PATRICE ET ORIENT, LA FRANCE A RETROUVÉ SON COUPLE FORT

Patrice Delaveau et Orient Express ont survolé le Grand Prix de La Baule, cet après-midi. Photo PSV Morel

Lundi 20 mai - 11h36 | Mathilde.Pichot

PATRICE ET ORIENT, LA FRANCE A RETROUVÉ SON COUPLE FORT

Après avoir signé un Derby époustouflant, hier après-midi avec Ornella Mail*HDC, Patrice Delaveau a de nouveau épaté La Baule, où il s’est offert le Grand Prix en deux manches, cet après-midi au stade François-André, en selle sur Orient Express*HDC. Près de dix mois après sa blessure, détectée au CSIO d’Aix-la-Chapelle, le fils de Quick Star a littéralement "volé", selon les mots de son cavalier, qui a retrouvé son crack et la France son couple fort.


 
La Baule attendait ça depuis huit ans et le succès de [Gilles Bertran de Balanda] et [Crocus Graverie]! Les milliers de spectateurs, quinze selon les organisateurs, ont goûté la victoire de [Patrice Delaveau] et [Orient Express]*HDC à sa juste valeur, réservant au couple une longue standing ovation de plus de cinq minutes, une Marseillaise chantée par quelques-uns, puis un tour d’honneur magistral. Frissons garantis.
Trois heures plus tôt, l’ambiance était nettement plus fraîche. Il faut dire que ce fameux Grand Prix, justement réduit à deux manches sans barrage, a débuté sous la pluie et dans un froid de canard! Pour ne rien arranger, la chute très impressionnante du premier couple concurrent, [Manuel Anon] et [Rackel Chavannaise], à la réception du saut de la rivière, a fait craindre le pire quant à la bonne tenue de l’épreuve, disputée sur un terrain gras, abîmé et parfois glissant dans les virages. Fort heureusement, la pluie a cessé au bout d’une heure et le vent a sensiblement asséché la pelouse, permettant aux cavaliers et chevaux d’offrir à un public exceptionnel un Grand Prix haut de gamme.
Sans trop mettre les chevaux à l’épreuve, le parcours de Frédéric Cottier a fait des dégâts, en termes comptables. Sur quarante-huit partants, on recense seulement quatre sans-faute : [Nick Skelton] sur [Big Star], [Paul Estermann] sur [Castlefield Eclipse], [Patrice Delaveau] sur [Orient Express]*HDC et le jeune [Frank Schuttert] sur [Winchester] HS, à qui revient la palme du premier tout le plus acrobatique et spectaculaire. [Aymeric de Ponnat] et [Armitages Boy] en terminent avec un point de temps dépassé. Parmi les douze couples rappelés en seconde manche, un deuxième français, [Kevin Staut] sur [Estoy Aqui de Muze]*HDC, auteur d’un rapide parcours à quatre points.

