Mercredi 05 juin - 23h38 | Sébastien Roullier

CDI 3* COMPIEGNE : CARL HESTER ET PIERRE SUBILEAU CONFIRMENT

Après son incontestable victoire dans le Grand Prix hier, le Britannique Carl Hester double la mise dimanche, en remportant le Grand Prix Spécial. Comme à Saumur, le champion olympique par équipe survole l’épreuve avec Dances with Wolves, encore en progrès. De son côté, Pierre Subileau confirme sa bonne forme, en prenant la deuxième place de la Libre avec Talitie.

 
La journée de dimanche était donc consacrée au Grand Prix Spécial, qui ouvrait la journée, et la reprise libre en musique, programmée en début d’après-midi. Devant une foule venue nombreuse, comme souvent à Compiègne, quinze couples se sont tout d’abord affrontés sur le Spécial. Deux couples tricolores ont pris le départ de l’épreuve, [Catherine Henriquet], en selle sur [Paradieszauber], et [Ludovic Henry], avec Udayan. Avec un cheval plus à l’écoute et moins crispé, Catherine Henriquet sort de piste avec une moyenne de 67,271%, lui permettant de prendre la huitième place. De son côté, Ludovic Henry obtient une moyenne de 65,063%, il se classe au final à la quatorzième place. Plusieurs cavaliers performants la veille sur le Grand Prix avaient choisi l’option du Spécial. C’était notamment le cas pour la jeune suissesse, Philine von Bremen, du Britannique [Gareth Hughes] ou encore de l’Allemand Stephan Köberle. Avec [Hiscox Artemis], Philine von Bremen rencontre plus de difficultés, avec un cheval contracté et parfois même en défense. Le couple termine quinzième (64,521%). Plus difficile aussi pour Gareth Hughes et DV Stenkjers Nadonna qui ne dépassent pas les 65,833%, pour une douzième place. En revanche, Stephan Köberle confirme sa bonne entente avec Darjeeling 5, avec une reprise notée à 69,146%. Deux autres couples parviennent à sortir de piste avec des moyennes supérieures à 69%, le Finlandais Henri Ruoste, en selle sur Jojo Z (69,729%) qui prend la deuxième place, et l’Autrichien Renate Voglsang, avec Fabriano 58 (69,417%), qui complète ainsi le podium.

 
Victoires 100% masculines

 
Une fois n’est pas coutume, les hommes étaient au pouvoir à Compiègne et n’ont pas laissé la moindre chance à leurs compatriotes amazones. Largement au-dessus du lot, [Carl Hester] a une fois de plus fait une véritable démonstration d’équitation, pour s’imposer avec une moyenne de 75,917%. « Dances with Wolves est très à l’aise sur le Spécial et depuis Saumur il a encore beaucoup progressé. Je suis vraiment très content car c’est un cheval sensible mais très qualiteux. Nous devons maintenant nous lancer sur des compétitions plus importantes », confie le Britannique. En toute maitrise, Carl Hester a fait l’unanimité au près des juges et du public, ravi de la présence du champion olympique. A 14h30, la Française [Julia Chevanne] ouvrait le bal de la Libre avec [Luciano 182]. La gagnante du Grand Prix d’Auvers termine avec une moyenne de 66,750% pour une dixième place. Ils étaient quatre Tricolores à prendre le départ de cette épreuve en musique, et comme la veille, [Pierre Subileau] et [Talitie] se sont tout particulièrement illustrés. Plus expressif et plus appliqué, le couple prend une belle deuxième place avec une moyenne de 70,550%, juste derrière l’Irlandais Roland Tong, qui s’impose donc avec Pompidou (71,275%), grâce à une très belle reprise. « C’est ma première victoire en international alors je suis très heureux. Pompidou était très énergique, très concentré, et les petites fautes sont plutôt à mettre à mon compte qu’au sien », souligne, après coup, le vainqueur. La troisième place revient au Britannique [Daniel Watson] avec Finderamber (70,325%), tandis qu’[Alizee Froment] a déroulé une reprise très énergique avec [Mistral du Coussoul], pour prendre la cinquième place (68,500%). En parallèle, dix couples ont pris le départ du Grand Prix Consolation, remporté par le Belge Wim Verwimp avec Pari Lani (66,099%). En deçà de ses derniers résultats, Stéphanie Collomb obtient une moyenne de 65,709% avec Riverdance 11 et se classe troisième, devant Laurence Blaya avec Galliano (64,610%).

 
A Compiègne, Elodie Muller

  

À lire également...

Réagissez