ORNELLA MAIL*HDC ENTRE DANS LA LÉGENDE BAULOISE

Patrice Delaveau et Ornella Mail*HDC ont réussi un Derby d’exception, cet après-midi à La Baule. Photo PSV Morel

Lundi 20 mai - 09h46 | Mathilde.Pichot

ORNELLA MAIL*HDC ENTRE DANS LA LÉGENDE BAULOISE

Après le Derby de Falsterbo, il y a deux ans, et la Puissance sur Six Barres de Genève cet hiver, Patrice Delaveau et Ornella Mail*HDC se sont offert une nouvelle épreuve de légende, la fameux Derby de La Baule, cet après-midi. Le Normand et la fille de Lando devancent Michel Hécart et Nokia de Brekka, ainsi que l’Irlandais Shane Breen sur Ominérale Courcelle.


 
Une force impensable, une générosité débordante, un galop si singulier et une personnalité hors du commun. [Ornella Mail]*HDC est une star. Telle une vedette, elle est souvent capricieuse, plus encore lorsque vient la saison des amours, dans laquelle elle est entrée depuis quelques semaines. Cela ne l’a pourtant pas empêchée d’offrir à son cavalier, [Patrice Delaveau], son propriétaire, Armand Pette, ses naisseurs, Bernard Le Courtois et Christopher King, et au public du stade François-André de La Baule, huit mille personnes selon les organisateurs, un Derby à couper le souffle! Sa puissance, son coup de postérieurs et son courage sur les obstacles naturels lui ont permis de signer le premier des deux doubles sans-faute de l’après-midi, déchaînant une liesse générale dans les tribunes!
Un seul autre couple est parvenu à déjouer les difficultés proposées par Frédéric Cottier : les verticaux et les oxers, le double de barrières, le triple, butte, la rivière, le gué, le double de petites buttes, le contrebas, le bidet. Il s’agit de [Michel Hecart] et [Nokia de Brekka], qui en terminent à moins de deux secondes des héros du jour. Le podium est complété par l’Irlandais [Shane Breen] sur [Ominerale Courcelle], une jument née en Bourgogne, plus rapide mais fautive. Un podium 100% Selle Français, donc. Plus fort, les chevaux français ? "Ce sont les plus forts!", plaisante Patrice Delaveau en conférence de presse. "Je pense que c’est un peu un hasard", poursuit-il, plus sérieusement. Impression confirmée par Michel Hécart et Shane Breen.

 
Un bel hommage à Alligator Fontaine

 
Bon sang ne saurait mentir, tout de même. En remportant ce beau Derby de La Baule, Ornella a rendu un très bel hommage à son grand-père, Alligator Fontaine, deux fois deuxième de cette épreuve, en 1999 et 2000, sous la selle d’[Eric Navet], battu par [Rodrigo Pessoa] et Gandini Bianca puis [Olivier Guillon] et Bamboula du Thot, "sans faute mais moins rapides de vint-et-une secondes", se souvient Bernard Le Courtois.
Déjà vainqueur de ce Derby il y a vingt ans avec [Orient de Frebourg], son fabuleux poney, Patrice Delaveau renoue avec une tradition française, qui s’était un peu perdue, le dernier lauréat tricolore étant un certain Michel Hécart, sur That’s Life, en 2008. Victorieux du Grand Prix, en 1990 avec Polydore, et donc de deux Derbies, Patrice va voir son nom inscrit pour la troisième fois sur la plaque d’honneur du stade. On le retrouvera demain dans le Grand Prix, en selle sur [Orient Express]*HDC. Pour un nouvel exploit?

 
À La Baule, Sébastien Roullier

 
Le classement
1. Patrice Delaveau (FRA) & Ornella Mail*HDC 0 149’’25
2. Michel Hécart (FRA) & Nokia de Bekka 0 151’’15
3. Shane Breen (IRL) & Ominerale Courcelle 4 148’’85
4. Steve Guerdat (SUI) & Sidney VIII 4 158’’31
5. Luca Maria Moneta (ITA) & Jésus de la Commune 12 154’’91
6. Paola Amilibia Puig (ESP) & Donnatella C 12 169’’21
7. Jérôme Hurel (FRA) & Warrior 16 158’’24
8. Marie Hécart (FRA) & Vichy 20 154’’18
9. Richard (E-U) Spooner & Caretol 2 20 157’’48

À lire également...

Réagissez