 
La confirmation Big Star, la révélation Winchester

 
Première à repartir, l’Allemande [Katrin Eckermann] assure un très bon sans-faute sur [Carlson 46] pour une sixième place amplement méritée. [Hendrik-Jan Schuttert] et [Cerona] HS échouent sur l’entrée du triple, réduit en double dans cette manche. Ils terminent douzièmes. Le Belge [Francois Mathy] Jr file avec [Polinska des Isles], une jument née au Pellerin, à soixante kilomètres de là. Il efface le temps de l’Allemande, pour la cinquième place. L’Irlandais [Shane Sweetnam] accélère aussi, mais [Amaretto Darco] commet une légère erreur sur l’avant-dernier oxer, qui les relègue à la neuvième place. L’Américain [Richard Spooner] signe un parcours de toute beauté, prenant presque tous les risques avec [Cristallo], qui s’arrête presque devant le double. Ce couple de grande classe n’a pas volé sa quatrième place. Échouant sur le numéro un, [Pius Schwizer] et [Verdi III] terminent dixièmes. Le dernier oxer tombe au passage d’Estoy Aqui, que Kevin a peut-être un poil trop écartée à l’abord, pour éviter une zone de terrain assez détériorée.
Aymeric a un joli coup à jouer pour une très belle place d’honneur, à condition d’assurer le sans-faute. Manquant hélas un petit peu de train, il ne peut empêcher une faute d’Armitages Boy sur le vertical numéro quatre. Ce sera la huitième place. Pas mal du tout.
Sans-faute le moins rapide de la première manche, Frank Schuttert et Winchester HS livrent une nouvelle démonstration de puissance, pas toujours parfaitement canalisée, mais si belle à voir. Signant, le premier double sans-faute, le jeune géant, 2m et dix-neuf ans sur le passeport, déchaîne un tonnerre d’applaudissements. Patrice ne va pas casser l’ambiance. Magnifique, fort, bondissant, droit et parfaitement à son affaire, Orient Express glisse un tout petit peu dans le virage à 270° entre le six et le sept, puis dans la dernière ligne, mais ça passe, et plus vite. La Baule est en fusion!
Les deux derniers couples peuvent aller plus vite. Hélas pour Paul Estermann, Castlefield Eclipse emmène l’entrée du double. Quant au tenant du titre, peut-être diminué par des douleurs dorsales, il ne prend pas assez de risques avec Big Star, superbe tout le week-end. Patrice peut alors lever les bras au ciel et communier avec son public, lui qui avait déjà remporté le Grand Prix en 1990 avec Polydore. Il termine bien entendu meilleur cavalier du concours et Orient meilleur cheval. La réussite est totale et amplement méritée.
Certes avec deux chevaux différents, [Ornella Mail]*HDC hier dans le Derby et Orient dans ce Grand Prix, exactement comme lors du CSIO 5* de Falsterbo 2011, [Patrice Delaveau] égale la performance Janou Lefèbvre, qui était jusqu’alors la seule à voir réussi le doublé Derby-Grand Prix, avec  Rocket… en 1971. "J’espère que ma performance restera aussi longtemps sur les tablettes que la sienne." D'autres grands exploits l'attendent, à coup sûr.

 
À La Baule, Sébastien Roullier

 
Le classement
1 Patrice Delaveau (FRA) & Orient Express*HDC  0/0 50’’28
2. Frank Schuttert (P-B) & Winchester H S 0/0 51’’78
3. Nick Skelton (G-B) & Big Star 0/0 52’’05
4. Richard Spooner (É-U) & Cristallo 4/0 51’’59
5. Francois Mathy Jr (BEL) & Polinska des Isles 4/0 52’’40
6. Katrin Eckermann (ALL) & Carlson 46 4/0 52’’65
7. Paul Estermann (SUI) & Castlefield Eclipse 0/4 53’’36
8. Aymeric de Ponnat (FRA) & Armitages Boy 1/4 57’’96
9. Shane Sweetnam (IRL) & Amaretto Darco 4/4 51’’05
10. Pius Schwizer (SUI) & Verdi III 4/4 53’’18
11. Kevin Staut (FRA) & Estoy Aqui de Muze*HDC 4/4 54’’52
14 Pénélope Leprevost (FRA) & Topinambour 4 80’’22
19. Michel Robert (FRA) & Oh D’Éole 8 77’’40
22. Fréderic Busquet (FRA) & Plume de la Roque 8 80’’16
23. Marie Hécart (FRA) & Myself de Brève 8 80’’27
28. Julien Épaillard (FRA) & Qarat de la Loge 9 84’’05
35. Michel Hécart (FRA) & Quatrin de la Roque 13 82’’87
38. Simon Delestre (FRA) & Valentino Velvet 17 81’’36
39. Jerome Hurel (FRA) & Ohm de Pontual 17 82’’15
Olivier Guillon (FRA) & Lord de Theizé abandon
Marc Dilasser (FRA) & Obiwan de Pilière*JO abandon

À lire également...

Réagissez