LES CHAMPIONS DE FRANCE DE PARA-DRESSAGE SACRÉS À JARDY

José Letartre et Warina ENE*HN à Jardy ce week-end © A. Laville

Mercredi 29 mai - 09h14 | ClaireJ

LES CHAMPIONS DE FRANCE DE PARA-DRESSAGE SACRÉS À JARDY

Ce week-end, le haras de Jardy accueillait, pour la première fois de son histoire, les championnats de France de dressage para-équestre. Neuf cavaliers avaient fait le déplacement dans les Hauts-de-Seine pour se disputer les titres tant convoités de champions de France dans cinq catégories différentes (du Grade Ia, pour les handicaps les plus lourds, au Grade IV, pour les handicaps plus légers).


Après un tour de préparation le vendredi, avec les Reprises Préliminaires, qui permettaient aux cavaliers et aux chevaux de se familiariser au site et à l’ambiance si particulière du haras de Jardy, la compétition battait son plein les samedi 25 et dimanche 26 mai ! Les cavaliers s’attaquaient en effet aux épreuves Grand Prix et Libres, comptant toutes les deux pour le championnat. Malgré un temps capricieux, les dresseurs para-équestres ont fait preuve de pugnacité et ont offert au public francilien, une belle démonstration de leurs talents et de grands moments de sport.


En Grade III, José Letartre, grand favori en l’absence du champion de France en titre, Vladimir Vinchon, n’a pas failli à sa réputation. En selle sur la jument des Haras Nationaux, Warina ENE*HN, le cavalier français le plus en forme du moment a survolé la compétition en s’imposant à la fois sur le Grand Prix et la Libre avec des moyennes dépassant les 70 %. Il ajoute ainsi un nouveau titre de champion de France à son palmarès déjà bien fourni. Il est suivi au classement de la jeune Louise Studer, qui, en prenant la seconde place du championnat, confirme qu’elle forme un couple très compétitif avec son inconditionnel Flint. Samuel Catel, qui présentait pour l’occasion son entier, Sable, prend la troisième place, à moins d’un point de la cavalière alsacienne.


En Grade Ia, peu de surprises non plus. Thibault Stoclin a une nouvelle fois démontré toute son expérience des grandes échéances et signe un week-end parfait avec son KWPN Nice Guy. En remportant le Grand Prix et la Libre, il n’a laissé aucune chance au couple Léa Sanchez et Pépite de Piquegru, venu pourtant en Ile-de-France avec de belles ambitions. Il remporte ainsi son huitième titre de champion de France consécutif.


Dans les autres grades (Ib, II et IV), si le nombre de participants était moins important, les trois cavalières présentes n’ont pas pris ces championnats à la légère et se sont illustrées sur cette étape importante du calendrier français.

Ainsi, en Grade IV, l’expérimentée Nathalie Bizet a su tirer le meilleur de sa fidèle Rubica 3 tout au long du week-end, réussissant à atteindre une très bonne moyenne de 71.583 % sur la Libre. En Grade Ib, Anne-Frédérique Royon, membre de l’équipe de France aux CPEDI*** de Deauville et de Moorsele, continue son apprentissage du plus haut niveau. En faisant preuve d’une belle régularité sur l’ensemble des épreuves, à l’image de ses dernières sorties, elle remporte son premier titre de championne de France avec sa jument J’adore, qu’elle monte depuis moins d’un an. Belle performance également pour Alicia Chivot, découverte à Deauville qui remporte elle son premier titre en Grade II. Associée à Orlando du Cossoul, elle a su élever son niveau au fur et à mesure des épreuves et conclut ces championnats sur une note de 72,750%.


Après cette échéance majeure, les dresseurs para-équestres ont désormais rendez-vous aux Bréviaires, les 29 et 30 juin prochains, pour disputer la sixième et avant-dernière étape du circuit national de dressage para-équestre, mis en place début 2013 par l’association Handi Equi’ Compet, la Fédération Française d’Equitation et la Fédération Française Handisport.


Source communiqué

À lire également...

Réagissez