MID DANCER VISE LE RECORD DANS LE GRAND STEEPLE CHASE DE PARIS

Mid Dancer, comptant parmi les favoris du Grand Steeple Chase de Paris, a déjà remporté trois fois cette course, en 2007, 2011 et 2012. Crédit Scoopdyga

Samedi 18 mai - 10h02 | Léa Dall'Aglio

MID DANCER VISE LE RECORD DANS LE GRAND STEEPLE CHASE DE PARIS

Dimanche à Auteuil, se disputera le célèbre Grand Steeple-Chase de Paris, doté de 850 000 euros, dont 382 000 promis au vainqueur. Cette épreuve mythique attire chaque année trente mille spectateurs environ (la recette des entrées est offerte à l'Institut Pasteur). Elle réunit l'élite des chevaux de courses d'obstacles français, à laquelle vient parfois se mêler quelques vedettes des îles britanniques. Tous ces champions doivent boucler 5800 mètres en franchissant les plus redoutables obstacles de la butte Mortemart.


Par le passé, le Grand Steeple d'Auteuil se disputait sur 6500 mètres, au mois de juin. Mais depuis quelques années, la distance a été réduite à 5800 mètres, et l'épreuve a été avancée sur le calendrier, afin d'éviter les fortes chaleurs. Ces deux modifications ont paru raisonnables à tous les vrais amateurs de courses d'obstacles, et elles n'ont rien retiré à l'aspect émotionnel de cette très grande course.


Cette année, Mid Dancer (Midyan et Dancer Lady), qui compte déjà trois succès acquis en 2007, 2011 et 2012 dans cette épreuve au sommet, tente un nouvel exploit. Un nouveau succès lui permettrait de battre le record de trois victoires également co-détenu par Hyères III (1964, 65 et 66) et Katko, triple lauréat lui aussi, dans les années 80.

Mid Dancer, âgé de douze ans, et son partenaire habituel Sylvain Dehez, auront des adversaires redoutables sur leur chemin, notamment le fer de lance de l'écurie Gallorini, le sept ans Shannon Rock (Turgeon et Shannondore) confié à David Cottin. Ce dernier sera en selle dimanche, bien qu'il ait été victime d'une fracture de la clavicule il y a une semaine, au Lion d'Angers. Opéré lundi dernier - on lui a posé une plaque et des vis - il a pu se remettre en selle à l'entraînement dès jeudi. Il sera prêt dimanche pour piloter ce Shannon Rock, sa seule monte de la journée ce qui semble "raisonnable"... Tous deux sont capables de l'emporter. Cependant, il leur faudra réaliser un sans-faute sur le tracé périlleux d'Auteuil. La course comprend en effet deux sauts de la rivière des tribunes (un bond de huit mètres à chaque fois), un passage au-dessus du "juge de paix", le rail ditch and fence (un envol de cinq mètres avec franchissement d'un tronc d'arbre, d'un fossé large et enfin d'une haie haute d'un mètre soixante que l'on ne peut pas brosser) et quelques sauts sur des difficultés, comme l'oxer, le bull finch, le mur en pierres, la double barrière. Au total, les chevaux devront franchir vingt-trois obstacles.


Derrière les cracks Mid Dancer et Shannon Rock, il faudra bien entendu retenir des concurrents en forme et confirmés comme Lagunak (Mansonnien), Bel La Vie (Lavirco) ou Farlow des Mottes (Maresca Sorrento), tous capables d'une grande performance.
Parmi les outiders, on peut citer Kotkieglote (Poliglote), la seule femelle du lot, Ozamo (Alamo Bay), monté par Jonathan Plouganou, jockey de nouveau prétendant à la cravache d'or, et le dix ans Polar Rochelais (vainqueur en 2010) présent depuis plusieurs années au plus haut niveau.


Pour corser encore les émotions, cette épreuve spectaculaire servira de support au pari quinté +.


Jean-Noël GONTIER

À lire également...

Réagissez