité de lancer de grandes galopades. Pour remporter cette étape britannique du GCT, première du nom, il fallait partir fort, et surtout serrer ses virages au maximum. Il n'est, dès lors, pas surprenant de retrouver sur le podium [Christian Ahlmann], maître de cette science du virage, associé à [Taloubet Z], qui a retrouvé toute sa superbe, après ses mésaventures de Göteborg. Il n'est pas surprenant non plus d'y voir [Nick Skelton] et [Big Star], l'un des tout meilleurs couples du monde, et à coup sûr le meilleur du moment. On n'en attendait peut-être pas si tôt [Ben Maher] et [Cella], excellents cet hiver à Wellington, mais pas géniaux en Coupe des nations à Rome il y a deux semaines (huit puis dix-sept points!). Derniers à s'élancer, le Britannique et sa fille de Cento ont signé un barrage fameux, resserrant au maximum les deux virages essentiels, avant et après le double. À l'arrivée, Ben et Cella devancent Nick et Big Star de plus d'une seconde. On pensait pourtant que ces derniers avaient fait le plus dur, en coupant la ligne d'arrivée de ce troisième tour avec un minuscule centième d'avance sur Christian et Taloubet. Sorry, good game, leur a signifié Ben.
En début d'après-midi, cinquante couples ont pris le départ de ce Grand Prix. La première manche a accouché de dix-huit sans-faute. Guère plus sélectif, le second tout dessiné par Uliano Vezzani a offert à dix couples doubles sans-faute de se disputer la victoire au barrage.

 
Nippon d'Elle refuse sur le même triple qu'à Rome

 
Première à repartir, l'Américaine [Laura Kraut] échoue sur l'antépénultième difficulté du jour, avec [Cedric], vainqueur de l'étape précédente, à Wiesbaden. Christian réussit ensuite un très bon temps de référence, sans avoir l'air d'y toucher. [Patrice Delaveau] et [Lacrimoso] 3*HDC réussissent un troisième sans-faute, très bonne performance, mais pas assez vite. Le Normand termine septième. Le Britannique [William Funnell] va un peu plus vite avec [Billy Congo], quatrième. Le Suédois [Henrik von Eckermann] tente de serrer son virage pour aborder le double, mais [Gotha] FRH en accroche l'entrée, avant de s'effondrer sur l'avant-dernier, un gros oxer. Le deuxième Anglais à partir, [Scott Brash], puis la Portugaise [Luciana Diniz] vont également un peu plus vite que Patrice, aux rênes d'Hello [Sanctos] et [Winningmood], cinquième et sixième. [Michael Whitaker] et [Viking], victorieux de la première étape, à Madrid, emmènent la sortie du double. Les deux derniers Anglais, Nick Skelton et Ben Maher, n'ont alors plus qu'à régaler leur public.
Les autres Français? Privés de seconde manche pour une faute, respectivement sur le vertical sur bidet numéro trois et sur le milieu du triple, [Penelope Leprevost] et [Kevin Staut] ont réussi de bons parcours sur [Nayana], qui disputait là son premier Grand Prix depuis la finale de la Coupe du monde, et [Quismy des Vaux]*HDC, qui confirme son potentiel, une fois encore. Cela s'est hélas beaucoup moins bien passé pour [Roger-Yves Bost] et [Nippon d Elle], qui a refusé de franchir l'entrée du triple, comme à Rome, il y a deux semaines, lors de la Coupe des nations. À noter qu'il s'agit du même obstacle qu'en Italie, aux couleurs de l'horloger Longines, sponsor du Global Champions Tour.
Au classement général du GCT, la Portugaise Luciana Diniz reprend la main, avec un point d'avance sur Laura Kraut et cinq sur le Brésilien [Alvaro de Miranda]. Le premier Français reste Roger-Yves Bost, avec trente-cinq unités. La prochaine étape a lieu dès samedi prochain à Cannes, un événement à suivre en temps réel sur GrandPrix-Replay.com, partenaire média officiel du Jumping de le French Riviera.

 
Sébastien Roullier

 
Le classement du Grand Prix
1. Ben Maher (G-B) & Cella 0/0/0 30''58
2. Nick Skelton (G-B) & Big Star 0/0/0 31''85
3. Christian Ahlmann (ALL) & Taloubet Z 0/0/0 31''86
4. William Funnell (G-B) & Billy Congo 0/0/0 32''42
5. Scott Brash (G-B) & Hello Sanctos 0/0/0 32''44
6. Luciana Diniz (POR) & Winningmood 0/0/0 32''52
7. Patrice Delaveau (FRA) & Lacrimoso 3*HDC 0/0/0 33''54
8. Michael Whitaker (G-B) & Viking 0/0/4 32''83
9. Laura Kraut (É-U) & Cedric 0/0/4 33''35
10. Henrik von Eckermann (SUÈ) & Gotha FRH 0/0/8 33''74
...
23. Pénélope Leprevost (FRA) & Nayana 4 75''69
29. Kevin Staut (FRA) & Quismy des Vaux HDC 4 77''53
46. Roger-Yves Bost (FRA) & Nippon d'Elle abandon

 
Le classement du Global Champions Tour
1 Luciana Diniz (POR) 106 points
2 Laura Kraut (É-U) 105 points
3 Christian Ahlmann (ALL) 100 points
4 Alvaro de Miranda (BRÉ) 91 points
5 Edwina Tops-Alexander (AUS) 88 points
6 Michael Whitaker (ALL) 69 points
7 Hans-Dieter Dreher (ALL) 65 points
8 Daniel Deusser (ALL) 63 points
9 Denis Lynch (IRL) 62 points
10 Nick Skelton (G-B) 60 points
...
23 Roger Yves Bost (FRA) 35 points
27 Patrice Delaveau (FRA) 30 points
29 Kevin Staut (FRA) 29 points
34 Penelope Leprevost (FRA) 26 points

À lire également...

Réagissez