LA FRANCE TROISIÈME À ROME, DEUXIÈME À COPENHAGUE

Entourant leurt nouveau chef d'équipe, le Libanais Najib Chami, les Ukrainiens ont célébré leur première victoire sur le grand circuit, à la surprise générale. Photo CSIO Rome

Dimanche 26 mai - 22h54 | Sébastien Roullier

LA FRANCE TROISIÈME À ROME, DEUXIÈME À COPENHAGUE

Deux équipes de France étaient engagées cet après-midi sur le circuit Coupe des nations. En Ligue 1, l’étape italienne, comme celle de La Baule vendredi dernier, comptait pour le classement général. Le bilan est très bon avec une troisième place, issue d’un barrage à trois équipes pour la victoire. À Copenhague, la France a poursuivi positivement la formation de ses couples en devenir avec une deuxième place.


 
L’équipe de France de saut d’obstacles est déjà à mi-parcours de sa saison en Ligue 1 de Coupe des nations, tout du moins en termes comptables puisqu’elle a disputé, cet après-midi à Rome, la deuxième des quatre étapes (Aix-la-Chapelle et Hickstead compteront encore) comptant pour le classement général, qualificatif pour la grande finale de Barcelone et décidant des deux équipes reléguées en Ligue 2. Avec 157,67 points pris sur 200 possibles, la France est en très bonne voie. Elle pointe en tête de la Ligue, ce qui n’a pas grand sens, dans la mesure où plusieurs équipes, à l’image de l’Allemagne, n’ont pas encore débuté leur série. Les "vestes bleues" sont en tout cas devant les Britanniques (143,67), pour lesquelles les deux premières étapes comptaient également.
Dès leur première apparition en Ligue 1, les Ukrainiens ont fait retentir leur hymne, dans les jardins de la villa Borghese! Bien que l’escouade fabriquée de toutes pièces par Oleksandr Onyshchenko compte de très bons cavaliers et d’excellents chevaux, on ne l’attendait pas à pareille fête. On attendait encore moins le double sans-faute d’[Oleg Krasyuk], seul Ukrainien de naissance de l’équipe, sur le Selle Français [Nobylis], qu’il ne monte que depuis deux mois! La performance a été complétée par les zéro puis quatre et quatre puis zéro point de [Cassio Rivetti] sur [Temple Road] et [Katharina Offel] sur [Pour le Poussage]. Seul le dernier arrivé, l’ex-Allemand [Ulrich Kirchhoff] a concédé deux fois une faute sur [Verdi].
Après deux manches, France, Allemagne et Ukraine comptaient huit points. Profitant de sa position de dernier partant en seconde manche, et donc au barrage, après un excellent premier acte, l'Ukraine l’a emporté grâce aux trois points de temps de Cassio Rivetti, après les fautes de [Ludger Beerbaum] sur [Chaman] et de [Patrice Delaveau] sur [Orient Express]*HDC, une seconde moins rapide que le "Kaiser". L’Allemagne est donc deuxième, la France troisième.

 
Deux doubles sans-faute et un quadruple refus

 
La performance des hommes de Philippe Guerdat est d’autant plus percutante qu’ils n’ont hélas pas pu compter sur [Roger-Yves Bost], qui a essuyé quatre refus de [Nippon d Elle] sur l’entrée du triple. Inexplicable… Courant à trois, les Bleus ont profité des deux très beaux doubles sans-faute de Patrice, qui confirme le retour au plus haut niveau d’Orient Express, et de [Kevin Staut], associé à [Silvana]*HDC, auteure d'un retour gagnant à l’extérieur, faisant preuve d’une grande disponibilité, d’une belle allure, sans hésiter sur la rivière. Pour sa première apparition à ce niveau, [Qlassic Bois Margot] a donné satisfaction avec deux parcours à quatre points : faute sur la rivière en première manche puis sur un vertical assez piégeux dans la seconde.
Outre Oleg Krasyuk, Patrice et Kevin, trois autres cavaliers ont réussi le double sans-faute : l’Italien [Juan Carlos Garcia] sur [Bonzai van de Warande], le Britannique [Nick Skelton] sur [Big Star], comme vendredi dernier à La Baule, et l’Allemand [Daniel Deusser] sur [Cornet d Amour].

 
Les Pays-Bas confirment à Copenhague

 
Au Danemark, en Ligue 2, il n’y a eu qu’un seul double sans-faute, celui du Néerlandais [Jur Vrieling] sur [Zirocco Blue] VDL, un Selle Français de neuf ans fils de Mister Blue et d’une mère par Voltaire, né sous le nom de Quamikase des Forets. Pas invités à Rome, bien qu’engagés en Ligue 1, les Pays-Bas se sont donc vengés en remportant cette Coupe des nations, confirmant ainsi leurs succès d’Al Ain et surtout de La Baule. L’équipe victorieuse est complétée par [Suzanne Tepper] sur [Km Wish], [Willem Greve] sur [Carambole] et [Hendrik-Jan Schuttert] sur [Up To Date] HS.
Les Français, encadrés par Nicolas Demotte, sont donc deuxièmes avec un bon total de douze points. Trois sans-faute au bilan des Bleus, œuvres d’[Aymeric Azzolino] sur [Looping d Elle] en première manche puis de [Nicolas Delmotte] et [Timothee Anciaume] sur [Number One d Iso]*Un Prince et [Quorioso Pre Noir] dans la seconde. Ces trois couples-là ont laissé quatre points lors de leur autre passage. Cela s’est un peu moins bien passé pour [Francois-Xavier Boudant] et [Amadeus Z], avec quatre puis huit points.
Le podium est complété par le Danemark, le pays hôte de ce CSIO et des prochains championnats d’Europe.
La Ligue 1 se retrouve la semaine prochaine à Saint-Gall, en Suisse. En Ligue 2, le prochain rendez-vous est programmé dans deux semaines à Lisbonne, au Portugal.

 
Sébastien Roullier

 
Le classement à Rome
1. Ukraine 8/3 ; 2. 8/4 ; 3. France 8/4 ; 4. Italie 17 ; 5. Grande-Bretagne, Suède 28 ; 7. Suisse 37 ; 8. 44.

 
Le classement de la Ligue 1
1. France 157,67 ; 2. Grande Bretagne 143,67 ; 3. Ukraine 100 ; 4. Suisse 90 ; 5. Irlande 75,67 ; 6. Espagne 64 ; 7. Allemagne, Pays-Bas 0

 
Le classement à Copenhague

1. Pays-Bas 4 ; 2. France 12 ; 3. Danemark 16 ; 4. Grande-Bretagne 20 ; 5. Suède, Pologne 21 ; 7. Belgique 28 ; 8. Suisse 29 ; 9. Irlande 16 en première manche ; 10. Norvège 20 ; 11. Finlande 25 ; 12. Allemagne 28 ; 13. Italie 32.

À lire également...

Réagissez